AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rebecca Turner
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 10/07/2014
› baisers volés : 97
› avatar : Amber Heard
› crédits : Lolipops
› pseudo : Aucun


MessageSujet: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    Jeu 10 Juil - 11:08


Rebecca Turner
Il suffit d'un instant. Un regard. Une rencontre. Pour bouleverser une existence.
 La bonne personne, le bon moment. Le caprice complice du hasard.
❖❖❖
nom Turner. prénom(s) Rebecca mais tous le monde ou presque me surnomme Becca âge 25 ans. date, lieu de naissance Le 26 décembre à Los Angeles. origines Américaine. statut civil Célibataire. orientation sexuelle Hétérosexuelle. étude ou boulot Photographe. caractère Manipulatrice, séductrice, sensible, curieuse, sensuelle, exubérante, attentionnée, ambitieuse, jalouse, impulsive, volage, rancunière, têtue, franche. groupe Azalea avatar Amber Heard.
♠ Becca déteste les fêtes de Noël et ne fête jamais son anniversaire. ♠ Elle a une cicatrice dans le dos à cause d'un accident de voiture survenue lors de ses dix ans, celui-ci a tué sa famille. ♠ Elle ne sort jamais de chez elle sans avoir bu au moins deux tasses de café. ♠ Elle est accro à la nicotine depuis son adolescence et sa grossesse a été un calvaire à cause de ça. ♠ Elle ne mange absolument pas équilibré et ne fait aucun régime comme les trois quart des femmes. ♠ En contrepartie elle fait beaucoup de sport pour garder sa ligne mais surtout pour se défouler. ♠ Elle supporte plutôt bien l'alcool et au vu de sa corpulence c'est plutôt étonnant même si désormais elle ne boit plus du tout. ♠ Elle ne parle jamais de son passé et surtout pas de sa famille. ♠ C'est une véritable maniaque, elle a un balai greffé à la main sans arrêt. ♠ Elle a une sainte horreur des machos. ♠ Elle a une peur bleu de l'amour et de tout ce qui peut se rapporter à un engagement sincère. ♠ Elle a un fils de quatre ans qu'elle élève seule et malgré son passé sa manière d'être et sa façon de vivre il est clair d'une chose, ce petit bonhomme est l'amour de sa vie.


que pensez-vous de la légende? y croyez-vous? Quelle légende ? Ah oui bien sûr celle qui dit qu'aucune femme ne sera malheureuse sur l'ile grâce à une femme qui aurait soit disant jeter un sort sur les hommes. Non mais sérieusement vous y croyez-vous ? Au final je m'en fiche totalement, qu'elle existe ou non. Je ne suis pas le genre de personne à croire à ce genre de superstition. Si c'était aussi simple que ça les femmes ne seraient jamais malheureuses et j'ai bien vue assez de tristesses dans la vie de ma tutrice pour être sûre que tous cela n'est qu'une légende idiote racontaient par des gens farfelues. parlez-nous de votre vie sentimentale, de manière générale. Euh, je ne peux pas avoir de joker pour cette question ? Parce que ma vie sentimentale est loin d'être très palpitante. Je ne crois pas en l'amour et cela depuis toujours donc côté sentiment je suis une novice. J'ai vu l'amour le vrai dans le regard de mes parents mais je pense qu'ils étaient bien les seuls à vivre heureux. Après ça Linda m'a prouvée par a+b que les hommes n'étaient que des animaux et qu'ils n'avaient pas de cœur. Je n'en ai jamais fait les frais parce que je n'ai jamais abandonné mes défenses pour un homme. Ma vie sentimentale se résume à beaucoup d'histoires d'une nuit et à une « relation » plutôt étrange avec un jeune homme à qui j'ai brisé le cœur. Rien de concluant donc. êtes-vous plus du genre fétard ou flemmard? Autrefois j'étais une grande fêtarde, je buvais beaucoup et je prenais un peu de drogues de temps en temps. Aujourd'hui il m'arrive encore de boire un verre ou deux de whisky de temps à autre mais les fêtes sont totalement terminées désormais. La raison ? Mon fils. Durant ma grossesse il était hors de question que je sorte et ensuite il a fallu s'en occuper. Je ne regrette rien, les fêtes ne m'apportaient rien du tout dans ma vie.voir des couples heureux, ça vous fait quoi? Je m'en fous complètement. Mais soyons honnête, ils se mentent à eux même. Quand ils se disent que c'est pour la vie, quand ils se disent qu'ils n'aimeront jamais personne d'autre. Ça me fait souvent sourire. Personne n'est jamais véritablement heureux, il y a toujours une ombre au tableau surtout en amour. Une tromperie. Un peu trop d'alcool. La famille qui ne cautionne par leur amour. Des ex trop présents. Bref rien ne va jamais bien. Et tout le monde tombe de haut quand ils s'en rendent compte. Si seulement on ne nous gavait pas de conte de fées quand on est gamin la vie serait beaucoup moins difficile. Vous ne croyez pas ? pensez-vous que la malédiction à joué sur votre vie sentimentale? Je suis maitre de mon propre destin et de mon cœur. Non la malédiction ne joue aucun rôle dans ma vie sentimentale. J'ai choisi celle que je suis, j'ai choisi d'être ainsi avec les hommes. Par esprit de conservation. Et je le serais surement toujours. Ce n'est pas du tout une simple légende qui va jouer sur moi puisque je n'y crois pas.



