AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars? PV Sharlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isaac Daniels
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 05/08/2014
› baisers volés : 98
› avatar : Colton Haynes
› crédits : Magiks
› pseudo : Daniels


MessageSujet: Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars? PV Sharlie   Mer 6 Aoû - 4:47

Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars?



❝ I could reall use a wish right now, wish right now, wish right now. Yo, I could use a dream or a genie or a wish to go back to a place much simpler than this ❞


Cela me faisait malgré tout toujours aussi bizarre d'être de retour par ici. Même si cela faisait quelques semaines maintenant et que ma vie avait prit une espèce de routine, c'était bizarre. Mais pas désagréable. Bien sûr je regrettais de ne pas pouvoir passer plus de temps avec mon frère, ma soeur et ma mère, mais les jumeaux et ma famille paternelle m'avait manqué. Et puis je menais quand même une vie bien plus rangée ici qu'à Tel Aviv, alors si je ne voulais pas me retrouver avec un mal de crâne tous les matins à cause d'une bonne cuite, j'étais mieux ici, définitivement. J'étais même devenu pompier. Ce n'était pas exactement une vocation, parce que ce n'était pas ce que j'avais eu envie de devenir depuis tout môme. Mais ce métier me plaisait, il était gratifiant et puis cela me permettait d'allier sport et adrénaline. Ce que je recherchais depuis toujours dans le fond. C'était donc tout bénéf', sans compter qu'on ne va pas se mentir. Pompier, ça paye bien. Et vu que les jumeaux qui étaient mes colocataires étaient un peu glandeurs sur les bords, ça permettait qu'on s'en sorte. Aaron était apprenti cuisinier, mais Devon passait son temps derrière son ordinateur à geeker. Je les adorais tous les deux cependant, et je ne changerais les choses pour rien au monde.

Aujourd'hui, après une journée bien chargée au boulot, j'avais décidé de sortir pour boire un verre et me changer un peu les idées. J'avais revu Sharlie à l'occasion de mon passage dans sa pâtisserie. Problème, j'ignorais qu'elle y travaillait alors je ne m'attendais pas du tout à tomber sur elle ce jour-là. Le choc avait été vraiment au rendez-vous. J'avais eu envie de la revoir encore une fois, alors je lui avais dis que je voulais qu'on discute autour d'un café. Problème, j'avais oublié de lui donner mon nouveau numéro de téléphone. Quel con je vous jure... Alors, j'étais retourné à la pâtisserie pour lui donner ce billet, mais ce n'était pas elle qui était là, et la fille qui s'y trouvait m'avait dit que Sharlie n'était pas là. Je l'avais déjà vue à l'époque où je fréquentais Sharlie, mais je ne savais pas tellement si c'était important. Parce qu'elle n'avait pas eu l'air de me reconnaître. J'avais laissé le morceau de papier sur lequel se trouvait mon numéro pour qu'elle le transmette à Sharlie et depuis j'attendais son appel. En vain, pour le moment.

Alors j'étais là, en train de jouer avec mon verre sur le bar, à réfléchir à ce que je devais faire. Mon verre vide, naturellement. Je n'avais pas beaucoup bu, mais la soirée ne faisait que commencer. Et bizarrement, pour une fois, je n'avais pas envie de draguer et de ramener une fille à la maison que je devrais faire sortir discrètement de l'appartement pour éviter de me faire chambrer par mes cousins. Pourtant je pourrais, vu la manière dont cette brune me regarde depuis tout à l'heure, assise en diagonale de moi. C'est limite si elle ne me violait pas du regard, elle n'était aucunement discrète. A moins qu'elle espérait ce regard aguicheur. J'allais commander un nouveau verre, lorsque mon regard s'accrocha sur une jeune femme que j'aurais reconnue entre mille. Sharlie. Elle était là, assise juste en face de moi. Nos regards se croisèrent une fraction de seconde avant qu'elle ne détourne les yeux. Et que je sourisse. Je descendis donc de mon tabouret, faisant apparemment une fausse joie à cette brunette, pour me rendre droit en direction de la table de Sharlie.

