AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le retour des héros • Gwilym & Naël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naël Fitzgerald
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 13/06/2014
› baisers volés : 385
› avatar : Tyler Blackburn
› crédits : Shiya
› pseudo : Australia.


MessageSujet: Le retour des héros • Gwilym & Naël   Jeu 19 Juin - 2:19


 
Au départ entre toi et moi c'était une simple concurrence. Rien ne montrait qu'on finirai toujours ensemble. Je détestait ta façon d'être, les amis que tu fréquentais, ta façon de parler, j'admirais seulement cette compétition incessante qu'il y avait entre nous. Au grand jamais il n'était question que l'on devienne ami, ou encore les meilleurs qu'il puisse exister. Je suis content que cela se soit quand même fait. Sans ça je serai passé à côté de ma plus belle amitié, d'un homme débile mais tout aussi parfait que moi même. Je te love à jamais mon bellâtre. Gwilym & Naël
 

 
LE RETOUR DES HÉROS

 
Non, non je ne veux pas y aller ! Non laissez-moi je ne veux pas leur donner des bananes roses. S'il vous plait, il est flippant cet hippocampe aux ultra-violets. Je ferai tout ce que vous voulez, mais tout sauf ça. A l'aideee, on me force à nourrir une chose étrange ! Non, papa je ne veux pas ! Papa ? Police, police, police, mon père me parle, attrapez le ! Il fait un élevage d'hippocampes géants ! C'est illégal de les nourrir avec des bananes roses, c'est contre nature. Vite, je ne vais pas le retenir longtemps, ces lianes ne vont pas tenir ... Naël s'agite beaucoup, et tombe alors qu'il est en plein rêve.

BOOUM ! « AÏÏE ! P*****N mon nez ! Maman j'ai mal ! C'est quoi ça ? O mon dieu, mais je saigne ! Vite, je me vide de mon sang ! » Dépêche-toi Naël tu en mets partout ! Ô non mon tapis tout neuf est déjà mort ! Elle est où cette satanée pharmacie ! Mets la tête en arrière ! Non, maman t'as toujours dit de ne jamais pencher la tête en l'air ! Toujours en bas elle te disait, et se pincer le nez aussi. Bon sang –jeu de mots- ils sont où ces foutus contons ! Non mais je ne vais pas me mettre des cotons tiges dans le nez, ça va pas le faire. Ô, j'ai ça moi ? Mais c'est que ça sent bon aussi. « AÏE ! » Mais t'es con, pourquoi tu as inspiré par le nez ? Abrutis vah ! Remets-toi à chercher du coton ! Tiens là y en a ! Allez, on fait de belles boulettes et hop on met dans le nez. On fait pareil pour l'autre narine. Et voilà ! J'ai vraiment l'air d'un abruti complet ! « Aaaaaaaah ! Mon nez ! C'est quoi cette couleur ? » Ne me dites pas que je me suis cassé le nez ? J'aurai bien l'air malin. Les gens vont encore croire que je me suis battu. Ah bah voilà bien joué Naël, déjà que les gens te fuient comme la peste, mais alors là ça ne va pas arranger tes affaires. Bon nettoies tout ça, va prendre une douche et on verra ce qu'on ferra après. Bon, elle est où l'éponge ? Hum, non pas par-là, là non plus, aah te voilà. Vilaine tu te cachais de moi. On frotte avant que Kiran ne voit ça, et voilà c'est fait en un rien de temps. Maintenant ... LA DOUCHE ! Musique maestro ! On met quoi ? Du flume ? Non, je ne peux pas chanter dessus. Du Bastille, et c'est parti. On se déshabille, et hop sous l'eau ! « Mon nez, mon nez, mon nez ça fait mal ! » Bon, on va s'y prendre d'une autre manière. On va faire comme les chiens, la tête hors de l'eau ! Ouais comme ça l'eau ne touche pas mon nez ! « Close your eyeees ! ... » On fait tout ça s'en trop se toucher le museau, et tout ira bien. Les cheveux, le torse, les sous de bras pour sentir bon, les bras, les fesses, les jambes, et on frotte en mode vite fait les pieds. Beurk qu'est-ce que c'est moche ! Franchement pourquoi on a des doigts aux pieds ? C'est vraiment trop laid ! Bon arrêtes de regardes ça, sinon tu vas vomir. Bon, maintenant faut faire la tête. Tout doucement, voilà effleure donc. Parfait ! Maintenant tu es présentable et sortable, plus de taches rouges sur la goule. On se séchouille, on s'ébouriffe les cheveux. Bien entendu, on ne les coiffe pas, pourquoi changer ses bonnes vieilles habitudes. On passe la tête à travers la porte. Y a personne ? Pas de Kiran. Bon pas besoin de courir tout nu. On y va tranquille, sinon s'est autre chose que mon nez que je vais casser. Pourquoi je ne prends pas une serviette ? Je n'en sais rien, j'ai pris l'habitude de courir à poil pour aller dans ma chambre. C'est rigolo ce petit stress qui me vient à ce moment-là. Bon on met quoi comme vêtement ? Ce pantalon ferra l'affaire, et en haut je prends quoi. Combien il faut dehors ? 11, ah bah ça va. Un T-shirt et un gilet et affaire classée ! Bon, il est quelle heure ? 14 :47 . Quoi ?! Déjà, mais j'ai fait que de dormir ! Je suis vraiment une grosse loque, ce n'est pas possible ! Est-ce que j'ai faim ? Mouais, on va prendre un sandwich et hop on part au skate parc. « AÏE MAIS MERDE ! » Mais j'en ai marre, je ne peux même plus me moucher ! Quelle gueule ça à ? Ouais bon c'est violet quoi ! Bon, on va mettre un pansement dessus, et puis on verra ce soir si je montre ça au médecin. Bon, ça au moins je sais où y en à. Sur mon chevet. Mince y en n'a plus, la boite est vide. Tant pis j'en ai vu d'autres dans la salle de bains. « Non, mais il est sérieux ? Des pansements avec des canards ? » C'est une mauvaise blague ce n'est pas sérieux ?La boite n'a jamais été ouverte, on se demande bien pourquoi. Y en a forcément d'autres. Non, ... bon on fera avec. « Hum so sex Naël ! » On se brosse les dents, et on part.

