AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Enzo ◈ j'ai voyagé dans l'espoir de découvrir qui je suis véritablement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enzo Leonardi
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 14/07/2014
› baisers volés : 62
› avatar : Francisco Lachowski
› crédits : LONDON JUKEBOX.
› pseudo : Australia. (mathilde)


MessageSujet: Enzo ◈ j'ai voyagé dans l'espoir de découvrir qui je suis véritablement   Lun 14 Juil - 5:18


Leonardi, Enzo Celio
une petite citation juste ici.
❖❖❖
nom leonardi. prénom(s) enzo celio. âge 21 poussières. date, lieu de naissance le 1er janvier 1993, à Venise. origines Italien de naissance. statut civil célibataire, mais sur les traces de son amour de vacances. orientation sexuelle hétérosexuel. étude ou boulot en première année de fac de droit, ancien militaire, et sauveteur à ses heures perdues. caractère ambitieux - arrogant - attentionné - capricieux - confient - coquet - courageux -curieux - dévoué - dur - envieux - fêtard - fier - fidèle - franc - froid - gourmand - impatient - impulsif - indépendant - insolent - intelligent - jaloux - joueur - lunatique - maniaque - mystérieux - optimiste - persévérant - prudent - rancunier - romantique - sensible - surprenant - susceptible - taquin - tendre - têtu - vantard - viril. groupe azalea. avatar francisco lachowski.
je suis fils unique d'une très riche famille italienne + à cause, ou grâce au travail de mon père j'ai habité aux quatre coins du monde: italie, france, chine, australie, russie, amérique, japon, et angleterre + enfant je ne voyais pas souvent mes parents, une nourrice s'occupait de moi constamment + en m'offrant tout et n'importe quoi mes parents pensaient que j'allais oublier leur absence + afin de montrer que j'existe, j'ai enchaîné les bêtises, jusqu'à me faire renvoyer de plusieurs écoles + à mes 17 ans ils m'ont envoyé à l'armée, pensant que ça allait me résonner + j'ai combattu pour mon pays natale pendant trois longues années + à mes 20 ans j'ai décidé de vivre ma propre vie, et j'ai quitté l'armé pour aller au brésil + je profite de l'argent que mes parents m'ont laissé en guise d'excuses + j'ai profité de ma jeunesse en couchant avec toutes les filles que je croisais + là bas j'ai rencontré une jolie fille + j'ai changé par amour, je suis devenue quelqu'un de beaucoup plus intéressant, et non le mec con + ce n'était qu'un amour de vancances, mais depuis je pense qu'à elle + j'ai parcouru les îles d'Alaska pour la retrouver + cela fait désormais quelques mois que j'habite à Anchorage, là bas j'ai repris mes études

J'aime manger du chocolat fondu sur des morceaux de bananes + J'aime passer mes journée sur des planches, en particulier sur un planche de surf + J'aime prendre une photo de chaque moments marquants + J'aime prendre dix minutes pour me coiffer + J'aime regarder des dessins animés en mangeants mes céréales au petit déjeuner + J'aime mon travail, sauveteur c'est vraiment le pied + je déteste parler par texto, je préfère encore appeler + J'aime énormément le sport, j'en pratique tous les jours + j'aime voyager + J'aime porter des casquettes, j'en fais même la collection + J'aime beaucoup les filles, c'était l'une des raisons pourquoi je faisais la fête tous les jours + J'aime écrire, je tiens même un journal intime + J'aime cuisiner, j'ai même pris des cours + J'aime le droit, et je me lance enfin dans cette filière +  J'aime beaucoup les chiens, surtout le mien, Roocky

