AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Souvent rien ne se passe comme on s'y attendait - Ezeckiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Souvent rien ne se passe comme on s'y attendait - Ezeckiel   Sam 14 Juin - 9:43



Ezeckiel & Brooklyn

Il devait être 2 heures du matin quand Brooklyn rentrait du boulot en vélo, l’air était léger et frais en ce mois de juin. Les lampadaires éclairaient toute la ville, fredonnant la chanson qu’elle avait dans la tête depuis ce matin. Quand elle arriva à la maison, elle prit une douche pour enlever cette odeur de gras qui imprégnait ses cheveux et sa peau. Puis direction son lit, la jeune femme était crevée, heureusement que demain elle n'avait rien de prévu, elle pourrait ainsi dormir aussi longtemps qu'elle le souhaitait. Enfin c'est ce qu'elle pensait mais son chaton ne semblait pas de cet avis puisqu'il venait sur son lit, miaulant après elle, lui léchant le cou pour la réveiller il semblait manquer de tendresse, mais il avait surement faim. Soufflant légèrement, elle peina à ouvrir les yeux, posa un pied au sol puis le second et se leva, avançant les yeux encore mi-clos elle se cogna contre l'armoire. S'occupant de Lucky son chaton et puis de Porky son petit cochon nain. Elle prit le temps de prendre son petit-déjeuner : un chocolat dans lequel elle trempait des BN. Il était tôt mais il faisait soleil, le temps lui donnait envie d'aller faire une ballade en vélo. Parcourant les rues Redwood Avenue elle aperçut au loin la silhouette d’un homme qui semblait s'occuper d'un animal. S'apprêtait à le saluer en le croisant, elle resta bouche-bée quand elle le reconnu, il s’agissait de ce policier, celui qui l’avait embarqué sur la plage, celui à cause de qui elle avait passé une nuit derrière les barreaux et avait eu tant de soucis avec ses parents et aussi sa sœur et son frère qui n’avait pas arrêté de lui poser des questions, de lui faire la morale, de la juger comme toujours. A leurs yeux et selon leur préjugés elle ne faisait jamais comme il fallait, enfant elle en avait souffert, aujourd’hui elle en souffrait toujours mais de façon moins importante, comme le disait beaucoup de gens avec le temps on s’habitue à tout et puis elle ne pouvait pas y faire grand-chose elle était comme elle était et il en était de même pour eux, il était seulement dommage qu’ils soient tous s’y coincé, mais elle les aimaient, la dicton était donc vrai on ne choisit pas sa famille.

Elle avait donc croisé le policier sans s’arrêter, sans le saluer, quand un peu plus loin, elle se stoppa, posant un pied sur le sol, elle réfléchissait, elle avait tellement envie de lui dire certaines choses. De lui poser certaines questions. Comme par exemple, avait-il été jeune lui aussi ? N’avait-il jamais bu de bière avant l’âge ? Avait-il toujours suivit les règles à la lettre ? Se sentait-il bien d’avoir fait ça, d’avoir respecté la loi à son détriment, se moquant bien de ce que cela apporterait comme conséquences pour elle ? Après tout elle n’avait bu que quelques bières, elle s’amusait comme beaucoup de jeune de son âge, elle ne conduisait même pas ce soir-là, alors qu’y avait-il de mal ? Serrant les mains autour du guidon, elle se lançant, elle remonta en scelle et fit demi-tour. Revenant vers lui. Lieutenant Parker ! Elle ne savait pas s’il était lieutenant, elle ne savait même pas quel grade il avait, mais l’appeler ainsi l’amusa sur le coup. Essayant de lui montrer du respect tout en y mettant une pointe de moquerie. Alors qu’elle arrivait à son niveau. Cet animal est en état d'arrestation ? Ne me dites pas qu'il a fait ses besoins sur une pelouse privée ? C’était surement puéril et idiot de sa part, mais elle n’avait pu s’en empêcher. Elle avait envie de le taquiner et en même temps cet animal ne semblait pas très heureux.