prénom/pseudo Stéphanie. âge 25 ans. tu es... Un scénario de Philip comment as-tu découvert le forum? Via Bazzart. t'en penses quoi? Il me semble très bien, je ne peux pas encore juger mais il me plait beaucoup   . fréquence de connexion Entre 4 et 5 jours par semaine.     un petit mot? écrire ici.

Code:
<taken>amber heard</taken> ♢ <nm>rebecca turner.</nm>




Dernière édition par Rebecca Turner le Sam 12 Juil - 23:40, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Turner
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 10/07/2014
› baisers volés : 97
› avatar : Amber Heard
› crédits : Lolipops
› pseudo : Aucun


MessageSujet: Re: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    Jeu 10 Juil - 11:08

good to know you

"Gardons aussi à l'esprit que nous sommes seuls, que nous sommes nés seuls et que nous mourrons seuls."


J'ai toujours vécu dans une famille normale, je n'ai jamais eu à me plaindre de mon enfance, mes parents étaient tous simplement extraordinaires, ils m'ont offert une vie formidable celle qu'ils n'avaient pas eue. J'avais un père aimant et une mère adorable. J'ai encore leur visage ancré dans mon esprit, le rire de mon père quand je disais une bêtise, le regard attendri de ma mère quand elle déposait les yeux sur son époux. Un amour pur comme on peut le lire dans les contes de fées, je ne me souviens pas de les avoir entendu une seule fois se disputer, ils étaient tous simplement faits l'un pour l'autre. Le grand amour. Mon enfance s'est terminée quand j'ai eu l'âge de dix ans, le jour de mon anniversaire, nous étions tous dans la voiture familiale en train de rire quand ma vie a pris un tournant fatal et radical. Un chauffard a fait un écart sur la route, obligeant mon père à sortir de la route, je ne me souviens pas vraiment de ce moment précis, ce dont je me souviens c'est la suite, une chambre d'hôpital, des fils reliés à mon corps et les médecins m'annonçant le coup de grâce. Mes parents étaient brutalement décédés, ma mère sur le coup et mon père sur le chemin de l'hôpital. D'après les médecins, il m'avait sortie de la voiture avant que celle-ci n'explose. Pourquoi ? Pourquoi avait, il fait ça ? Pourquoi j'étais vivante et eux non ? Où est-ce que j'irais maintenant ? J'étais orpheline désormais et il fallait que je vive avec, la mort de ses parents est une épreuve horrible encore plus lorsqu'on est enfant. Je ne m'en suis jamais véritablement remis, j'ai simplement réussi à vivre avec, mais cela a été très long. Je suis d'abord resté quelque temps à l'hôpital, enfermé entre quatre murs blancs avant d'être amenée chez des amis de ma famille. D'après le testament de mon père, c'est chez les Cooper que je devais vivre désormais et pour en rajouter une couche, je ne vivrais plus à Los Angeles, mais à Anchorage. Il était temps pour moi de dire adieu à ma vie paisible et heureuse pour m'enfouir dans un nouvel endroit que je ne connaissais pas avec des personnes qui prendraient soin de moi. J'ai mis une année entière avant d'ouvrir la bouche pour la première fois, je n'arrivais pas à parler, je n'en avais aucune envie, j'étais simplement malheureuse. Terriblement malheureuse. Et aujourd'hui encore, je ne parle pas de cet accident, personne n'est au courant, personne ne sait où est ma famille et quand on me pose la question, je change de sujet ou je dis simplement à cette personne de se mêler de ses affaires. Quinze ans après cette tragédie je me demande encore pourquoi j'ai été épargnée et pas eux, cette blessure n'a jamais été panser et même si je ne le montre pas j'en souffre encore sans que personne ne le sache, je me suis construit une carapace à l'abri de tout ce qui pourrait me faire souffrir. Et le plus drôle dans cette histoire, c'est qu'après deux morts et une enfant totalement choquée le chauffard n'a jamais été mis en prison. Affligeant.