 
(c) Bloody Storm

 

_________________
    le choix
    ET SI FINALEMENT J'AVAIS CHOISI LA FACILITE ET NON LA REALITE? JE L'AIME, JE T'AIME, ON S'AIME! ON DEVRAIT ETRE POLYGAME, C'EST PLUS SIMPLE.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwilym Bellamy
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 25/04/2014
› baisers volés : 310
› avatar : Daniel Sharman
› crédits : Wιɢɢα (avatar)
› pseudo : Daily Planet (Marine)


MessageSujet: Re: Le retour des héros • Gwilym & Naël   Dim 22 Juin - 5:44

NAËL ∞ GWILYM
le retour des héros

Bruit de mer, ça s'est cool. J'me crois à la plage, c'est bien la plage, c'est même génial. D'ailleurs faudrait j'y aille bientôt, j'en ai marre de courir tout les matins comme un abruti jusqu'au boulot. J'aime pas courir. Bruit de paquebot au loin... rah c'est bien les vacances... Paquebot qui se rapproche... Mais il est con lui ou quoi ici c'est la plage pas le port... Ah non, ça y est j'ai compris... c'est le moment où j'écrase avec un peu trop d'entrain mon réveil pour lui dire de la fermer, que oui je suis réveillé, il est 5h30 et j'ai encore zappé qu'étant de service de nuit ce soir, je pouvais ne pas mettre mon réveil aussi tôt. Oups, petit problème du matin, je n'ai pas pleine conscience de ma force et voilà que le réveil s'écrase avec fracas au sol. J'suis bon pour en racheter un encore. Les réveils me ruineront... et le thé, je me sens déjà repartir dans les vapes sur cette pensée... non pause... les réveils et le thé.. nom d'un chien le thé... j'ai plus de thé... Fuck it... Grognon, je m'écrase de nouveau sur mon oreiller et tente de me rendormir, en vain, je tourne je vire, je m'énerve très vite. Je finis par me lever, rassemble les débris de réveil d'un geste habile du pied. J'ramasserai après de toute façon, j'ai pas besoin de réveil, je suis de nuit toute la semaine. Bon programme de la journée : douche, passer au Starbucks d'en face et prendre un thé à emporter vu que l'idiot que je suis n'a pas pensé à acheter du thé pour refaire les stock, récupérer mon uniforme au pressing, repasser celui d'hier pour ce soir, ramasser le réveil et après go au skate parc avec mon cher Naël. J'vais dans la salle de bain, affaires propres en main, arrache les plaques militaires de mon cou puis mon bas de jogging et prends une douche froide. Oui je sais c'est spécial mais sans ça, j'suis dans le brouillard jusqu'à midi sans mon thé.
Propre comme un sou neuf quelques minutes plus tard, je sors de la douche, j'enfile des baskets légères et mon inséparable bonnet gris et fonce au starbuck. IL ME FAUT MA DOSE DE THE, comprenez vous ? Je prends avec ça des croissants pour mon déjeuner et celui de Sansa et retourne dans mon antre remplir mon estomac. Cela fait, je ramasse ce fichu réveil et me mets au repassage de mon uniforme. Bon, c'est bien joli tout ça mais j'vais pas repasser qu'un uniforme, j'attrape la lessive de la semaine -linge de Sansa compris, faisons lui une fleur pour avoir le prix du coloc' de l'année- et m'y attaque, tout en vissant mes écouteurs à mes oreilles. "And I'll walk 500 miles". Ah non, tu chantes pas Gwilym, tu arrêtes ça de suite sinon c'est pas le prix du coloc' de l'année mais un oreiller en pleine face que tu vas recevoir.  
10 heures30, tout est repassé et plié et ordonné en deux piles l'une à toi et l'autre à Sansa. Tu vas ranger tes affaires dans ton armoire et dépose le linge de Sansa devant sa chambre, un gentil mot manuscrit déposé sur l'un de ses hauts :