Dernière édition par Brooklyn Summer le Dim 15 Juin - 2:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Souvent rien ne se passe comme on s'y attendait - Ezeckiel   Dim 15 Juin - 1:24

Ezeckiel ∞ Brooklyn

Aujourd'hui c'était mon jour de repos, j'ai envie de dire ouf ! Car ces derniers temps, j'ai eu des cas qui n'était guère simple à gérer. J'en profitais pour faire la grasse matinée, du moins j'essayais car mon chat lui n'était pas de cet avis Il frottais énergiquement sa tête contre ma main dans l'espoir d'avoir des caresse. quand je daignais enfin lui accorder quelques câlins, il se mit à ronronner bruyamment heureux d'avoir un peu d'attention. Puis, après avoir eu son moment de tendresse il se mit à miauler... Et merde, je n'aurais pas le choix de me lever car celui-ci avait à mon humble avis faim ! Des fois je me dis mais pourquoi j'ai des animaux... Je me levais alors penaud, les jambes aussi lourdes que du béton. Je frottais mon visage avec mes mains pour tenter de me réveiller un tant soit peu. J'ouvris alors mes volets ainsi que ma fenêtre, la lumière m'aveugla quelques instants. Il faisait beau c'était déjà cela, j'allais alors nourrir mon chat européen ainsi que mon berger allemand qui commençait également à avoir faim. Puis une fois cela fait je me pris mon bol de café avec un croissant devant la télévision.

Il n'y avait rien de bien intéressant à regarder, je l'éteignis donc rapidement histoire d'aller prendre ma douche. Je restais plusieurs longues minutes sous la chaleur de l'eau, décontractant tous mes muscles au passage. Chose un peu stupide puisque je comptais aller courir après avec mon chien, lui comme moi avions besoin d'exercices. En effet, mon chien était aussi dans la police, il lui arrivais de faire des missions avec moi. Je m'habillais alors en jogging puis emmena mon animal avec moi pour aller courir un peu, il jappais déjà de bonheur. Je commençais alors mon petit jogging mais m'arrêtais assez vit, mon chien couinait visiblement sa patte le faisais souffrir. lors que je regardais ce qui n'allait pas, j'entendis une jeune femme m'appeler. En me retournant, je reconnu de suite la jeune fille que j'avais interpellé avec ces amis un peu plus tôt dans la semaine. Jeune brune qui était d'ailleurs restée toute la nuit dans sa cellule, visiblement son père pensait que cela lui servirait de leçon. Pour ma part je ne raisonnais pas de la sorte, mais chacun éduque ces enfants comme il le désire. « Bonjour ! Mais je suis juste policier vous savez.  » annonçais-je d'un voix solennelle, me souvenant que je ne connaissais pas du tout le nom de la brunette. Cet animal est en état d'arrestation ? Ne me dites pas qu'il a fait ses besoins sur une pelouse privée ? elle en avait de l'humour dit donc, je souriais poliment n'étant pas vraiment amusée par sa petite provocation.

Je pense qu'elle m'en voulais encore de l'avoir arrêté avec tous ses copains ce soir là. Je me penchais de nouveau sur la patte de mon compagnie à poils. Je ne voyais rien, il ne saignais pas non plus ! Peut-être une écharde qu'il aurai attrapé... Je m'inquiétais un peu parce que les gens laissaient traîner n'importe quoi par terre. « Qu'est-ce que tu as bien pu te faire toi mon grand ! » dis-je pour moi même.
code by Silver Lungs


Dernière édition par Ezeckiel Parker le Mar 17 Juin - 3:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Souvent rien ne se passe comme on s'y attendait - Ezeckiel   Dim 15 Juin - 2:23