« Salut... » lui dis-je avec mon fameux sourire en coin. « Je peux m'asseoir? »


(c) sweet.lips

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharlie O'Brien
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 23/05/2014
› baisers volés : 360
› avatar : dianna agron
› crédits : nuit parisienne
› pseudo : pan. (manon)


MessageSujet: Re: Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars? PV Sharlie   Jeu 7 Aoû - 4:03


isaac sharlie
« - S'il te plait, Sha, viens. Sors un peu, arrête de jouer les ours. Tu verras, tu en seras même contente après. » Fronçant ses sourcils fins au dessus de ses yeux, elle attrapa le plaid qu'elle ramena un peu plus contre elle. Telle une enfant, elle ne pipa mot, se contentant de secouer vivement la tête de gauche à droite. Préférant ignorer son interlocutrice, la jeune femme riva ses yeux légèrement verts vers l'écran de télévision. Faire semblant d'être follement intéressée par cette émission de télé-réalité dont elle ne comprenait pas vraiment le principe lui semblait être une meilleure option que celle énoncée par sa meilleure amie. Sharlie n'avait aucune envie de se lever, encore moins de s'habiller bien pour faire le tour des bars afin d'en trouver un bon ou alors d'aller en boîte de nuit. Elle n'était pas vieille pourtant. Seulement vingt-six ans. Mais ce genre de choses ne lui disaient pas grand chose. Malheureusement pour elle, Shea était bien loin d'être de son avis. Soufflant, la tornade rousse, comme elle adorait tant la surnommer, se rapprocha d'elle et tira d'un geste vif sur le pauvre plaid qui n'avait rien demandé. Prête à bouder comme une gamine, l'australienne râla et soupira, laissant entendre son agacement. « - Maintenant, on bouge. » Elle avait bien insisté sur le "on", ne laissant ainsi plus le choix à la pauvre Sharlie qui, attrapée par le bras, se laissa mollement conduire jusqu'à sa chambre. Elle se laissa mollement tomber sur le lit, continuant de bougonner tout un tas de choses plutôt incompréhensibles. Shea ne se laissa pas démonter pour autant, lui jetant des vêtements que la blonde alla enfiler, râlant toujours. Une jupe serrée noire, taille haute, ainsi qu'un top bleu comportant deux nœuds noirs dans le dos. Simple, mais efficace. Elle enfila une paire de ballerine, se coiffa rapidement, décidant de laisser ses cheveux blonds onduler légèrement sur ses épaules. Fin prête, elle fini par attraper son sac et par suivre la rousse qui trépignait d'impatience. Pour lui faire plaisir, la jeune pâtissière afficha un petit sourire sur ses lèvres légèrement rosées. Sourire qui, malgré son intention d'être sincère, restait tout de même un peu forcé. Elle finirait bien par se détendre au cours de la soirée. Elle l'espérait du moins. Ne serait-ce que pour Shea.

Ce ne fut qu'après être passées devant cinq ou six bars différents - sans jamais y entrer à l'intérieur - que les deux amies finirent leur course folle au McGinley's Pub. L'endroit était déjà bondé et pourtant, elles n'eurent aucun mal à se trouver un place près du comptoir. Sans même lui demander son avis, la rouquine commanda deux martini rouges et en tendit rapidement une à Sharlie, accompagnant ce geste d'un petit clin d'oeil. Ce fut avec un véritable sourire qu'elle accepta la boisson. Trempant ses lèvres dans le verre, elle bu une bonne gorgée avant de le reposer sur le bar. Le liquide lui brûlait agréablement l’œsophage. Cependant, d'un petit signe, Shea lui montra un jeune homme. Il n'en fallut pas plus à la blonde pour comprendre où elle souhaitait en venir. Dans un petit rire, elle la poussa, lui intimant d'aller aborder cet homme qui la regardait sans cacher son désir pour elle. Il fallait bien l'avouer, Shea était une très belle jeune femme. Sharlie se retrouva seule devant son verre dont elle bu une nouvelle gorgée. Lorsqu'elle regarda face à elle, elle senti sa respiration s’accélérer, son coeur avoir un raté. En quelques secondes à peine, elle se senti perdue dans ce regard vert qu'elle ne connaissait que trop bien. Ce beau regard. Il se leva et s'approcha. Durant tout ce temps qui lui parut presque interminable, Sharlie ne le lâcha pas du regard, se sentant rosir. « - Salut... Je peux m'asseoir ? » Ce sourire. Son sourire. Elle aurait pu totalement fondre mais tenta de se contenir tout de même. Elle hocha la tête et se décala légèrement afin qu'Isaac puisse prendre place. « - Je savais pas que tu aimais bien fréquenter les bars. » Un petit sourire se dessina sur son visage de poupée. Son regard quitta enfin le visage de l'homme pour se poser sur son propre verre qu'elle faisait tourner dans tous les sens, prenant tout de même soin de ne pas renverser son martini. C'aurait été un véritable sacrilège !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Daniels
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 05/08/2014
› baisers volés : 98
› avatar : Colton Haynes
› crédits : Magiks
› pseudo : Daniels