Je déteste les marrons, ça me donne une envie de vomir quand j'en mange + Je déteste attendre, je suis extrêmement impatient, quand j'attends je sens que ça boue en moi + Je déteste danser, je suis un piètre danseur, il faut l'avouer + Je déteste les menteurs + Je déteste les manèges, mon cœur fait des bons à chaque fois que j'en fais + Je déteste les boissons gazeuses, j'ai l'impression de boire des produits chimiques + Je déteste les films d'amour, je m'endors devant à chaque fois + Je déteste prendre des nouvelles de mes parents + Je déteste les massages, je n'apprécie pas qu'on me tripote + Je déteste les chevaux, autant dire que j'en ai la frousse + Je déteste les vieux, j'ai pas envié de finir comme ça + Je déteste la routine, j'ai l'impression de vivre tous les jours la même journée + Je déteste les gens feignants qui se plaignent à longueur de journée + Je déteste les piscines municipales + Je déteste les soupes, j'ai l'impression de manger de l'eau + Je déteste chercher, j'ai l'impression de perdre mon temps
que pensez-vous de la légende? y croyez-vous? je ne sais pas vraiment quoi en penser. Je suis arrivé il n'y a pas si longtemps que ça, et franchement je n'ai pas encore eu l'occasion de voir si cette légende existe vraiment. Je vous en dirai plus quand je l'aurai vu de mes propres yeux. parlez-nous de votre vie sentimentale, de manière générale. je n'ai jamais jusqu'à il y a un an vécu une véritable histoire d'amour. Je n'aime pas m'attacher aux gens, par peur d'être déçu. L'été dernier, j'ai rencontré une jolie blonde alors que j'étais au brésil. Avant elle je ne croyais pas en l'amour. Je pensais que c'était juste un tissu de mensonges. Désormais, je suis prêt à tout pour retrouver ce que j'ai vécu durant ces deux mois de vacances. êtes-vous plus du genre fétard ou flemmard? je suis un grand fêtard, et ça tout le monde le sait. Je suis toujours présent quand une soirée est organisée. Je ne suis pas invité? Tant pis je viendrai par moi même. Je suis même celui qui motive les personnes pour y aller. Bah oui, plus on est et plus on rit. voir des couples heureux, ça vous fait quoi? avant ça me faisait rire, je me disais que c'était une plaisanterie. Désormais, je ne vois plus les couples de la même façon. J'ai du respect pour ses personnes, trouver l'amour est rare tout de même. J'ai longtemps fait le con avec les filles, je les prenais pour des objets, alors voir des couples heureux me montre ce que j'ai peut-être raté. J'espère juste qu'un jour je serai un homme heureux en couple, et non un homme triste à la recherche de soi même. pensez-vous que la malédiction à joué sur votre vie sentimentale? peut être bien que oui, enfin je ne sais pas. Jade a perdu la mémoire, et a oublié notre douce histoire au passage. C'est peut être la malédiction qui a causé son accident, peut être que la malédiction ne voulait pas qu'on est une deuxièmement chance. J'espère juste que la malédiction ne se retourne pas contre moi.

prénom/pseudo pas besoin de véritablement me décrire, étant donné que je suis déjà inscrite sous le nom de Naël. âge toujours le même pour le moment. tu es... un personnage totalement inventé par mon petit cerveau. comment as-tu découvert le forum? euuh je ne sais plus, ça remonte à tellement longtemps. t'en penses quoi? qu'il est magnifique, et tout plein de gens adorables. fréquence de connexion le plus possible, et selon mes disponibilités. un petit mot? je vous nem toujours autant.   

Code:
<taken>francisco lachowski</taken> ♢ <nm>enzo leonardi.</nm>


_________________
la fuite ◈
▽ Cela fait vingt ans que je fuis la vie, que je fuis la réalité, cela fait vingt ans que je me cache, que je me cache derrière un masque, cela fait prêt d'un an que j'évolue des sentiments pour toi, cela moins d'un an que je sais ce que je suis.