" Tout le monde veut le bonheur, personne ne veut la douleur. Mais vous ne pouvez pas avoir un arc en ciel sans la pluie. "


« Rebecca !!! Veux-tu bien arrêter de lire ses conneries et venir mettre la table !! » Je dépose donc mon livre sur mon lit avant de mettre la table sans un mot, Linda ma tutrice n'est pas méchante mais elle a tendance à hurler pour un rien. Heureusement pour elle, elle n'a pas de gosse sinon les pauvres, ils seraient totalement traumatisés, moi je me suis endurcie les premiers jours chez elle était une véritable catastrophe, elle n'avait pas plus de tact qu'une gamine de cinq ans et ses premiers mots ont étés alors comme ça tes parents sont morts, et toi, tu es vivante, comment ça se fait ? Chouette hein. À part, ça je vous assure, elle me traite bien, elle me prend de temps en temps pour Cendrillon ou Causette, mais je la remets rapidement sur les rails, j'ai pris un peu de graines en vieillissant, et même si aujourd'hui, je n'ai que treize ans, je ne ferme pas souvent ma bouche. À table, je mange sans prononcer un mot alors que Linda me regarde. « Tu sais que c'est de la connerie ce que tu lis dans ses bouquins d'adolescent attardé ? Le grand amour, ça n'existe pas, aucun homme ne se jettera à tes pieds après t'avoir trompé et personne ne t'enlèvera sur un beau cheval blanc, faut t'y faire ma petite les hommes sont tous des salauds. » J'arque un sourcil et mon regard se déplace vers sa direction, qu'est-ce qu'elle me raconte là, le grand amour ça existe mes parents étaient une preuve suffisante pour moi. « Ce n'est pas parce que Rafaël est parti avec une autre que tu dois déblatérer sur l'amour. » Rafaël, c'était son mari quand je suis arrivée chez elle, elle semblait amoureuse de lui, mais lui beaucoup moins, il la trompait sans arrêt avant de partir avec une petite pétasse de vingt et un an seulement. Depuis elle me saouler sans arrêt avec ça, elle était malheureuse ok mais elle essayait de briser mes rêves de gamine et ça me prenait la tête alors je n'ai pas été très sympa avec elle et j'ai bien compris ensuite pourquoi je me suis retrouvée avec sa main collée sur ma joue mais ça m'a échappé. Je suis donc sortie de table sans rien dire. C'est bien la première fois en treize ans que je prends une gifle ça faisait bizarre. Quelque temps après elle sortait avec Zeck, le grand amour de sa vie, enfin pendant trois mois, après j'ai eu le droit aux larmes, au cœur brisé, une véritable loque humaine. Et une fois son cœur redevenu normale, elle me refaisait la morale. « Ma petite chérie, tu verras ce que je te dis les hommes sont des bêtes quand ils en ont marre de toi ils t'abandonnent pour une autre plus jeune. Des salauds, je te dis... » « D'accord Linda, couche, toi maintenant, tu tiens plus debout. » Le vomi a ramassé, c'était aussi un stade très sympathique dont je n'avais pas encore l'habitude. Après chaque rupture elle picolait comme un trou après s'être goinfrée de glace, un véritable stéréotype à elle seule cette femme. Puis après Zeck, y a eu Jack ou Scott ou Patrick je ne sais plus trop, ils sont tous passés dans sa vie, dans son lit avant de la jeter comme un déchet, la laissant un peu plus mal à chaque fois. Je dois dire que Linda n'avait pas tort les hommes sont des enfoirés, j'avais la preuve sous les yeux quand Sasha, son dernier mec faisait ses valises devant moi. Il hurlait sur elle, il la rabaissait devant moi sans même se sentir gêné. Elle pleurait, le suppliait de rester, quelle horreur, comment pouvait-on faire ça, comment peut-on avoir si peu d'estime pour soi-même. Je préfère mourir à l'instant que de devenir comme elle. « Tu verras... Hommes... » « Hum hum... Si tu arrêtais de ramper devant eux peut être qu'ils seront plus gentils avec toi, tu ne crois pas ? » Pourquoi discuter avec elle, elle ronflait déjà. Je me suis juré à cet instant, devant ce lit de ne jamais au grand jamais tombé amoureuse, je ne deviendrais pas comme elle.

" Les hommes ont peut être découvert le feu, mais les femmes ont découvert qu'on pouvait jouer avec."