MessageSujet: Re: Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars? PV Sharlie   Jeu 7 Aoû - 5:02

Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars?



❝ I could reall use a wish right now, wish right now, wish right now. Yo, I could use a dream or a genie or a wish to go back to a place much simpler than this ❞


C'est vrai que j'aurais pu me faire accompagner d'un des jumeaux ou d'un pote pour cette sortie, mais bon... Quoique mon cher Aaron aurait sans doute été un peu plus difficile à sortir de l'appartement que Devon, mais finalement boire un verre en solitaire ne me faisait pas tellement de mal non plus. Surtout que cette chère Sharlie était elle aussi présente ce soir. Elle semblait être seule également, à moins que la ou les personnes qui l'avaient accompagnée s'étaient trouvés une autre occupation. Un homme ou une femme qui leur semblait à leur goût, par exemple. Mais je devais bien avouer qu'en ce qui me concernait, Sharlie était la seule à avoir accroché mon regard. Peut-être à cause de notre passé, mais pas seulement. Elle était la plus belle de toutes les filles qui se trouvaient dans cette pièce. Mais ça, je ne comptais pas le lui dire, de toute manière je ne devais pas être le seul à lui faire cette remarque. Mais au diable toutes formes de jalousie et de possessivité, celles-là mêmes qui m'avaient poussé à m'enfuir le plus loin possible d'elle.

Aujourd'hui, je décidai de m'en rapprocher, gardant un petit sourire affiché sur mes lèvres. J'étais content de la revoir, même si c'était la deuxième sur deux rencontres qui se retrouvait être une rencontre imprévue. Mais tant pis, peut-être que c'était le destin finalement. Même si habituellement je ne croyais pas à ce genre de conneries. Bref. Je m'approchai d'elle, soutenant son beau regard aux yeux changeant. Ils étaient différents chaque jours, et c'était quelque chose que j'aimais particulièrement chez elle. Ils la rendaient vraiment particulière, et différente des autres filles. Mais c’était ce qu'elle était. Je lui demandai donc si je pouvais m'asseoir à ses côtés, et si elle ne répondit pas, elle se poussa pour me faire de la place à côté d'elle. Mon dieu ce qu'elle était belle... Encore plus que dans mes souvenirs. « Je savais pas que tu aimais bien fréquenter les bars. » J'eus un nouveau petit sourire et je m'installai à ses côtés, réalisant que maintenant que j'avais oublié mon verre sur le bar. Mais bon, il était vide alors on s'en fichait un peu pas vrai? Je posai un coude sur la table et ma tête sur ma main en m'asseyant de côté pour mieux lui faire face. « Disons que j'étais devenu moins sérieux ces derniers mois... Mais maintenant je n'y viens plus que très rarement, et la plupart du temps avec Devon. » Inutile de lui préciser qui était Devon, après tous ces mois qu'on avait partagé ensemble, elle avait largement eu le temps de faire la connaissance des jumeaux. « Mais je ne savais pas que tu fréquentais les bars toi non plus? » Mais peut-être qu'elle aussi avait changé un peu de comportement et de manière de faire les choses ces derniers temps. J'aurais aimé savoir pourquoi elle ne m'avait pas appelé grâce au numéro de téléphone que je lui avais déposé à son travail, mais une chose à la fois. Le serveur, voyant apparemment que je n'avais rien à boire en face de moi, fit son apparition à nos côtés, souhaitant apparemment que je commande quelque chose. « Je vais prendre la même chose qu'elle » dis-je en désignant le verre de Sharlie. « Tu aimerais quelque chose d'autre? » Oui son verre était encore plein, mais on ne savait jamais. Après avoir pris la commande et avoir obtenu la réponse de Sharlie, le serveur repartit, et je pus me retourner à nouveau vers ma blonde préférée. « Alors... Qu'est-ce que tu deviens? »