Dernière édition par Enzo Leonardi le Mar 15 Juil - 6:37, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo Leonardi
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 14/07/2014
› baisers volés : 62
› avatar : Francisco Lachowski
› crédits : LONDON JUKEBOX.
› pseudo : Australia. (mathilde)


MessageSujet: Re: Enzo ◈ j'ai voyagé dans l'espoir de découvrir qui je suis véritablement   Lun 14 Juil - 5:19


  Je m'appelle Enzo Celio Leonardi, et je suis né le jour de l'an 1992 à Venise. Je suis fils unique, et mes parents sont quasiment tout le temps absents du foyer familial. Contrairement à beaucoup d'enfants, ce n'est ni mon père, ni ma mère qui m'ont éduqué. C'est monsieur Mosbie, l'homme de maison qui m'a éduqué de m'a naissance jusqu'à ce que je parte pour l'armée. Les seules décisions que mes parents ont prises, c'était le choix des écoles, et de m'envoyer à l'armée. Je ne sais pas si je peux vraiment les considérer comme étant mes parents, je suis leur progéniture, l'enfant qui vit sous leur toit, et celui qui dépense leur argent. Au final, monsieur Mosbie est le seul qui réponde aux critères de parent, le seul qui sache qui je suis réellement. On m'a souvent reproché de ne pas dire à mes parents l'amour que je leur porte, de ne pas les remercier pour tout ce qu'ils font pour moi. Les remercier de m'avoir baladé de pays en pays comme un vulgaire meuble. Je ne suis pas une décoration, je suis une personne, quelqu'un qui mérite de l'intention, et de l'amour. L'argent, c'est bien joli, mais ça ne remplacera jamais l'absence quotidienne d'une mère et d'un père. Je n'ai jamais demandé toutes ces jolies choses, j'ai simplement réclamé leur présence, et c'est tout. J'ai montré mon mécontentement tous les jours. Je me suis fait renvoyer de pratiquement toutes les écoles où j'étais inscrit, j'ai même été arrêté pour quelques délits, mais non, vous n'avez rien compris. Ce n'était pas pour faire le bad boy, je demandais juste de l'attention. En m'attirant des ennuis, je savais que ça allait les déranger, qu'ils allaient me parler. En touchant à leur apparence, à leur précieuse réputation, là, j'existais à leurs yeux, là, j'étais quelqu'un, quelqu'un qui dérangeait.