Rapidement, mon comportement à changer en même temps que mon corps, je n'étais plus une petite gamine fade et sans intérêt, les garçons se retournaient assez souvent sur moi quand je me baladais dans la rue. Sans que je ne m'en rende véritablement compte, je jouais de mes charmes laissant les hommes parfois sur leurs faims, la séduction est un jeu, c'est un peu comme le poker finalement, on bluffe très souvent, parfois, on gagne et d'autre fois, on perd. C'est la vie. À l'âge de quinze ans j'étais devenue la reine de ce jeu dangereux, j'avais un seul objectif dans ma vie, ne jamais tombée amoureuse et j'étais bien partie pour. Aucun garçon ne voudrait de moi comme petite amie, j'étais seulement la petite allumeuse, une fille manipulatrice, beaucoup se brulaient les ailes à cause de moi, mais je ne regardais jamais en arrière. Brisé des cœurs, ça ne me dérangeait absolument pas, après tous les hommes ne se gênaient pas pour briser le cœur des femmes alors pourquoi les femmes ne pourraient pas faire la même chose ? Bien sûr avec ce comportement, je savais que je briserais un jour ou l'autre le cœur d'un gentil garçon qui deviendra comme moi, mais à cette époque-là, je me fichais totalement des conséquences de mes actes. Jusqu'à ce que je rencontre le garçon qui allait changer ma vie. Je ne le savais pas à cet instant, j'étais seulement une insouciante, une gamine de seize ans. Il tentait vainement de m'expliquer les maths, mais je n'écoutais pas, j'avais d'autres choses en tête à ce moment précis et cela n'impliquait surement pas d'être assied devant un bureau. « Rebecca, tu m'écoutes ? » Bien sûr que non. Je lève les yeux au ciel avant de reposer mon regard sur lui, il est clair d'une chose si je voulais qu'il se passe quelque chose, je devrais prendre les devants. C'est ce que j'ai fait, sans lui demander la permission, je me suis assise sur ses genoux avant d'attraper ses lèvres avec les miennes, ses doigts glissant dans mes cheveux. Je ne savais pas encore que cet instant était la plus grosse erreur de ma vie. Il s'écroule à mes côtés sur son lit et comme toujours, je m'enfuis, je me rhabille doucement, lui laissant le temps admirer mes formes avant de me retourner et de lui sourire. « À plus. » Et je suis sortie de sa chambre comme si de rien était. Comme si cet instant était normal et au finale c'était le cas, Philip était un jeune homme comme les autres et je n'ai eu aucune pitié en partant. Nous avions passé un agréable moment ensemble, ça s'arrêtait là.

Enfin ça, c'était dans mes rêves bien entendus parce que nous nous sommes revus, encore et encore, pendant huit mois exactement, des nuits sans intérêts, sans lendemain, mais au lieu de fuir comme toujours, je restais, de plus en plus souvent et de plus en plus longtemps. Les discussions se sont mises en place, les rires fusaient aussi. Je n'avais jamais eu ce genre de relation avec un garçon. J'étais plutôt habitué à fuir rapidement et à ne jamais revenir, non mais qu'est-ce que je fabrique encore là dans ses bras. Rapidement, les choses se sont accélérées sans que je m'en rendre vraiment compte, c'est le jour où il a posé la question fatale que je me suis pris une bonne douche glacée sur la tête. « Qu'est-ce qu'on est ? » C'était une très bonne question. Nous n'étions pas un couple, nous n'étions pas amis non plus parce que les amis ne couchent généralement pas ensemble. Je ne savais pas, mais du tac au tac, j'ai répondu. « Ben, ami. » Oui, nous étions amis seulement ça et rien de plus il fallait qu'il se le rentre dans la tête, je n'étais pas le genre de fille qu'il attendait. Quand déçu, il sort de sa chambre pour faire quelques courses, je reste seule avec mes questionnements et mes angoisses avant de me jeter sur son frère. C'est dégueulasse, je sais bien, mais mieux valait ça que mon cœur brisé, non ? Il est rentré et nous a surpris, pas étonnant, c'est ce que je souhaitais au plus profond de moi. Qu'il sache que je ne serais jamais celle qu'il souhaite. Mine de rien, je le rattrape tout de même quand il claque la porte, je n'avais aucune envie de me disputer avec lui non plus, notre relation me plaisait comme elle était. Pourquoi changer ? « Hey attend, pourquoi tu es si en colère, je croyais qu'on était simplement amis ? » C'est vrai après tout, nous ne nous étions jamais rien promis et surtout pas fidélité. Sa réponse me surprit tout de même. « Merde, toi et ton amitié pourrie, vous pouvez aller vous faire foutre. Je n'en veux pas. Je te veux-toi. » Je suis resté un peu abasourdie avant de prendre mes affaires et de partir rapidement de chez lui sans lui dire un seul mot. Réaction purement puérile ouai je sais mais je l'assume.