(c) sweet.lips


_________________


I've come undone, but you make sense of who I am like puzzle pieces in your hand. Then I'll see your face... I know I'm finally yours. I find everything I thought I lost before. You call my name, I come to you in pieces... So you can make me whole.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharlie O'Brien
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 23/05/2014
› baisers volés : 360
› avatar : dianna agron
› crédits : nuit parisienne
› pseudo : pan. (manon)


MessageSujet: Re: Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars? PV Sharlie   Dim 10 Aoû - 1:19


isaac sharlie
A peine son regard eut-il accroché celui de l'homme, qu'elle s'était perdue dans ses yeux verts. Il lui était désormais totalement impossible de détacher son regard du sien. En quelques fractions de secondes à peine, Sharlie était devenue comme hypnotisée. Il lui fallut aussi peu de temps pour se remémorer tout son passé avec lui. Et surtout, la plus grosse erreur qu'elle avait pu faire. Et, comme souvent, c'est à ce moment là qu'elle s'était rendu compte de l'ampleur de ses sentiments qu'une fois la porte claquée par Isaac. Elle s'en était voulue comme jamais auparavant. Elle avait voulu le rattraper mais, sans doute par fierté - autant pour l'un que pour l'autre - elle était restée sur place, préférant se morfondre dans son chagrin. Quant à Isaac, elle n'avait aucune idée de ce qu'il avait. Qui il avait eu. Où il était allé. C'était probablement mieux ainsi.

Néanmoins, Sharlie fini par sortir de ses pensées - ou plutôt de ses souvenirs -, reportant à nouveau son attention sur l'homme. Dans sa poitrine, elle pouvait sentir son pauvre coeur battre la chamade. Elle tenta de se maîtriser, reprenant le contrôle de son corps. S'appuyant contre le dossier de sa chaise, elle croisa ses jambes l'une sur l'autre, écoutant sagement ce qu'il avait à lui dire. « - Disons que j'étais devenu moins sérieux ces derniers mois... Mais maintenant je n'y viens plus que très rarement, et la plupart du temps avec Devon. » Un petit sourire se dessina à nouveau sur le visage d'ange de la petite blonde. Avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit, Isaac enchaîna. « - Mais je ne savais pas que tu fréquentais les bars toi non plus ? » En guise de première réponse, la pâtissière haussa les épaules et eut une petite moue. « - Disons juste que je n'ai pas eu trop le choix. Je suis trop "ours" sinon à passer ma soirée sur le canapé devant un bon film. » Elle imita les guillemets au moment où elle citait Shea, accompagnant ce geste d'un petit rire plutôt clair. Après tout, si elle était ici, c'était à cause d'elle. Sa meilleure amie avait jugé bon de la faire sortir. Une excuse pour aller papoter avec un charmant jeune homme. Chose qu'elle faisait encore maintenant, laissant de ce fait Sharlie et Isaac ensemble. Comme bien souvent, O'Brien fut à nouveau coupée alors qu'elle se perdait dans ses pensées. Ce fut la voix de son compagnon du soir qui la ramena à la réalité. « - Tu aimerais quelque chose d'autre ? Alors... Qu'est-ce que tu deviens ? » Poliment, avec son éternel petit sourire en coin, elle déclina l'offre d'un nouveau verre, le sien étant encore bien trop rempli. Elle verrait plus tard. A la seconde question de l'homme, la jeune femme ancra son regard dans le sien. Elle dû faire appel à toute sa volonté pour ne pas s'y perdre totalement. « - Tu sais... rien de bien extraordinaire. J'ai ma pâtisserie avec Shea et voilà. Je suis pas la fille la plus intéressante ou la plus palpitante qui soit, souviens toi. » Un petit clin d'oeil à leur passé commun, rapide, bref. Elle n'avait pas besoin d'en rajouter des tonnes. « - Et toi ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Daniels
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 05/08/2014
› baisers volés : 98
› avatar : Colton Haynes
› crédits : Magiks
› pseudo : Daniels


MessageSujet: Re: Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars? PV Sharlie   Dim 10 Aoû - 2:54

Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars?



