AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (#20) James & Max | I won't give up on us

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxine Fitzgerald
Lost in a sea of nightmares.
avatar
› date d'arrivée : 13/06/2014
› baisers volés : 126
› avatar : Emma Stone
› crédits : Ava : Emi Burton - Signa : Emi Burton
› pseudo : Emi Burton


MessageSujet: (#20) James & Max | I won't give up on us   Jeu 19 Juin - 11:42

I won't give up on us

James & Maxine

Cela faisait treize mois qu’elle avait abandonné son bébé. Elle avait presque compté depuis ce jour, en se demandant s’il avait trouvé une famille aimante pour l’accueillir. Elle se souvenait encore et toujours de ses beaux yeux qui la fixaient avec tant d’intensité, ces yeux si semblables à ceux de son père. Elle n’avait aucune nouvelle de James depuis leur séparation, presque un an et demi. Il lui manquait tellement. Maxine savait qu’il devait la haïr, après tout, c’était bien normal, elle l’avait cherché, elle était la seule fautive dans cette histoire. Désormais, tout le monde, sauf sa sœur, lui tournait le dos. Sa mère avait un peu plus sombré et son frère refusait de lui parler. Parfois, elle rêvait de voir son père apparaître, l’entendre lui dire que tout irait bien, la rassurer, l’aider à avancer comme il le faisait autrefois, avant qu’ils ne découvrent son imposture. Ce n’était un secret pour personne, tout le monde connaissait cette histoire en ville, et parfois, même après tout ce temps, les gens lançaient un drôle de regard sur leur famille, comme si à cause d’un seul de ses membres, leur nom était à jamais tabou. Ce n’était pas un secret, tout le malaise venait de là. Tout son manque de confiance, toute sa peine, sa colère, toute sa tristesse étaient concentrés en un seul et même point : la disparition de leur père et le déshonneur qu’il avait jeté sur la famille. Ils en avaient tous soufferts. Depuis, sa confiance, déjà fragile, avait rejoint le néant, et ce malgré la présence de James à ses côtés. Elle n’avait pas été capable de surmonter ça pour lui, elle avait été faible, une nouvelle fois.

Perdre son fiancé, ça avait été destructeur. Elle avait lourdement porté cet enfant qu’elle ne pouvait selon elle pas élevé, lui donnant naissance, seule, puis le laissant derrière en s’efforçant de ne pas s’effondrer, puis, à peine trois mois après, elle avait tenté de se noyer, décidée à en finir avec la vie, sachant qu’à présent, elle n’avait plus rien à perdre. Sa sœur l’avait secourue, Lexie, la seule à rester là coûte que coûte. Elle l’avait aidé à tenir bon, à s’en sortir, à garder courage, même si la blonde restait convaincue qu’elle n’avait plus de réelle raison de vivre. En avait-elle seulement eu une ? Elle faisait certainement partie de ces êtres inutiles qui peuplent la Terre sans raison, juste en témoin de la déchéance humaine. Elle se dégoûtait de plus en plus. Elle se détestait d’avoir fait tant de même à cet homme qu’elle aimait pourtant toujours avec autant de force, et qui sans doute ne lui pardonnerait jamais pour ce qu’elle avait fait. Cependant, un an après, elle avait décidé de le retrouver. Elle ne pouvait pas vivre sans lui, elle avait besoin de James dans sa vie. Ce serait difficile, comme avec le reste de sa famille, mais elle ferait de son mieux pour se faire pardonner, elle s’accrocherait à son seul espoir restant, même si cela signifiait souffrir.

Elle commença donc à faire des recherches sur son ex-fiancé, cherchant désespérément un signe de sa part. Il était reparti en Angleterre peu de temps après la naissance de Sasha, comme un fait exprès qui n’en étant certainement pas un. Elle n’avait aucune information sur ce qu’il avait fait depuis, sur ce qu’il était devenu, avec qui il partageait sa vie, s’il était seul ou non… Tout ce qu’elle savait, c’était que quelques semaines auparavant, il était revenu. Il était là, tout près d’elle à nouveau. Elle avait même trouvé son adresse, tellement facilement que c’en était étonnant. C’était comme si elle recommençait à respirer après être restée si longtemps en apnée. Elle pourrait le voir maintenant. Elle n’avait donc pas attendu très longtemps avant de se décider. Il fallait qu’elle le voie, qu’elle lui parle, qu’elle lui dise tout ce qu’elle avait sur le cœur. Elle prit alors soin de porter de beaux vêtements, de se coiffer le mieux possible, paraître belle pour lui, comme un petit moyen de l’amadouer, pourtant bien inutile. Elle se rendit chez lui en fin d’après-midi, le cœur battant à tout rompre, les mains tremblantes et la gorge déjà asséchée par l’angoisse. Et s’il lui fermait la porte au nez ? Et s’il avait rencontré quelqu’un d’autre ? Et s’il lui crachait au visage tout ce qu’elle ne voulait pas entendre ? Elle avait peur, comme toujours. Maxine avait toujours peur de toute façon. Devant la maisonnée, elle resta plantée un moment, inquiète, se demandant si c’était une bonne idée finalement.

