AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 broken heart (sara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: broken heart (sara)   Dim 15 Juin - 9:25



   
sara&gerrybroken heart.

   
La seule raison qui empêche Gerry de faire voler son réveil contre le mur de sa chambre ce matin-là est le souvenir que son réveil est en fait son portable et que depuis les années deux mille dix, le portable d'un homme contient majoritairement toute sa vie. Il grogne dans son oreiller alors qu'il essaie de disparaître sous ses draps mais la sonnerie continue de s'acharner sur lui jusqu'à ce qu'il ait le courage de lever le bras et d'attraper le cellulaire pour le désactiver. Le calme revient dans la pièce mais Gerry a bien conscience qu'il doit malheureusement se lever pour aller travailler. Il grimace quand il se lève mais finit par sprinter dans sa salle de bain quand il réalise que sa vessie est atrocement pleine. Il a un goût bien connu dans la bouche : celui d'une soirée bien arrosée. Il est trop fatigué pour se rappeler des détails d'hier soir. Il lui semble qu'Holly était là. Il devrait sérieusement arrêter de l'emmener dans des clubs avec de l'alcool. Il risquerait de se faire arrêter. Mais Holly est comme l'ectasy, l'asphinte, délicieuse et addictive. Il a vraiment une vie de barge et aucun sens de préservation pour commencer à s'éprendre d'une étudiante mais après l'accident, Sara, le divorce, se rappeler qu'il est parti pour la protéger, Holly est la colle qui lui permet de tenir debout. Il rentre sous la douche et attrape sa brosse à dent au passage, se lavant les dents d'une main, l'autre cherchant à tatons le savon. Une fois lavé, il va s'habiller, prend du temps pour coiffer ses cheveux parce qu'il a compris il y a des années qu'un homme parfaitement coiffé pour une femme, c'est l'équivalent de la mini-jupe pour les hommes. Une fois prêt, il se sert le café noir qu'il puisse faire et mange devant les infos du matin avant de partir au travail. Sa journée de travail n'a rien d'extaordinaire. Une réunion dans la matinée où il écoute le dernier stagiaire en date présenter sa génialissime idée de publicité - il se contente de dessiner des chiens sur ses feuilles de note. C'est ensuite autour d'Amanda de faire sa présentation et si on ne l'a pas engagée pour son physique celle-là. Et après on critique les blondes, pense-t-il avec dédain. Au moins, Sara en plus d'être tout simplement magnifique est aussi intelligente que superbe. Il manque de casser son crayon en papier quand il se rend compte du tournant dangereux qu'on prit ses pensées. Le midi, il déjeune avec le père d'Holly ce qui est de plus en plus gênant parce qu'il couche avec sa petite fille chérie dans son dos et s'il connaissait le côté vorace de son bébé, il faudrait trouver un autre PDG dans un temps record. Finalement, à trois heures de l'après-midi, il déclare sa journée terminée parce que son mal de tête n'a fait que s'amplifier. C'est ça les bénéfices d'être directeur marketing, on peut refiler son travail aux stagiaires et ils n'ont rien à dire. Il part en sifflotant et décide qu'il a mérité un bon café de Starbucks. Faire la queue l'ennui profondément mais il repère vite une rousse qui le dévisage de haut en bas et lui offre un sourire charmeur et un clin d'oeil avant que ce soit son tour. Il commande un Americano qui est vite prêt. En se retournant néanmoins, il manque de le faire tomber parce qu'une blonde vient de rentrer. Elle est aussi belle que dans ses souvenirs mais surtout étrangère dans le décor. Ca ne peut pas être Sara. Il a laissé Sara à New York, pour qu'elle recommence sa vie avec un homme moins con qu'il ne l'est. Pourtant, c'est elle. Si belle et inaccessible. Son coeur s'emballe dans sa poitrine et il balbutie : « S... Sara ? »
   
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: broken heart (sara)   Mar 17 Juin - 8:14