A la façon dont il la regarda Brooklyn comprit qu'il devait se souvenir d'elle, c'était la moindre des choses après tout ce qu'elle avait vécut cette dernière semaine à cause de lui. Oui, elle le rendait responsable de tout, ne mettant absolument pas en cause son comportement car à ses yeux elle n'avait rien fait de mal, elle était jeune et avait juste profité d'une super soirée entre amis pour s'amuser. Okey ! elle avait bu, mais bon elle n'était pas saoul non plus. Quoique ... certains passages de la nuit lui étaient encore flou. Avec un ton posé il lui fit remarquer son erreur, lui précisant qu'il n'était qu'un simple policier. Tu m'étonnes ! Disait-elle à voix basse, une réflexion qu'elle se faisait à elle-même, sans pour autant la garder complètement pour soit. Rancunière ? Elle ? Absolument pas. Enfin ... si un peu, mais il était difficile pour elle de le reconnaître ou d'agir autrement. Puis elle lui lança une autre petite remarque, lui demandant si ce chien était en état d'arrestation mais ce petit pique ne sembla pas du tout l'amuser et encore moins le faire rire ou même sourire. Il resta de marbre et au lieu de lui répondre, il se préoccupa de nouveau de cet animal, un magnifique berger allemand. Toujours sur son vélo, elle aperçut les geste qu'il prodiguait au chien, il semblait blessé, elle semblait alors repérer de l'inquiétude sur le visage du policier, ce qui se confirma quand elle entendit sa réflexion. La brunette descendit de son vélo puis elle le déposa là où elle était presque au milieu de la rue, ne prenant pas la peine de le mettre à l'abri sur le trottoir. Puis elle se dirigea vers le chien et ce qui semblait son maître se plaçant face à ce dernier. Se penchant sur le chien, approchant doucement, elle attrapa tendrement sa patte et commença à l'ausculter.

A-t-il été courir dans ce coin tout fleurit au coin de la rue ?

Attrapant, une de ses autres pattes avec la même douceur, elle regarda instinctivement entre ses coussinet c'était souvent à cet endroit que pénétrait soit des morceaux de verre ou toute autre chose que les gens pouvaient naturellement balancer dans la nature, elle détestait ces comportements insouciants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Souvent rien ne se passe comme on s'y attendait - Ezeckiel   Dim 15 Juin - 3:25

Ezeckiel ∞ Brooklyn

La jeune femme état toujours à mes côtés pendant que moi j'inspectais avec minutie les pattes de mon chien. Je ne comprenais pas ce qui avait pu lui arriver, enfin déjà je ne voyais pas de sang, ce qui était une bonne nouvelle en soit. Mon chien restais patiemment assis pendant que je regardais partout, puis je vis alors la demoiselle regarder à son tour, je n'avais pas fait gaffe qu'elle était descendu de son vélo. A-t-il été courir dans ce coin tout fleurit au coin de la rue ? Je la regardais avec des yeux, je n'en savais rien moi « Je n'ai pas fais attention, il est sortit en trombe pour aller faire ses besoins ! » je n’allais tout de même pas le suivre pour aller le voir faire ses besoins. Vous aimeriez vous qu'on voit suive aux toilettes, moi personnellement non ! « Pourquoi me demander cela d'abord ? » demandais-je avec un ton un peu plus froid que je ne l'aurai voulu.

En tout cas mon animal ne semblait pas ressentir de danger vis à vis de la demoiselle, je me relevais donc la laissant ausculter le mammifère. Je restais alors debout les bras croisés quelque peu inquiète pour mon ami à quatre pattes. Je soupirais alors et décida de percer le silence par ma voix grave en lui demandant « Ça va mieux avec votre père ? » Je me rappelle de cet homme hautain et froid qui avait laissé sa fille dormir une nuit entière dans sa cellule. Je ne suis  même pas sûr qu'elle ait pu fermer l’œil. Je la regardais, j'avais sûrement été trop dur avec elle ce soir là. « Vous savez je l'ai fais pour vous moi ! C'est dangereux tout ces produits... » dis-je avec plus de douceur, je sais qu'elle ne comprendrais pas ce que j'insinuais. Mais je ne voulais pas qu'un autre jeune vive ce que j'avais vécu à cause de la drogue. Ça arrive plus vite qu'on ne le penserai. Après tout ce n'était qu'une gamine on a tous fait des erreurs moi le premier. De la plus petite à la plus grosse en plus !
code by Silver Lungs