"Décider d'avoir un enfant c'est accepter que votre cœur se sépare de votre corps et marche à vos côtés pour toujours." 


Après avoir brisé le cœur de Philip je n'arrive pas à me le sortir de la tête et croyez-moi ça me rend particulièrement désagréable, je n'aime pas cette nouvelle sensation, je ne souhaite pas ressentir ce que je ressens, je dois bien l'avouer aujourd'hui, il me manquait. Sa façon de jouer avec mes cheveux, le regard qu'il posait sur moi quand il pensait que je ne le regarder pas, ses baisers et même son odeur. Non mais qu'est-ce qu'il m'arrive, ce n'est pas moi ça, ce n'est pas la vraie Becca juste une simple copie complètement idiote, je devais voir du monde, je devais voir d'autres personnes pour ne plus avoir à penser à lui. C'est bien ce que j'ai fait, j'avais juste besoin de passer plus de temps avec d'autre gens pour que Philip sorte de mes pensées mais cet idiot avait réussi à s'infiltrer très profondément dans mon esprit. Croyez-moi je l'ai détesté à ce moment-là. Puis je l'ai revu lors d'une soirée, j'avais envie de le voir et de lui parlait mais j'ai attendu sagement que son regard rencontre le mien avant que mes lèvres n'esquissent un sourire, s'il me le rendait je pouvais aller le voir si ce n'était pas le cas ça voulait dire que je devrais passer à autre chose. Bingo, il m'avait souri, c'est plutôt bon signe, je me suis donc approché d'un pas décidé vers lui avant de jouer avec ses cheveux, silencieusement tout d'abord. Puis je me suis lancée et je me suis approchée tendrement de son oreille afin d'y susurrer un secret. Une phrase que je n'ai dite qu'une fois et que je ne répéterais surement jamais. « Je crois que je suis en train de tomber amoureuse de toi. » Je n'en revient pas que j'ai dit ça à haute voix. Qu'est-ce que tu fous là le cœur, je ne t'ai pas dit de dégager, toi et tes sentiments. Foutu cœur. Tu n'aurais pas pu rester enfermée à double tour dans ma cage thoracique. Qu'est-ce qu'il m'arrive, j'étais défoncé ou quoi, pourquoi je venais de lui dire ça. Mais par pudeur, je ne l'ai pas laissé dire quoi que ce soit et j'ai commencé mon petit numéro de charme plantant mes dents dans le lobe de son oreille. C'était ma façon bien à moi de détourner une conversation. Avant de prendre possession de ses lèvres, de sa vie, de son cœur, de sa personne, il était tout à moi et je savais que je le briserais tôt ou tard parce que je suis ainsi et je n'arriverais jamais à être comme les autres femmes.

Putain, je n'en revient pas d'être aussi conne, je n'en revient pas que j'ai pu faire ça, je n'en revient pas de ce qu'il m'arrive, affalé dans cette chambre d'hôtel avec ce bout de plastique entre les doigts, pourquoi a-t-il viré au bleu, comment j'ai pu être aussi inconsciente ? J'ai vingt et un an tout juste, je termine à peine mes études, je ne travaille que rarement, je bois trop, je fume comme un pompier, je suis en couple sans l'être réellement... J'aurais dû faire plus attention, une fois, rien qu'une seule fois nous n'avions pas utilisé ce petit bout de plastique qui m'éviterait de pleurer toutes les larmes de mon corps à cet instant. Juste une fois et voilà que je me retrouve enceinte. Je ne suis pas faite pour être maman, je ne veux pas être maman. Je le refuse. Quand j'ai découvert ma grossesse j'en ai parlé avec Linda, ma seconde mère, elle a pété les plombs comme si j'étais encore une adolescente de quatorze ans, elle m'a hurlée dessus au lieu de m'aider et m'a presque mise à la porte. Alors dans la nuit je me suis enfuit, j'avoue que c'était une attitude de gamine de ne prévenir personne, surtout le père de mon bébé mais peu importe je ne pouvais pas rester à Anchorage. Comment aurait réagi Philip en découvrant ma grossesse ? Il avait vingt-deux ans et j'imagine que vivre une vie de famille avec moi n'était pas vraiment dans ses rêves et dans ses objectifs. J'entends le téléphone sonner, je regarde l'écran, il sait déjà que j'ai disparue sans rien lui dire, je n'ai pas encore eu le temps de partir assez loin et je dois avouer que j'ai peur de lui dire toute la vérité au téléphone. Le supplier de venir me chercher parce que je suis terrifié, je ne sais pas comment je vais faire, comment je vais vivre, je vais faire quoi de ce bébé ? C'est au bout du trentième appel que je finis par décrocher, j'ai une énorme boule dans la gorge et je dois me forcer pour ne pas éclater en sanglots, je ne renifle seulement de temps en temps. « Sérieusement ? Tu te barres et je n'ai même pas le droit à une explication ? » Je me mordille les lèvres honteuses de lui faire ça. « Tu sais quoi ? Va te faire foutre. T'es qu'une salope égocentrique. Je te hais, partir est la meilleure décision que tu es prise de toute ta vie. Je devrais peut être te remercier, grâce à toi, je sais maintenant que l'amour ce n'est pas fait pour moi. » Je raccroche et là, ce sont les chutes du Niagara qui finissent par tomber. Le test de grossesse vole dans la pièce, j'enlève ensuite la carte Sim de mon portable pour ne plus jamais avoir d'appel de Philip bien que je sache pertinemment qu'il ne me rappellera plus. Il était temps de rentrer chez moi désormais, oui je repartais à Los Angeles dans mon ancienne maison de famille qui n'était pas vendue heureusement pour moi. Et j'allais me débarrasser de mon problème, personne n'apprendrait ma grossesse parce que j'allais y mettre un terme. C'est sans un regard en arrière que je quitte l'endroit qui m'a vu grandir pour rejoindre la ville de mon enfance.