   Durant mon enfance, j'ai pas mal voyagé, et fait plusieurs prestigieuses écoles avec pour frais d'inscription un chèque avec un bon paquet de zéro avant la virgule. Chaque année, j'ai fait au minimum une école différente, et des fois deux si l'école ne me convenait pas du tout. J'ai accumulé les différentes raisons de renvois, je ne m'excuse pas d'avoir agi comme un con durant toutes ces années, je ne regrette pas mon geste et si je devais revenir en arrière, je referais pareil. À bout d'un certain temps, j'ai été renvoyé de pratiquement toutes les plus grandes écoles qui existaient. Une seule solution s'offrait aux yeux de mes parents : l'armée. L'armée à 17 ans vous vous rendez compte ? Je nuisais tellement leur image qu'ils m'ont envoyée à l'armée avant même d'avoir mon diplôme. Je n'étais pas bête, j'étais juste l'enfant qui foutait son bordel partout où il allait en échange d'un peu d'intention. Je suis parti avant même la fin de mon année scolaire, c'était au mois de mars. J'ai pris toutes mes affaires, et ai regardé ma chambre une dernière fois avant de quitter le toit de mes parents pour de bon. Au lieu d'avoir une intention, je les ai juste repoussés. Ils m'ont trahi, ils m'ont anéanti, je comptais sur eux, ils ont juste laissé tomber. « Au revoir, mon chéri.» Jamais un petit mot doux, sauf à ce moment précis, comme si c'était la dernière fois qu'on se voyait. Ils avaient promis de venir me voir, je m'étais dit qu'ils allaient venir au moins pour mon anniversaire et un autre jour de l'année. Rien, nada. Vous vous rendez compte, j'ai passé trois dans l'armée, et pas une fois, ils sont venus me rendre visite. J'aurai honte si j'étais eux, j'ai honte d'avoir des parents qui se fichent de ce que je suis devenu. En trois ans, j'ai seulement reçu des messages pour Noël, et mon anniversaire, bien entendu avec quelques jours de retard. Il ne faut pas trop en demander non plus, ils y pensent, c'est déjà pas mal. « Salut Leonardi, tu rentres chez toi pour ta période de repos ? » « Non, je pense voyager. » Je ne suis jamais revenu chez mes parents, je n'ai même pas cherché à savoir où ils habitaient. Je savais qu'ils avaient quitté l'Angleterre peu de temps après mon départ pour l'armée. Ils disaient être partis pour l'Afrique du Sud, mais je me fichais bien de ce qu'ils pouvaient devenir. Je ne vois pas pourquoi je dois me préoccuper d'eux alors qu'eux même ne se préoccupent pas de mon cas. Allez au diable ! J'ai servi mon pays natal pendant plus de trois ans, j'ai fait plusieurs missions, alors je pense que je ne devrais pas avoir honte de ce que je suis. J'ai aidé de pauvres personnes en détresses, j'ai même sauvé des vies, comme j'en ai supprimé. Par honneur, je suis resté, je suis resté par colère, je suis resté parce que je n'avais aucun endroit où aller. L'armée m'a changé, ça a été dur, mais j'y suis arrivé. J'ai tenté de faire mon coq, mais autant dire que ça n'a mené à rien, sauf à faire des pompes pendant deux heures, à laver les chaussures de tous mes supérieurs à l'aide d'une brosse à dents. Avant ça, je n'avais jamais rien nettoyé, même pas une table. Je n'étais qu'un assisté de service. J'ai appris le respect, et la dure réalité de la vie. J'ai vu que le monde n'était pas rose pour tout le monde, et que tout le monde ne croulait pas sous l'or. J'ai vu la pauvreté, la famine, la peur, la tristesse comme de la joie. J'ai vu toutes les expressions qui existent au monde.

Il y a un an, alors que j'étais en mission, un obus a éclaté sur une maison que je fouillais. De nombreux projectiles se sont enfoncés dans mon corps en me laissant pour mort. J'aurai dû monter au ciel avec mes deux autres camarades morts sur le coup. Contrairement à eux, je n'avais personne qui m'attendait à la maison, je n'avais même pas un logement, je vivais dans le camp où des hôtels pas chers. Pendant des mois, je me suis demandé pourquoi moi, et pas eux. J'étais comme perdu, quelqu'un qui se posait sans cesse des questions sans réponse. Le hasard a choisi de me garder en vie, et d'emporter avec lui celle de mes amis. Après l'accident, je suis resté quelques jours à l'hôpital avant de partir pour de bon de l'armée. Je me rétablissais de mes lourdes blessures faites sur le coup des projectiles. Avant ça, je pensais finir ma vie à l'armée et monter en grade. Je n'avais pas réalisé qu'en dévouant corps et âme à mon pays, je pouvais tirer un trait sur ma vie. « Soldat Leonardi, je suis désolé, mais vous êtes inapte pour rester dans l'armée. Dans trois jours, vous rentrez chez vous. » Inapte ? Rentrez chez moi ? Tant de questions se mêlaient dans mon cerveau, j'étais une incompréhension totale. Pourquoi j'étais considéré comme inapte ? Je me sentais bien, j'avais juste un peu mal à la jambe et à l'épaule, mais rien de bien grave en soi. Je pouvais marcher, je pouvais faire des mouvements avec mon bras, je n'étais pas un handicapé, non, j'allais bien. « Suite à l'accident, vous avez reçu quelques éclats dans les poumons. Nous avons donc dû vous transporter d'urgence pour une opération.» D'un homme sans aucun problème de santé, je suis devenu un homme en haut de liste d'attente d'organes. Avant ça, j'avais un souffle d'enfer, je pouvais faire tout un marathon sans être essoufflé. Suite à ça mes parents sont tout de même venus me rendre visite avant que je ne parte pour de bon. Ma mère pleurait sans jamais s'arrêter, je ne l'ai pas rassuré, je l'ai laissé faire sans même lui adresser un mot. Elle s'excusait de m'avoir abandonné, et de m'avoir fait subir de telles choses. J'étais là sur mon lit à regarder la télé qui me faisait face. Mon père était assis sur la chaise à côté de mon lit, au lieu de se préoccuper de moi, il était là en train de regarder son portable. Surement à regarder ses mails pour le travail, toujours le travail. « Je vais bien, je suis en vie ! Vous n'avez pas besoin de vous préoccuper de moi, faites comme avant. Ne changez surtout rien. »