Après quelques minutes, elle prit son courage à deux mains, souffla pour évacuer son stress, et sonna à la porte, fébrile. Elle n’eût à attendre que quelques instants avant que la porte ne s’ouvre, dévoilant son bien aimé, heureusement. En le voyant, elle ne put s’empêcher de sourire tristement, pourtant profondément heureuse de le revoir après tout ce temps. Ca ne semblait en revanche pas le cas de son côté. Elle tritura ses doigts, nerveuse, avant d’oser parler. « Bonjour… » Une petite voix timide était sortie de sa gorge, ridicule. « Comment… Comment vas-tu ? Je voulais… te parler… » Elle le regardait la tête basse, honteuse et désolée, craignant son refus catégorique. Elle ne pouvait plus faire machine arrière désormais, elle allait devoir être forte.
code by Silver Lungs

_________________
And I will always love you
Give me reasons to believe that you would do the same for me. And I would do it for you, for you. Baby, I'm not moving on I'll love you long after you're gone. For you, for you. You will never sleep alone. I'll love you long after you're gone and long after you're gone, gone, gone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (#20) James & Max | I won't give up on us   Lun 23 Juin - 9:07

Tu étais revenu en Alaska depuis plus d’un mois maintenant et tu commençais petit à petit à reprendre tes marques. Ce n’était pas facile tous les jours maintenant que tu n’étais plus entouré de tes parents et de tes amis new yorkais mais tu n’avais pas le choix, tu devais t’adapter. Heureusement que tu pouvais faire la plupart de ton travail à partir de ta maison et de ta connexion internet sinon cela serait compliqué. Tu allais au café prendre tous les jours mais tu prenais Sasha avec toi. Tu voulais qu’il connaisse l’endroit où tu travaillais et tes employés même s’ils ne s’en souviendraient jamais. Depuis ton retour, tu n’avais eu aucune nouvelle de Maxine, personne dans ton entourage ne l’avait mentionnée et tu leur en étais énormément reconnaissant parce que tu n’étais pas certain d’être prêt à la revoir tout de suite. Non, tu n’avais pas envi de lui faire face surtout quand tu avais Sasha dans les bras. Alors tu préférais croire qu’elle n’était plus en ville vu que tu ne l’avais pas croisée depuis ton retour. Tu occupais tes journées tranquillement en t’occupant de Sasha et en passant des coups de téléphone dans tous les coins des Etats-Unis. Tu remerciais ta mère tous les jours d’avoir appris grâce à ton dernier séjour en Angleterre à gérer ses magasins sur le sol anglais parce que franchement, tu serais incapable de tout gérer en ce moment. Ta sœur te rendait pas mal service aussi ces derniers temps tu devais le reconnaître. Elle était un soutien moral parce que la solitude n’était pas quelque chose à quoi tu étais habitué. Mais ta sœur était toujours là et tu avais découvert que tes amis d’antan étaient là aussi quand tu avais besoin. Tu avais gardé des contacts en ville avec plusieurs personnes mais c’était toujours bon de savoir que tu pouvais compter sur eux.