Il devrait y avoir un quota de changements dans une année. Une règle qui interdirait à quiconque de changer de voiture plus de deux fois dans l'année, de repeindre plus de trois fois leur salon ou même de couleur de cheveux. Une loi qui aurait interdit à Sara de quitter New-York pour partir à l'aventure bien trop loin des gens qu'elle aimait. Elle avait vécut bien trop de changement en si peu de temps, elle aurait pu devenir complètement folle. Sa mère avait douté de son état psychologique bien avant sa crise d'angoisse mais c'était surtout pour ramener sa fille trentenaire dans le nid parental. Enfermée entre ces deux éléments imposants, l'eau et la montagne, la ville ressemblait à un tombeau à ciel ouvert d'après sa sœur et les photos qu'elle avait vu sur google image. Elle n'avait pas hésité à rajouter: le tombeau de tes rêves et de ta naïveté, grande sœur. Ce n'était pas le genre de phrase que Sara aurait voulu entendre après avoir posé ses pieds dans la ville. Un minimum de soutient, c'est tout ce qu'elle demandait, ce n'était pas grand chose mais sans doute trop pour sa famille. Les heures passaient et elle commençait déjà à croire sa sœur. Elle n'avait pas encore rencontré la personne pour laquelle elle était là mais elle ne semblait pas très optimiste pour la suite des événements. Le pessimisme est la pire des maladies contagieuses. La chambre d'hôtel n'avait rien d'extraordinaire, son appartement lui manquait déjà, bien qu'il était devenu un peu trop grand pour elle seule, la décoration était à son goût, bien plus que cette chambre. Si le besoin de retrouver tous ses souvenirs n'étaient pas aussi important, la première nuit dans le lit lui aurait suffit à renoncer. Elle aimait son petit confort, bien qu'elle adorait accentuer les différences entre elle et les new-yorkaises qu'on voyait dans les films, elle était identique à elles, peut-être un peu moins capricieuse sur certains points, mais elles étaient identiques.
Elle ne connaissait qu'un seul moyen pour se changer l'image négative de la ville dans sa tête, la visiter. En prenant l’ascenseur, déterminée à user ses semelles sur l'asphalte, elle ne se doutait pas que son voyage se terminerait bien plus tôt que prévu dans une salle de cinéma. Visiter la ville, seule ne l'aidait en rien à changer son avis. Elle s'était donc engouffrée comme un dernier recours dans le cinéma. La séance terminée son calvaire recommença de nouveau grâce à l'appel de sa mère.Quand comptais-tu me le dire ? Bonjour maman. C'est la pire idée que tu pouvais avoir. Le rejoindre, c'est complètement stupide. Vous êtes divorcés et si il est parti loin, désolée de te le dire, c'est qu'il y a une raison. Elle n'écoutait qu'à moitié sa mère, elle connaissait ses remontrances par cœur et même si elle avait peut-être raison sur le départ de son ex, Sara espérait toujours que cette raison soit d'ordre professionnel et rien d'autre. Tu crois qu'il a vraiment envie de revoir son ex-femme après autant de temps ? Il est peut-être passé à autres choses et il est temps pour toi de faire de même. Voir l'enseigne du Starbuck provoqua un double soulagement, un élément enfin familier dans cette ville et une raison pour couper court à la conversation ou plutôt mettre fin au monologue de sa mère. Même dans ce lieu qui lui rappelait sa ville, son style new-yorkaise de luxe faisait tache. Le téléphone encore collé à l'oreille elle loupa presque la présence de celui pour qui elle avait fait des kilomètres. S... Sara ? En le voyant, elle comprit pourquoi des années auparavant elle lui avait succombé. Certes il avait vieilli, comme elle d'ailleurs mais il avait toujours un certains charme. Je dois te laisser. Sans attendre elle raccrocha donnant une occasion en plus à sa mère de la rappeler plus tard. Depuis son accident, elle avait l'impression d'avoir 16 ans à nouveau. Surprise. Elle ne s'attendait pas à le croiser si tôt, elle pensa même que c'était beaucoup trop tôt, elle n'était pas totalement prête. Je pensais pas te croiser si tôt, j'avais commencé à préparer un petit discours mais j'ai pas eu le temps de la terminé, ni de l’apprendre d'ailleurs. Elle était stressée, ce n'était que la deuxième fois qu'elle le voyait depuis son réveil. Il allait peut-être l'envoyer sur les roses comme sa sœur lui avait prédit. Avant toute chose, je tiens à te dire que je ne suis pas là pour jouer le rôle de l'ex-femme complètement folle et chiante. Je comprendrai si ma présence ne te plaît pas mais ce n'est pas pour autant que je quitterai la ville dans le premier avion donc te voilà prévenu. Elle termina sa phrase par un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
 

broken heart (sara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» w/ AURELIA • you can't break a broken heart.
» Naranja Luz d'Alvarez ~ Je doute de ce que je sais, je me doute du reste.
» Broken Heart
» [CSO n°1] Broken Heart et Anne ~ Viens, on va s'envoler au dessus des étoiles....
» [Fic] Broken Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
thunder love :: playground :: take me back to the start :: rps / intrigues-