  Après mes quelques séjours en hospitalisation, je suis allé comme prévu au Brésil. Le soleil, l'océan, les vagues, voilà ce qui me manquait par-dessus tout. J'étais malade, et totalement paumé. Mes parents m'ont donné un chèque rempli de zéro avant la virgule. Au début, j'ai pensé le déchirer devant leurs yeux. Finalement, j'ai décidé de l'accepter, j'été fauché jusqu'au cou, j'avais des soins à payer, en gros je n'avais pas vraiment le choix. Mourir ou vivre, le choix est vite et bien fait, je peux vous le dire. Mes amis ne sont pas morts pour rien, je n'ai pas survécu pour rien. Je n'ai certes plus la pêche d'enfer que j'avais avant l'accident, mais je suis toujours sur mes deux jambes. J'étais dépressif, lunatique et toujours en train de faire la gueule. J'ai repris de mauvaises habitudes, fumer, boire et coucher avec tout ce qui bouge. Bref, tout ce qui ne fallait pas faire, jusqu'au jour où je l'ai rencontré, cette jolie vacancière. J'étais assis dans le parc quand elle est apparue le sourire éclatant. Je n'avais jamais vu une fille aussi qu'elle, aussi rayonnante. J'étais assis sur l'herbe avec un livre à la main, quand elle est venue me demander de prendre, elle et ses amis en photo. Elle parlait latino avec un profond accent américain. Elle disait venir d'une petite île d'Alaska. J'avais toujours entendu du bien de cet état, mais je n'y étais jamais allé par peu du grand froid. Elle était venue en vacances avec ses amies pour oublier un chagrin d'amour. C'était la première fois qu'une personne se livrait aussi facilement à moi. C'était même la première fois que je m'intéressais vraiment à une personne. « Toi, moi devant un bon petit plat ce soir. Tu ne peux pas dire non, tu ne peux que dire oui. Surtout si je te fais ce sourire-là ! Regardes comment je suis mignon. » Cela ne faisait même pas deux jours qu'on c'était rencontré, et voilà qu'elle me rendait dingue. Dingue dans le sens, je ne pensais qu'à elle à longueur de journée. Chaque jour, on ne voyait, chaque jour, on se parlait, ce n'était qu'une inconnue et pourtant, j'avais l'impression de la connaitre depuis des jours. Elle me faisait oublier la maladie, elle me permettait de surmonter le mal, d'oublier tout ce qui ne va pas. Jamais je n'avais eu une forme aussi parfaite, je ne soufflais plus, je ne crachais plus toutes les cinq minutes. Je me sentais vivant. Grâce à elle je rapprenais à vivre et à apprécier la vie-t-elle qu'elle est. Elle était venue pour se vider la tête, mais je suis certain que nos chemins devaient se croiser, on devait se rencontrer. Notre rencontre était comme un médicament l'un pour l'autre : je lui effaçais toutes ses peines, et elle m'apprenait à reprendre goût à la vie. Sans m'en rendre compte les deux mois de vacances été passés à une vitesse grand V. Jade et moi avions passé la plupart de notre temps ensemble : on rigolait, on dansait, on parlait, on chantait, on s'embrassait. Je n'avais vécu une histoire aussi passionnelle, aussi vraie. Je n'avais jamais ressenti ça, ce petit picotement en moi et mon cœur qui fait des bons à chaque fois que je croise son regard. Pourquoi mon corps réagi comme ça à chaque fois que j'entends son prénom ? Pourquoi j'ai des frissons quand je sens son corps contre le mien ? Jamais ça ne m'était arrivé avant, avec aucune fille. Qu'est-ce que ça veut dire ?