Repassage fait, j'étais lancé. Cherche pas de trous dans tes affaires, j'ai fait attention.
PS : J'ai RDV au skate park avec Naël, je pars en avance et mangerai en route.
PS de PS : Désolé pour le bruit ce matin"

Oui je sais, je suis adorable, merci merci, trop d'honneur pour moi. BREF, reconcentre toi mon petit et continue ton chemin. Je traîne, c'est mal, je repasse par la salle de bain avant de partir. Le but de la manœuvre est bien simple, sachant que mon meilleur copain et moi même sommes des professionnels lorsqu'il s'agit de se faire mal ou du squattage d'urgences... comme disait Maman, prudence est mère de sûreté et depuis quelques temps, lors de nos sorties sportives, en plus de ma bouteille d'eau, je mets dans mon sac une petite trousse de secours. Genre, le strict minimum, pansements, antiseptique, ciseaux en plastoc, bande, strap... et puis au pire des cas, j'ai été formé aux premiers secours fût-il un temps. Z'inquiétez pas, j'sais toujours les pratiquer.
Quelques minutes plus tard, j'ai débarrassé le plancher, sac sur le dos et skate board en main comme à chaque fois. Je passe une énième fois par la boulangerie, me fait chambrer par la vendeuse qui donc a vu mon minois deux fois en quelques heures. Sérieusement, j'suis sûr qu'elle croit qu'elle m’intéresse, elle et ses yeux de merlan frit. Sans rancune. Je prends un sandwich poulet-crudités et file loin avant qu'elle ne tente quoi que ce soit. Okay elle est bien fichue mais j'ai pas trop la tête à ça depuis le fameux texto de Jazz.
J'arrive assez vite au skate park et je me poste, assis sur le dossier d'un banc afin de manger le fameux sandwich et attendre Naël. Comme un abruti, j'ai laissé mon bonnet sur ma tête depuis ce matin et maintenant que les rayons du soleil commencent à me chatouiller la peau, il devient de plus en plus insupportable. J'arrache mon cher bonnet et le fourre dans mon sac, presque sûr pour le coup d'avoir un nid à oiseau sur la tête à la place de mes cheveux. Peu importe.
Attendant mon grand copain, je regarde les gamins tenter d'exécuter quelques figures, avec plus ou moins de succès et me marre tout seul sur mon banc. Que voulez vous ? Il en faut peu pour être heureux comme on dit.
Je finis tout juste mon sandwich lorsque la silhouette de Naël se dessine non loin de là où j'ai élu domicile. Je lui adresse un grand sourire et le salue d'un geste de la main. Plus il se rapproche plus net est le pansement qu'il arbore sur le nez. Je marque un arrêt en constatant que le fameux pansement est décoré de magnifiques canards. Je tousse, évitant ainsi de me moquer ouvertement de mon ami. "Et voilà le plus beau ! Tu t'es fait voler dans les plumes mon canard ?" Oui c'est moche comme jeu de mots, je sais, je sais, mais c'est juste trop tentant et puis s'il veut, il peut m'envoyer une droite dans l'épaule, je lui en voudrais pas le moins du monde. "Excuse moi, qu'est ce que tu as encore fichu mon pote ?" Je me penche vers mon sac, cherchant ma trousse de secours, je savais bien qu'un jour elle servirait ! Trouvant un pansement normal, je lui tends gentiment avec un sourire innocent : "Pour le bien de ta santé mentale." Je me demandais quand même pourquoi diable Naël et son coloc avaient ce genre de pansement en leur possession. Ouais, non, crois que je préfère pas savoir en fait.
 
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le retour des héros • Gwilym & Naël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
thunder love :: anchorage :: chugach :: jewel lake-