[HJ : désolé celui-ci est pas top]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Souvent rien ne se passe comme on s'y attendait - Ezeckiel   Dim 15 Juin - 3:54

Il disait ne pas savoir, que le chien était sortit rapidement pour faire ses besoins et qu'il n'avait pas fait attention, après tout on ne pouvait pas le lui reprocher, on ne suivait pas les animaux partout surtout quand ils allaient faire la petite ou la grosse commission. Elle-même n'y faisait pas gaffe mais ... pourtant ... elle ne pu s'empêcher une fois de plus de le taquiner surtout qu'il s'adressait de nouveau à elle avec un ton plutôt froid, alors qu'elle ne cherchait qu'à l'aider. Peut-être parce que lorsque un animal fait caca son maître est censé ramasser ses crottes sinon il est en infraction monsieur le policier. Elle redressa la tête et lui lança un sourire plein d'ironie. Alors que la raison de sa question était tout autre. Reposant les yeux sur l'animal elle commençait à ausculter une autre patte quand elle finit pas lui dire d'un ton plus doux et posé. Parce que dans ce massif de fleurs il y a des ronces et aussi des rosiers votre chien peu en avoir une qui s'est planté dans entre ses coussinets. Elle savait de quoi elle parlait car c'était déjà arrivé à son chat et il avait beaucoup souffert et boité avant qu'elle n'en comprenne la raison. Il était debout et Brooklyn sentait bien son regard sur elle et ça la gênait quelque peu même si elle était concentré sur l'animal quand il se décida enfin à lui demander si tout c'était arrangé avec son père. Il devait bien sûr faire allusion à sa nuit au poste et au savon auquel elle avait eu le droit le lendemain matin quand il était venu la chercher. Elle esquissa un petit sourire amusée et sans même le regarder elle répondit.

Comme si cela vous intéressait. Oui il devait bien s'en moquer, il devait même en avoir rit. Après tout si cela l'inquiétait il l'aurait surement pas arrêté ou l'aurait libéré sans que son père ne vienne la chercher au lieu de la faire dormir dans cette cage en métal, elle qui était claustrophobe, heureusement que c'était une grille qu'il y avait car sinon elle aurait pu avoir plus de soucis comme une crise de panique ou de spasmophilie ou peut-être était-ce son état d'ébriété qui avait amenuisé sa peur. Par contre elle n'avait pu fermer l'oeil, ça elle s'en rappelait très bien. Il disait alors qu'il l'avait fait pour elle, que tous ces produits étaient dangereux. Elle laissa échappé un rire, de plus en plus amusée, elle finit pas le regarder droit dans les yeux, un sourire aux lèvres. Je devrais alors vous remercier de votre gentillesse à mon égard. Non mais ... il se fichait d'elle ou quoi ! Il y avait surement d'autre moyen pour protéger quelqu'un que de l'enfermer dans une cellule ou de prévenir ses parents. Le regardant toujours son sourire disparaissant, elle lui demanda alors. Et que voulez-vous dire par ces produits ? Vous pensez que je me drogue ou un truc du genre. Je ne prendrais jamais ce genre de truc ... je voulais m'amuser pas me détruire la santé. Mais j'ai bien l'impression que vous n'avez jamais été jeune ou que vous n'avez jamais fait de folies dans votre vie ou alors vous êtes du genre faites pas ce que je fais mais ce que dit.

Elle ne connaissait rien de lui en faite, mais s'il avait été du genre à s'amuser ou à profiter d'une belle soirée avec ses amis alors il aurait surement simplement fait un peu de moral ou de mise en garde au lieu de les boucler comme des délinquants. Et sentant un petit truc sous son doigts en auscultant la dernière patte elle poussa une petite expression de joie. Yeah ! Voilà je t'ai trouvée ! Le chien se mit à couiner alors qu'elle essayait de prélever ce qu'il avait dans la patte. C'est une épine ... est-ce que vous habiter loin d'ici ? Avec une pince à épiler je pourrais surement la retirer.