"J'aimerai pouvoir passer mes journées et mes nuits avec toi. Te prenant dans mes bras tout en me noyant dans ton regard." 


« Vous voulez voir votre bébé mademoiselle Turner ? » Je secoue vivement la tête, je ne veux pas le voir, je ne veux surtout pas tourner la tête vers ce moniteur. Je refuse d'être maman, je suis déjà enceinte de deux mois et rien dans ma grossesse ne me comble de joie, je suis malade comme une bête les nausées sont encore plus insupportable que la gueule de bois. Et je m'y connais là-dedans. « Je souhaite avorter. » Pourquoi ils me font un examen gynécologique alors que je souhaite avorter ? « Vous êtes sûre de vous ? » Et c'est à cet instant précis que ma vie a pris un tournant radical. Un bruit venu de l'appareil m'oblige à tourner la tête vers le moniteur et un sourire s'affiche sur mes lèvres. Les battements du cœur de mon bébé, je crois que je réalisais à ce moment précis que je n'étais plus seule, que j'allais avoir quelqu'un qui m'aimera et qui ne me brisera jamais le cœur, un petit être qui grandit déjà en moi, un morceau de moi que je pourrais aimer d'un amour inconditionnel. Et je dois bien l'avouer aujourd'hui j'ai versé mes premières larmes, je n'avais plus pleuré depuis le décès de mes parents. Je n'ai pas eu besoin de dire quoi que ce soit, le gynécologue à compris tout de suite, je ne voulais plus avorter désormais, comment j'avais pu l'envisager une seconde ? Je me fichais d'être seule pour élever ce bébé, je me fichais des privations que je devrais faire pour le rendre heureux et des changements que ça allait apporter, je souhaitais poursuivre ma grossesse même si j’étais mère célibataire. Je vais être maman... Waouh. En sortant du cabinet je ne pouvais décrocher le regard des photographies de ce petit bébé, de mon bébé. Ma grossesse fut très difficile, intense, je n'avais personne à qui me confier mais j'ai installé une chambre pour cet enfant, j'ai souhaité garder le sexe secret je voulais la surprise à l'accouchement. Une fois les nausées estompées j'ai profité pleinement de mon ventre rebondi, je me suis mis à chanter pour elle ou pour lui, lui racontant des histoires tout en caressant mon ventre. Les premiers coups étaient magiques. Je crois que je n'ai jamais été aussi épanouie que durant la grossesse de Finnley. Pendant l'accouchement, j'ai eu peur, je n'avais pas de famille, personne pour me rassurer et me tenir la main, mais je me savais forte, nous irons bien, nous allons bien, heureusement. « Félicitation mademoiselle Turner, c'est un petit garçon. » Il était là, blottit contre ma poitrine, j'avais beau être épuisée, je caressais sa joue du bout de mon index. « Qu'est-ce que tu es beau mon amour. Bienvenue dans ce monde Finnley. » Le nom de mon grand-père, c'était une évidence pour moi qu'il porte ce nom-là. Alors que les médecins me retirent mon fils pour lui administrer les premiers soins je lui murmure un je t'aime, intimidée par les sages-femmes et le gynécologue présent. J'étais pudique en public, les sentiments ce n'était vraiment pas pour moi.