❝ I could reall use a wish right now, wish right now, wish right now. Yo, I could use a dream or a genie or a wish to go back to a place much simpler than this ❞


Naturellement, Isaac n'avait jamais pu oublier Sharlie. Elle avait été la seule personne qu'il n'avait jamais aimé pour de vrai dans sa vie, autre qu'une attirance physique ou qu'une quelconque entente avec d'autres filles. Mais Sharlie et lui, c'était complètement différent à ses yeux. Il l'avait toujours trouvée belle à mourir, mais il avait oublié avec le temps combien son sourire et ses beaux yeux pouvaient avoir comme répercussion sur lui. S'il s'y plongeait trop longuement, il était capable d'oublier jusqu'à son prénom. Ce qui était relativement fou. Et un brin flippant pour lui, qui avait pour habitude de maitriser complètement et totalement les choses. Cela l'avait déjà frappé le jour où il était venu acheter des tartelettes innocemment dans sa pâtisserie, mais maintenant il en avait la confirmation. Cela n'avait pas changé malgré les années qui étaient passées entre son départ et son retour.

Mais il se trouvait désormais assise à ses côtés, à se retenir de la couver ou de la dévorer du regard. Il se demanda brièvement s'il l'avait toujours regardé de cette manière, avant de se concentrer sur la conversation qu'ils avaient. Il aurait bien le temps de penser à ce genre de choses quand il se retrouverait seul dans son lit, à pousser son chat qui prendrait forcément toute la place. Il venait de répondre à sa question et n'hésita pas à la retourner, elle n'était effectivement pas tellement du genre à venir boire des verres, alors il était curieux de savoir quelles étaient les raisons qui l'avaient poussée à venir ici. « Disons juste que je n'ai pas eu trop le choix. Je suis trop "ours" sinon à passer ma soirée sur le canapé devant un bon film. » Isaac eut un petit sourire amusé, imaginant très bien Shea sortir ce genre de choses. Il ne la connaissait certes pas aussi bien que Sharlie, mais cette dernière lui avait parlé plus d'une fois de sa meilleure amie. Elle rigola, et Isaac ne put que sourire à ce son. Il avait oublié que même son rire était adorable. Puis, lorsque le serveur vint à leur rencontre, il commanda un verre avant d'en proposer un à Sharlie. Qui refusa à l'aide d'un sourire, avant de répondre à sa question. « Tu sais... rien de bien extraordinaire. J'ai ma pâtisserie avec Shea et voilà. Je suis pas la fille la plus intéressante ou la plus palpitante qui soit, souviens toi. » Isaac eut un petit sourire et remercia le serveur qui était déjà revenu avec son verre. « Je ne t'ai jamais considérée comme inintéressante. Et si je peux me permettre, vos tartelettes à la fraise sont à tomber » ajouta-t-il avec son fameux petit sourire charmeur. « Et toi ? » Lui... Isaac prit une gorgée de sa boisson, histoire de chercher comment commencer ce qu'il allait lui raconter. « Moi... Je suis revenu ici il y a vraiment peu de temps, j'étais retourné en Israël vers ma mère, mon frère et ma soeur... » Il s'efforça de ne pas penser aux raisons qui lui avaient donné envie de parcourir la moitié du globe. Le moment était aux retrouvailles, il comptait donc s'efforcer de garder la bonne humeur du moment. « J'habite avec les jumeaux maintenant, et je me suis inscrit pour travailler en tant que pompier volontaire » Il avait dit ça en haussant les épaules, ne voulant pas que l'on pense qu'il faisait ce métier pour être considéré comme un héros. « Et j'ai un chat » ajouta-t-il avec un petit sourire en coin, comme si c'était l'information qui allait changer le cours de la discussion. Son humour douteux n'était toujours pas parti, c'était au moins une chose qui n'avait pas changé chez lui malgré le temps qui passe. Et cela allait sans doute rester éternellement comme cela.