[HS:C'était parfait pas de soucis, il y avait tour ce qui fallait pour m'inspirer]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Souvent rien ne se passe comme on s'y attendait - Ezeckiel   Mar 17 Juin - 4:13

Ezeckiel ∞ Brooklyn

Je me demande encore pourquoi je n'avais pas pété un plomb devant autant de rancœur. La demoiselle voulait sûrement me faire réagir mais je n'allais pas m'excuser ! Tout simplement parce que je jugeais avoir fait mon job. Peut-être parce que lorsque un animal fait caca son maître est censé ramasser ses crottes sinon il est en infraction monsieur le policier. Je fulminais intérieurement, me tournant vers la demoiselle je rétorquais donc « J'ai été effectué un rapport sur la crotte existante ou non de mon chien mademoiselle. » Celui-ci était d'ailleurs toujours assis la patte avant gauche légèrement pliée pour qu'elle ne rentre pas en contact avec le sol. Parce que dans ce massif de fleurs il y a des ronces et aussi des rosiers votre chien peu en avoir une qui s'est planté dans entre ses coussinets. oui alors moi et le fleurs ça faisait deux, ce n'est pas un sujet qui me passionnait ! « Navré de vous décevoir mais je suis plutôt nullissime en botanique voyez-vous ! » J'étais debout pendant que la demoiselle inspectait la patte de mon compagnon. Celui-ci ne bougeait pas me regardant tout en couinant doucement, j'allais alors grattouiller son oreille pour le rassurer quelque peu.

Je décidais alors de questionner la demoiselle pour savoir si les rapports avec son père c'étaient arrangés. Visiblement ce n'était pas une question à poser. Comme si cela vous intéressait. je soupirais doucement, les jeunes avaient toujours l'impression qu'on en avait après eux, après tout j'étais passé aussi par là lors de mon adolescence. « Que vous le croyez ou non ! Oui cela m'intéresse pour la simple et bonne raison que j'ai trouvé votre père trop dur cette nuit là ! Je pensais qu'il vous ramènerai avec un sermon à la clé et au final il vous a laissé dormir en cellule ! Ce qui selon moi n'était pas la bonne méthode mais chacun éduque ces enfants comme il le souhaite. » Je devrais alors vous remercier de votre gentillesse à mon égard. Je secouais énergiquement la tête de gauche à droite, je n'attendais pas qu'elle me remercie pour l'avoir coffrer ce soir-là mais au moins je sais qu'elle n'aurai pas fini plus ivre ou complètement déchirée à cause de l'herbe. Et que voulez-vous dire par ces produits ? Vous pensez que je me drogue ou un truc du genre. Je ne prendrais jamais ce genre de truc ... je voulais m'amuser pas me détruire la santé. Mais j'ai bien l'impression que vous n'avez jamais été jeune ou que vous n'avez jamais fait de folies dans votre vie ou alors vous êtes du genre faites pas ce que je fais mais ce que dit. Je serrai alors les points m'empêchant de m'emporter. J'avais l'habitude de me prendre ce genre de réflexion quand la gueule, tout le monde pensait que j'étais un mec pète sec qui ne savait pas s'amuser. Mais y a une nuance entre s'amuser et bousiller sa santé ! « Je sais m'amuser, mais étant jeune je me suis beaucoup trop amuser et cela m'a coûté pas mal de choses ! » 

La jeune femme poussa alors un petite cri de joie, ayant visiblement trouvé ce qui dérangeait mon animal. C'est une épine ... est-ce que vous habiter loin d'ici ? Avec une pince à épiler je pourrais surement la retirer. J'acquiesçais puis filais au pas de courses chez moi, ma demeure était à seulement deux pâtés de maison de là où nous étions tous. Je revins alors quelques minutes plus tard tendant l'ustensile à la demoiselle pour qu'elle puisse extirpé l'épine de la patte de mon chien.« Merci... » soufflais-je, mon chien secouait la queue se rendant compte qu'on allait enfin le soulager.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Souvent rien ne se passe comme on s'y attendait - Ezeckiel   Ven 20 Juin - 23:05