« Maman... » « Oui mon cœur ? » « Pourquoi je n'ai pas de papa ? » Ce petit m'étonnera toujours, chaque soir il me posait la même question depuis un an déjà, je ne m'attendais pas à ce qu'il le fasse si tôt, je ne savais pas vraiment quoi lui dire. Philip ne savait rien de sa paternité. Je ne lui avais rien dit par peur au début. Peur de sa réaction déjà. Puis par pur égoïsme je ne voulais partageais mon fils avec personne d'autre. Il était mon rayon de soleil, l'amour de ma vie. Je n'ai jamais cru que je serais faite pour être mère et pourtant je crois que je me débrouille bien. Je dépose tendrement mes lèvres contre son front avant de caresser ses cheveux avec douceur. « Tu te souviens on en a déjà parlé ton papa et moi nous sommes séparés et il habite très très loin de nous. » « Je le verrais un jour ? » La réponse était claire dans ma tête, non, il ne le verrait jamais. Je n'étais pas idiote jamais Philip croirait qu'il m'a offert un fils je n'ai jamais été très fidèle mais il n'y avait aucun doute sur sa paternité. Il avait son regard et chaque fois que je regardais mon fils je le voyais lui. « Je t'aime mon petit ange. Fait de beaux rêves. » « Je t'aime aussi maman. » La première fois que j'ai entendu ses mots je n'ai pu empêcher mes larmes de coulaient. Comme pour ses premiers mots et ses premiers pas. La première fois qu'il m'a dit maman, la première fois qu'il a déposé ses lèvres sur ma joue et ses bras autour de mon cou pour me faire un câlin. Aujourd'hui j'ai bien changé je n'ai plus peur de dire je t'aime à Finnley dans la rue, je n'en ai plus honte. Mais ne croyez pas que ma vie est différente, je ne souhaite toujours pas vivre une histoire d'amour avec un homme, ils sont bien trop mauvais pour moi et je le sais parfaitement. Ma relation avec le reste du monde n'a absolument pas évolué, je suis resté la même qu'à quinze ans sauf qu'aujourd'hui je ne vis plus seule je partage ma vie avec un formidable petit bonhomme. Alors que je m'apprête à dormir j'entends mon téléphone sonner, personne ne m'appelle si tard je me précipite donc sur mon portable avant de décrocher. « Mademoiselle Turner ? » « Oui c'est moi, que ce passe t-il ? » « Je suis au regret de vous annoncer une terrible nouvelle, votre mère adoptive, Linda Cooper est décédée cet après-midi. Comme vous êtes sa seule famille il faudrait que vous veniez à Anchorage dans les plus brefs délais. » Le reste je ne l'ai pas entendu, la femme qui m'a élevée pendant dix ans était morte, elle ne connaissait même pas mon fils. Je devais partir à Anchorage, avec Finn en plus... Finalement peut être qu'il allait rencontrer son géniteur plus tôt que prévue. Départ demain pour la ville de mon adolescence... Et ma rencontre avec ma vie passé risque d'être très intéressante, surtout celle avec Philip.



Dernière édition par Rebecca Turner le Dim 13 Juil - 0:43, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angie Rosendale
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 18/06/2014
› baisers volés : 109
› avatar : Amanda Seyfried
› crédits : bazzart
› pseudo : ginny


MessageSujet: Re: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    Jeu 10 Juil - 11:12

bienvenue même si on ne devrait pas être de grandes amies I love you

_________________
" Le bonheur peut se trouver même dans les moments les plus sombres, il suffit de se souvenir d'allumer la lumière. "
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philip Reyes
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 14/06/2014
› baisers volés : 102
› avatar : Shiloh Fernandez
› crédits : tumblr, shiya
› pseudo : Marion


MessageSujet: Re: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    Jeu 10 Juil - 11:15

HIIIIII copine  I love you 
Bon courage pour ta fiche !  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharlie O'Brien
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 23/05/2014
› baisers volés : 360
› avatar : dianna agron
› crédits : nuit parisienne
› pseudo : pan. (manon)


MessageSujet: Re: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    Jeu 10 Juil - 13:11

amber est un canon ! il faut l'avouer bienvenue ici

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Turner
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 10/07/2014
› baisers volés : 97
› avatar : Amber Heard
› crédits : Lolipops
› pseudo : Aucun


MessageSujet: Re: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    Jeu 10 Juil - 13:19

Angie : Effectivement, ça m'étonnerait que l'on soit de très bonnes amies toutes les deux.   
Merci ma belle.   