« J’espère que je n’ai pas trop monopolisé tes vacances ? » « Non, c’était vraiment des vacances parfaites. » Les vacances étaient presque terminées quand Jade est repartie en Alaska. Je l’avais accompagné jusqu’à l’aéroport pour lui adresser un dernier au revoir. On c’était fortement enlacer avant de se séparer. Avant d’embarquer elle c’était retourné et m’avait fait un signe de la main. Elle semblait heureuse et à la fois triste. On avait profité des vacances sans rien se promettre en retour. Je savais que la voyant partir un vide allait se former au fond de moi. Je sentais mon cœur s’alourdir, et ma respiration se ralentir, un souffle beaucoup plus gênant et cracha constant. Je sentais que ma santé s’affaiblissait. Je sentais m’affaiblir, me refroidir, m’alourdir. « Monsieur Leonardi ? J’ai une bonne nouvelle pour vous. Vous avez un donneur. » Un donneur pour moi ? J’avais des poumons tout frais pour moi ? Quelqu’un de compatible avec moi me faisait don de ses poumons. Je n’allais plus souffrir à longueur de journée, je n’allais plus utiliser des bouteilles de gaz pour respirer, j’allais respirer par moi-même. J’allais enfin reprendre le cours de ma vie vivre comme avant. Courir quand je le souhaite, soulever des haltères, sauter, faire de l’escalade, chanter à longueur de journée. Non plus jamais je ne touche une cigarette, non plus jamais je mange n’importe quoi à toutes les heures, non plus jamais je ne prendrai plus soin de moi. Je m’étais toujours dit que si un jour j’étais greffé j’affronterais la vie telle qu’elle est, et que je prendrai les choses en main. J’avais des rêves, j’avais le temps de les réaliser, alors pourquoi ne pas commencer maintenant. J’ai toujours voulu faire des études de droit, il n’est pas encore trop tard pour reprendre les études. Je pense tout le temps à Jade, je n’arrive pas à l’oublier. Elle me hante constamment, j’ai tellement de choses à lui dire. J’aimerais qu’elle soit là auprès de moi, j’aimerais la serrer dans mes bras et lui dire ce que je pense. J’ai envie de tout plaquer, et de reprendre à zéro, je veux reprendre ma vie en main. « Bonjour, je souhaiterais prendre un billet pour Anchorage. Un aller simple. » Ça fait un peu le gars psychopathe qui suit la trace de la jolie blondinette. J’ai essayé de l’oublier, mais rien n’y fait. Je pensais qu’en la retrouvant, elle m’aurait attendu, mais à quoi bon je pensais. On a tous une vie, et on ne s’était rien promis. C’était juste une histoire de vacances, juste une histoire pour oublier ce qui fait si mal. À quoi bon je pensais en venant ici ? On avait beau être proche, j’ai beau avoir développé des sentiments pour elle, je ne vais pas la forcer à en avoir pour moi. On ne c’était jamais dit je t’aime, on ne c’était jamais dit ce qu’on ressentait l’un envers l’autre.


 

_________________
la fuite ◈
▽ Cela fait vingt ans que je fuis la vie, que je fuis la réalité, cela fait vingt ans que je me cache, que je me cache derrière un masque, cela fait prêt d'un an que j'évolue des sentiments pour toi, cela moins d'un an que je sais ce que je suis.