A la réponse du policier Brooklyn comprenait qu'elle arrivait à l'enquiquiner. Il semblait légèrement agacé cependant il ne s'emportait pas, il devait être du genre à pouvoir accumuler et contenir mais ... combien de temps pouvait-il faire cela ? C'était une question que la jolie brune se posait et aussi qu'elle allait expérimenter avec plaisir. Après ce qu'elle avait enduré cette dernière semaine à cause de lui, elle pensait bien, qu'il méritait de le payer un peu. Attention l'étudiante n'était pas du genre méchante seulement elle était rancunière, oui c'était surement un de ses pires défauts. Alors à ses yeux ce policier ne méritait pas de s'en sortir si facilement, bien évidemment elle n'avait imaginé un seul instant que ce fameux soir elle avait peut-être un peu trop bu et qu'il aurait pu lui arriver n'importe quoi en rentrant en vélo jusqu'à chez elle. Non jamais elle n'avait essayé de penser à cela, elle était bien trop en colère et elle n'était pas non plus du genre à imaginer toutes une panoplie de supplices et de vengeances à lui infliger. Elle n'était pas sadique ou dangereuse. Brooklyn était plutôt du style taquineries, sous-entendus, provocations.

Et à ce propos le beau brun lui donnait toujours l'occasion de le titiller comme par exemple comme il lui disait qu'il n'était pas du style à s'y connaître en botanique elle ne pu résister à l'envie de lui répondre : Bizarrement je m'y attendais ... vous êtes pas du tout du genre à avoir une copine et encore moins à offrir des fleurs. La coquine, voilà qu'elle attaquait sur son côté romantisme, séduction et fêtard aussi en quelque sorte. Pourtant elle n'avait surement pas pris le temps de le regarder et surtout de le connaître car aux yeux de nombreuses femmes il était tout à fait séduisant et charmant. Et que dire quand par la suite il lui demandait des nouvelles sur la façon dont cela avait fini avec son père. C'était franchement pas la question à poser. Elle avait eu le droit de passer la nuit en cellule comme il le savait. Mais elle avait aussi eu le droit à un sermon et non pas seulement de son père mais aussi de sa mère, de son frère et de sa soeur. Et oui toute la famille avait été faite selon le même moule, sauf ... elle. Oui Brooklyn était bien différente du reste de sa famille, elle se comparait d'ailleurs très souvent au vilain petit canard ou au démon de la famille. Pourtant Dieu sait qu'elle n'était en rien méchante ou dévergondée ou toute autre chose. Pour dire vrai elle n'avait connu que peu de garçon et elle était toujours vierge mais ... sa famille en doutait fortement. Il pensait tous qu'elle était une jeune femme rebelle et marginale qui fumait, se droguait, et couchait avec tous un tas de gars de sa bande mais elle était bien loin de cela. D'ailleurs il n'y avait pas que sa famille qui semblait croire qu'elle était ainsi, à se droguer et fumer de l'herbe, ce policier aussi le pensait, ce qui l'agaça encore un peu plus. Elle lui répondit qu'elle ne faisait que s'amuser mais que peut-être ne connaissait-il pas cela, peut-être lui aussi était un coincé comme le reste de sa famille ou alors il était du genre hypocrite à avoir fait les 400 coups ou presque dans sa jeunesse et à l'interdire et le reprocher aux jeunes d'aujourd'hui. Même si dans le fond elle en doutait, elle ne pensait pas qu'il ait été du genre à faire la fête ou encore se droguer même si les deux n'étaient pas forcément de paire, la preuve Brooke n'avait jamais touché à la drogue, ni même à un joint.