Aujourd’hui, tu avais passé la matinée au café. Tu avais installé un lit pliable dans ton bureau et Sasha avait passé la fin de la matinée à dormir, le début il l’avait passé dans tes bras ou à galoper entre les clients. Ces derniers ne s’étaient pas plaints parce qu’ils étaient tous heureux de voir un enfant courir partout. C’était assez étrange l’effet qu’un enfant peut avoir sur les gens. Mais c’était certainement parce qu’il avait un an et pas sept ou huit. De toute manière, tu éviterais d’amener Sasha au café si tu savais qu’il allait y faire n’importe quoi. Mais tu espérais que l’éducation que tu allais lui donner allait lui permettre de ne pas grandir de cette manière là. Tu avais lu pas mal de livres sur l’éducation ces derniers temps donc tu avais appris quelques petites choses. Une fois tous les papiers réglés et quelques questions des salariés réglées aussi, tu décidais de rentrer chez toi pour déjeuner et pour passer l’après-midi. Il allait se mettre à pleuvoir rapidement, tu pouvais le sentir. Une fois dans la voiture, tu mis une chanson à la radio que Sasha semblait apprécier car il dansait à chaque fois que tu la mettais. Une fois à la maison, tu préparais quelque chose de simple à manger avant de nourrir Sasha et de manger un peu. Tu le mis ensuite dans le parc de jeu pour venir ranger la cuisine. Il valait mieux ne pas laisser traîner, cela ne serait pas une très bonne idée. Après la vaisselle s’empilait et tu n’avais pas besoin de ça en ce moment, vraiment pas, tu étais assez occupé comme ça. Une fois tout rangé, tu allais jouer avec ton fils avant que la sonnette de la maison ne retentisse. Ce n’était pas ta sœur, tu la savais au travail et personne ne t’avait envoyé de message mais tu allais ouvrir curieux. Quelle ne fut pas ta surprise en ouvrant la porte … « Bonjour… Comment… Comment vas-tu ? Je voulais… te parler… » Tu la regardais comme si elle sortait d’un autre univers. Maxine était donc toujours là … Pourquoi cela te surprenait-il réellement ? C’était comme si elle sortait de nulle part et franchement, tu te demandais ce qu’elle faisait là. C’était elle qui avait tout gâché non ? « Qu’est-ce que tu veux Maxine ? » Ne peux-tu t’empêcher de demander. Tu avais à la fois envi de la voir et envi de lui claquer la porte au nez. Avant que tu ne puisses prendre une décision, une petite voix s’éleva : « Pa’ moi faim. » Te dit ton fils en marchant difficilement jusqu’à la porte d’entrée. Pour le coup, ce n’était vraiment pas le moment … Mais tant pis, tu n’avais pas le choix maintenant. Tu le pris dans tes bras avant de dire à Maxine : « Entre si tu veux parler, je dois lui donner à manger. » Il voulait certainement un gâteau mais il allait faire un caprice si tu ne lui donnais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Fitzgerald
Lost in a sea of nightmares.
avatar
› date d'arrivée : 13/06/2014
› baisers volés : 126
› avatar : Emma Stone
› crédits : Ava : Emi Burton - Signa : Emi Burton
› pseudo : Emi Burton


MessageSujet: Re: (#20) James & Max | I won't give up on us   Jeu 26 Juin - 12:59

I won't give up on us

James & Maxine

Maxine avait trop besoin de James pour abandonner l’idée de le revoir. C’était certainement bien égoïste de sa part, surtout qu’il ne voudrait sans doute plus la recroiser après ce qu’elle avait fait, mais elle ne pouvait pas vivre sans lui. Elle avait essayé pourtant, et ça s’était mal terminé. Maintenant il était de nouveau en ville, elle devait lui parler, s’excuser, tout faire pour qu’il lui pardonne. Elle s’était parfois demandé ce qu’aurait été leur vie si elle avait gardé le bébé, si elle avait encaissé ses peurs pour le mettre au monde et l’élever normalement, avec James à ses côtés. Auraient-ils été heureux ? Est-ce qu’il aurait aspiré sa peur jusqu’à la faire disparaître, la rendant plus confiante ? Est-ce qu’elle aurait pu être une bonne mère, finalement ? Elle évitait de laisser aller son esprit trop longtemps, après tout, c’était trop tard, le mal était fait, James n’était plus là, Sasha avait été laissé à l’abandon. Elle avait l’air d’une femme insensible et terriblement égoïste. Peut-être que c’était vrai au finale, peut-être qu’elle était cette femme-là dont tout le monde disait qu’elle n’avait aucun cœur. Elle ne savait même plus qui croire. A vingt-six ans, elle ne savait toujours pas qui elle était réellement. Ou du moins, elle s’était perdue en chemin, entre le moment où elle avait entendu qu’elle était enceinte et celui où James l’avait quitté. Maintenant, Maxine n’était plus personne, rien qu’un nom, une âme perdue cherchant désespérément le bonheur qu’elle avait si aisément rejeté pourtant. Elle ne pouvait pas blâmer son père éternellement pour son malaise, non, c’était plus grave que ça, ça venait d’elle, uniquement d’elle-même, elle en était la seule fautive, mais également la victime, souvent paralysée par la peur.