Dernière édition par Enzo Leonardi le Mar 15 Juil - 10:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Hastings
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 12/06/2014
› baisers volés : 163
› avatar : Perrie Edwards
› crédits : avatar (off limit) ~ sign @tumblr
› pseudo : Spectrophobia ✰ lottie


MessageSujet: Re: Enzo ◈ j'ai voyagé dans l'espoir de découvrir qui je suis véritablement   Mar 15 Juil - 7:57

coucou vous   
(re-bienvenue sur le forum   )

_________________
cause I give you all of me and you give me all of you
drunk in love ✰ il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. d’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Snow
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 22/06/2014
› baisers volés : 62
› avatar : Michael Fassbender
› crédits : avatar : scarlett glasses
› pseudo : Wanted


MessageSujet: Re: Enzo ◈ j'ai voyagé dans l'espoir de découvrir qui je suis véritablement   Mar 15 Juil - 9:41

Re-bienvenue parmi nous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo Leonardi
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 14/07/2014
› baisers volés : 62
› avatar : Francisco Lachowski
› crédits : LONDON JUKEBOX.
› pseudo : Australia. (mathilde)


MessageSujet: Re: Enzo ◈ j'ai voyagé dans l'espoir de découvrir qui je suis véritablement   Mar 15 Juil - 10:42

Merci Blanquette!
Et merci à toi aussi Ethan.

_________________
la fuite ◈
▽ Cela fait vingt ans que je fuis la vie, que je fuis la réalité, cela fait vingt ans que je me cache, que je me cache derrière un masque, cela fait prêt d'un an que j'évolue des sentiments pour toi, cela moins d'un an que je sais ce que je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Hastings
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 12/06/2014
› baisers volés : 163
› avatar : Perrie Edwards
› crédits : avatar (off limit) ~ sign @tumblr
› pseudo : Spectrophobia ✰ lottie


MessageSujet: Re: Enzo ◈ j'ai voyagé dans l'espoir de découvrir qui je suis véritablement   Mar 15 Juil - 10:59

fiche validée mon beau   

_________________
cause I give you all of me and you give me all of you
drunk in love ✰ il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. d’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharlie O'Brien
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 23/05/2014
› baisers volés : 360
› avatar : dianna agron
› crédits : nuit parisienne
› pseudo : pan. (manon)


MessageSujet: Re: Enzo ◈ j'ai voyagé dans l'espoir de découvrir qui je suis véritablement   Mar 15 Juil - 12:49

(re)bienvenue tu sais que t'es canon ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naël Fitzgerald
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 13/06/2014
› baisers volés : 385
› avatar : Tyler Blackburn
› crédits : Shiya
› pseudo : Australia.


MessageSujet: Re: Enzo ◈ j'ai voyagé dans l'espoir de découvrir qui je suis véritablement   Mar 15 Juil - 21:03

Merci belette
Non je ne savais pas   

_________________
    le choix
    ET SI FINALEMENT J'AVAIS CHOISI LA FACILITE ET NON LA REALITE? JE L'AIME, JE T'AIME, ON S'AIME! ON DEVRAIT ETRE POLYGAME, C'EST PLUS SIMPLE.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharlie O'Brien
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 23/05/2014
› baisers volés : 360
› avatar : dianna agron
› crédits : nuit parisienne
› pseudo : pan. (manon)


MessageSujet: Re: Enzo ◈ j'ai voyagé dans l'espoir de découvrir qui je suis véritablement   Mer 16 Juil - 0:26

maintenant tu le sais

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Enzo ◈ j'ai voyagé dans l'espoir de découvrir qui je suis véritablement   

Revenir en haut Aller en bas
 

Enzo ◈ j'ai voyagé dans l'espoir de découvrir qui je suis véritablement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le personnage à enfermer à l'asile
» hermès, plusieur millier d'année dans une statuette pour découvrir un monde, où, la sécurité n'a pas changé...
» i hear him calling (viðolfr)
» ♫ Y a quelque chose dans son regard, d'un peu fragile et de léger, comme un espoir... ♫ Jill
» Une épine dans la patte ! (PV : Espoir)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
thunder love :: okay? okay. :: this is a part of me :: today, you're moving in-