Philip : Merci mon chou   
Je te mpotte demain ou plutôt tout à l'heure pour la suite des événements ^^ 

Sharlie : Je suis tout à fait d'accord Amber est magnifique   
Je te retourne le compliment elle est toute mignonne la petite Dianna  

_________________
" Il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philip Reyes
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 14/06/2014
› baisers volés : 102
› avatar : Shiloh Fernandez
› crédits : tumblr, shiya
› pseudo : Marion


MessageSujet: Re: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    Jeu 10 Juil - 20:39

Le début est tout juste parfait.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dixon
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 13/06/2014
› baisers volés : 82
› avatar : nikolaj coster-waldau.
› crédits : pomeline (avatar) + silver lungs (code sign) + tumblr (gifs)
› pseudo : vala29.


MessageSujet: Re: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    Ven 11 Juil - 0:02

super choix de scénario et d'avatar !
bienvenue   

_________________
never grow up
You're little hands wrapped around my finger and, it's so quiet in the world tonight. You're little eyelids flutter cause you're dreaming. To you, everything's funny, you got nothing to regret. I'd give all I had, honey if you could stay like that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Snow
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 22/06/2014
› baisers volés : 62
› avatar : Michael Fassbender
› crédits : avatar : scarlett glasses
› pseudo : Wanted


MessageSujet: Re: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    Sam 12 Juil - 2:51

Amber    
Bienvenue parmi nous. Je pose nu devant ton objectif quand tu veux   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Turner
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 10/07/2014
› baisers volés : 97
› avatar : Amber Heard
› crédits : Lolipops
› pseudo : Aucun


MessageSujet: Re: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    Sam 12 Juil - 14:27

Willow : Je suis tout à fait d'accord pour le scénario, il est formidable.  
En tout cas je te retourne le compliment vis à vis de ton avatar, et j'adore le choix du prénom aussi.   
Ethan : Fassbender ! Mon fantasme    
C'est quand tu veux ou tu veux pour le shooting  totalement nu     

_________________
" Il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philip Reyes
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 14/06/2014
› baisers volés : 102
› avatar : Shiloh Fernandez
› crédits : tumblr, shiya
› pseudo : Marion


MessageSujet: Re: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    Sam 12 Juil - 23:25

Tout est parfait pour moi   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Turner
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 10/07/2014
› baisers volés : 97
› avatar : Amber Heard
› crédits : Lolipops
› pseudo : Aucun


MessageSujet: Re: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    Dim 13 Juil - 0:46

Contente que ça te plaise et que ça te convienne, j'ai hâte de jouer la demoiselle.   

_________________
" Il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naël Fitzgerald
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 13/06/2014
› baisers volés : 385
› avatar : Tyler Blackburn
› crédits : Shiya
› pseudo : Australia.


MessageSujet: Re: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    Dim 13 Juil - 0:58

Ça c'est de la présentation! I love you
Bonne chance pour la suite de ton aventure

_________________
    le choix
    ET SI FINALEMENT J'AVAIS CHOISI LA FACILITE ET NON LA REALITE? JE L'AIME, JE T'AIME, ON S'AIME! ON DEVRAIT ETRE POLYGAME, C'EST PLUS SIMPLE.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwilym Bellamy
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 25/04/2014
› baisers volés : 310
› avatar : Daniel Sharman
› crédits : Wιɢɢα (avatar)
› pseudo : Daily Planet (Marine)


MessageSujet: Re: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    Dim 13 Juil - 2:22

Bienvenue à toi !
Tout est bon pour nous et ta fiche convient à Philip donc je te valide !  I love you Ta demoiselle, ainsi que son histoire est très intéressante au passage
Amuse toi bien

_________________
Para mi locura no existe una cura que no sea tu boca. Que abre el mundo. Que yo me derrumbo si te marchas sola [...] Me llaman loco si me equivoco y te nombro sin querer. Me llaman loco por dejar tu recuerdo quemarme la piel ► el beso, pablo alborán
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Turner
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 10/07/2014
› baisers volés : 97
› avatar : Amber Heard
› crédits : Lolipops
› pseudo : Aucun


MessageSujet: Re: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    Dim 13 Juil - 3:02

Merci à vous deux mes petits loups.   
Et merci Gwilym pour la validation.   

_________________
" Il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca    

Revenir en haut Aller en bas
 

Celui qui est capable de maîtriser son coeur est capable de conquérir le monde. • Becca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Donnons le pouvoir au plus capable! Se pa lajan, Se Volonté
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» Pu capable de star académie...
» ❝ le vrai héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut...
» La rose n'a d'épines que pour celui qui veut la cueillir. 〘PV Nagareboshi Ruika〙

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
thunder love :: okay? okay. :: this is a part of me :: today, you're moving in-