Elle en avait assez de se sentir seule, de se sentir perdue. Elle voulait que tout redevienne comme avant, ou presque, elle voulait retrouver son frère, sa mère, James, et même son père. Elle désirait tant pouvoir profiter de cette famille dont elle avait souvent rêvé, pourtant perdue à jamais depuis que son père avait disparu. Elle avait craqué, elle en avait eu assez, tellement qu’elle avait menacé sa propre vie, pour finalement se rendre compte qu’elle avait besoin des autres pour survivre, en particulier de James. Il fallait qu’elle le voie, c’était vital. Lorsqu’elle apprit qu’il était de retour, elle n’hésita pas bien longtemps. Habillée de sa plus belle tenue, elle s’était retrouvée à marcher jusqu’à chez lui, impudente certainement, nerveuse et tremblotante à l’idée qu’il lui claque la porte au nez. Elle resta quelques instants à contempler l’habitat puis finit par oser sonner à la porte, attendant patiemment en se tripotant les doigts d’angoisse. Lorsqu’il ouvrit la porte, son cœur s’arrêta de battre, pour reprendre à un rythme bien plus soutenu. Il était là, devant elle, elle le voyait enfin après tout ce temps. Elle lâcha un sourire presque nostalgique, le saluant naïvement d’une voix basse qui trahissait sa honte. Elle voulait lui parler oui, elle avait tellement de choses à lui dire que c’était même confus dans sa tête.

Il n’avait pas l’air ravi de la voir, loin de là, et il répondit sur un ton froid qui lui brisa le cœur. « Qu’est-ce que tu veux Maxine ? » Elle releva le regard vers lui, les larmes déjà plein les yeux, pitoyable. « J’aimerais… » Elle n’eût pas le temps de continuer sa phrase qu’un petit être apparut dans l’entrebâillement de la porte. « Pa’ moi faim. » Son sang se glaça en le voyant. Elle ne comprit pas tout de suite. Avait-il eu un autre enfant après elle ? En si peu de temps ? Puis lorsqu’il prit le garçonnet dans ses bras, elle reconnut aussitôt ses yeux. Sasha. Ses tremblements s’accentuèrent, choquée de le voir là, certainement pas préparée à revoir son fils de cette façon. Il l’avait donc prit avec lui ? Comment cela se faisait-il qu’elle n’en ait jamais entendu parler ? Les larmes coulaient bêtement sur ses joues, émue par ces retrouvailles, et surtout terrorisée. Qu’est-ce qu’elle devait faire maintenant ? « Entre si tu veux parler, je dois lui donner à manger. » Maxine regarda James s’éloigner en laissant la porte ouverte, hésitant bien quelques secondes avant de finalement franchir le seuil pour les rejoindre. Elle les observa tous les deux, père et fils, ils étaient parfaits ensemble. Dire qu’elle avait rejeté ça. Sasha avait bien grandi depuis, évidemment. Il était si beau, si parfait, elle reconnaissait quelques traits de son père et ça la fit sourire, malgré le choc. « Pourquoi tu ne m’as rien dit ? Comment tu as fait ? Est-ce qu’il va bien ? » Peut-être que l’instinct maternel commençait doucement à se montrer, voyant ce petit bout tout sourire. C’était à ça que leur vie aurait ressemblé alors, si elle l’avait gardé avec lui ? Elle n’osait pas s’approcher, paraissant si loin de leur petit monde tout à coup. Il ne savait pas qui elle était, il ne connaissait pas sa mère. Cette pensée lui fendit le cœur. Elle eût soudain l’envie de le voir grandir, de ne rater aucun de ses petits moments.

Elle le fixait, admirant chacun de ses mouvements, puis finit par se reconcentrer sur James et les raisons de sa visite. « Je suis désolée, s’il-te-plaît pardonne-moi… J’ai eu peur, j’ai paniqué, j’ai tout gâché je sais mais… Est-ce qu’on peut réparer ? … J’ai besoin de toi... » Elle était bien naïve de penser que ça marcherait, mais elle ne voyait que ça à dire. Elle voulait qu’il la prenne dans ses bras, comme avant, qu’ils reprennent à zéro, qu’ils deviennent cette famille qu’ils auraient dû former plus d’un an auparavant déjà.

code by Silver Lungs

_________________
And I will always love you
Give me reasons to believe that you would do the same for me. And I would do it for you, for you. Baby, I'm not moving on I'll love you long after you're gone. For you, for you. You will never sleep alone. I'll love you long after you're gone and long after you're gone, gone, gone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (#20) James & Max | I won't give up on us   

Revenir en haut Aller en bas
 

(#20) James & Max | I won't give up on us

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» All i wanted was you [PV James Stanford]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
thunder love :: playground :: take me back to the start :: rps / intrigues-