Posant les yeux sur le jeune homme qui s'était rapproché de son chien, elle répondit. Mon père comme le reste de ma famille sont des pratiquants qui n'ont jamais fait une seule erreur ou un truc du genre et moi je suis la honte de la famille. Je suis le vilain petit canard qui s'amuse et profite de la vie au détriment de mon âme. Mais ... j'imagine que vous comprenez puisque que vous êtes comme eux. Vous me croirez ou non, cela n'a pas d'importance car je me fiche de ce que vous pensez de moi ... mais je n'ai jamais touché à la drogue. JAMAIS. Elle en était même loin, elle non plus n'acceptait pas cette merde qui détruisait la santé et la vie de tant de personne, elle s'évertuait même à protéger ses proches de ce truc mais ce n'était pas toujours facile. Et ce qu'elle dit au policier eut l'effet d'une petite bombe apparemment puisqu'il rétorqua rapidement qu'il savait s'amuser et que lorsqu'il était jeune, enfin quand il avait à peu près son âge, car il était encore très jeune, il s'était lui aussi beaucoup trop amusé ce qui lui avait coûté pas mal. Soudain l'attention de la jeune femme fut attirée, sa curiosité fut même piqué au vif. Que voulait-il dire par cela ? La brunette allait lui demander de quoi il parlait, s'il avait consommer de la drogue ou s'il était tombé dans les affres de l'alcool ?

Mais ... elle n'en eu pas l'occasion car le chien se mit à frémir, à gémir, elle sentit quelque chose sous son doigt. Alors qu'elle auscultait sa dernière patte, elle trouva enfin la coupable de la douleur de cet animal, il s'agissait d'une épine qui s'était nichée dans les coussinets. Heureuse, elle ne pu se retenir de traduire sa joie à travers une petite exclamation. Puis elle demanda à Ezeckiel s'il habitait près d'ici, elle comptait lui demander de porter le chien jusqu'à chez lui et là-bas de lui retirer l'épine. Mais ce dernier fut tellement réactif qu'il n'était déjà plus là quand elle lui parla de la pince à épiler. Brooklyn fut surprise par sa réaction, elle regarda le chien et se mit à sourire. Ton maître à l'air fou de toi !!! Il n'est peut-être pas aussi nulle et méchant que je le pensais. Après tout un être humain qui aime autant les animaux ne peut-être si horrible que cela, au contraire. Et ... je me suis peut-être trompée pour autre chose ... HUm ? Tu sais de quoi il parlait quand il faisait allusion à sa jeunesse ? Elle déposa un baiser sur la truffe du chien, elle attendait comme si l'animal allait donner des réponses à ses interrogations mais elle sentit la présence du jeune homme dans son dos, son souffle haletant. Depuis combien de temps il était là ? Elle se le demandait alors qu'il lui tendait la pince à épiler, tout en la remerciant. brooke leva alors les yeux et le regarda De rien, je ne pouvais pas le laisser dans cet état là, ça me rend malade de voir quelqu'un souffrir. Oui, elle parlait de cet animal comme elle pouvait parler d'une personne. Bien sûr elle faisait des différences entre un animal et un Homme mais dans la douleur ou la maladie elle pensait que tous êtres vivants étaient égaux. Doucement elle se pencha et avec tact, et douceur, elle extirpa l'épine du chien. Puis la leva au ciel, toute heureuse un large sourire aux lèvres, les yeux pétillants. Et voilàà, c'est fini mon toutou Quand au même moment, un gros 4x4 noir passa à toute vitesse et roula sur son vélo sans même s'arrêter, laissant derrière lui un tas de métal tout difforme. Brooklyn resta inerte, le bras en l'air, son sourire s'évadant peu à peu. Combien de temps elle avait économisé pour avoir ce superbe vélo ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Souvent rien ne se passe comme on s'y attendait - Ezeckiel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Souvent rien ne se passe comme on s'y attendait - Ezeckiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rien ne se passe jamais comme on l'a prévu [PV : Aki]
» Une soirée qui ne se passe pas comme prévue
» Rien ne se passe jamais comme prévu + Sherry
» Le sablier du temps...
» Plus rien ne sera jamais comme avant. {Leah}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
thunder love :: playground :: take me back to the start :: rps / intrigues-