Son attention fut cependant détournée alors qu'il prenait une nouvelle gorgée de sa boisson, lorsqu'une vieille chanson qu'ils adoraient à l'époque tous les deux retentit dans les hauts-parleurs. Adressant un petit sourire en coin à Sharlie, il lui proposa « Tu m'accordes cette danse? »


(c) sweet.lips


_________________


I've come undone, but you make sense of who I am like puzzle pieces in your hand. Then I'll see your face... I know I'm finally yours. I find everything I thought I lost before. You call my name, I come to you in pieces... So you can make me whole.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharlie O'Brien
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 23/05/2014
› baisers volés : 360
› avatar : dianna agron
› crédits : nuit parisienne
› pseudo : pan. (manon)


MessageSujet: Re: Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars? PV Sharlie   Jeu 14 Aoû - 3:46


isaac sharlie
Si elle n'avait pas eu la bonne - ou plutôt horrible idée - de se laisser embrasser par un mec un peu trop éméché dans un bar, est ce qu'Isaac et elle seraient encore ensemble au jour d'aujourd'hui ? Si elle ne lui avait rien dit et aurait gardé ce petit dérapage uniquement pour elle - sans même en parler à Shea - auraient-ils su exprimer leurs sentiments l'un envers l'autre ? C'était un peu le genre de questions auxquelles elle pensait peut-être un peu trop souvent et, voyant l'homme face à elle, toutes ces petites interrogations qu'elle gardait pour elle, dans un coin de sa tête, refaisaient surface, lui rappelant sans cesse les erreurs qu'elle avait pu faire dans le passé. La petite blonde ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même et, par conséquent, se plaindre ne servirait à rien. Ce serait même plutôt ridicule.

« - Je ne t'ai jamais considérée comme inintéressante. Et si je peux me permettre, vos tartelettes à la fraise sont à tomber » Face à de telles paroles de la part de l'homme, Sharlie ne pu s'empêcher de baisser légèrement la tête. Elle senti bien vite le rouge lui monter aux joues. Foutues émotions ! Il lui en fallait peu pour rougir de la sorte, chose qui commençait à sérieusement l'agacer. Elle en perdait bien souvent sa crédibilité. Or, face à Isaac, elle rougissait toujours sous ses compliments. Visiblement, les choses ne semblaient pas avoir changées de ce coté là. « - Merci. Shea sera contente de le savoir aussi. » Sa voix s'était faite toute douce, fluette. Enorme contraste avec l'ambiance du bar dans lequel elle se trouvait. La jeune femme ne tarda pas à lui retourner la question. A dire vrai, elle était plutôt curieuse. Qu'avait-il fait durant ces quatre dernières années où ils avaient été séparés. Qu'était-il devenu, avait-il quelqu'un dans sa vie désormais ? Chose qu'elle mourrait d'envie de savoir et en même temps, pas du tout. Elle savait très bien qu'en cas de réponse positive, elle serait à ramasser à la petite cuillère car, oui, jamais elle n'avait pu se résoudre à passer outre ses sentiments pour Isaac. Même si elle avait eu quelques aventures, jamais rien de sérieux car seul Isaac comptait. Et ce, même si les choses allaient à sens unique. « - Moi... Je suis revenu ici il y a vraiment peu de temps, j'étais retourné en Israël vers ma mère, mon frère et ma soeur...  J'habite avec les jumeaux maintenant, et je me suis inscrit pour travailler en tant que pompier volontaire. Et j'ai un chat » Elle l'écouta, buvant presque chacune de ses paroles. Cependant, elle ne pu cacher le petit rire qui traversa ses lèvres lorsqu'elle entendit la dernière phrase prononcée par l'homme. Elle ne pu s'empêcher de lever les yeux au ciel. « - Et quel est son nom ? Mais surtout, comment peut-il survivre avec les jumeaux et toi sous le même toit ? » Bien entendu, elle en jouait et charriait Isaac. Il n'était peut être pas l'homme le plus simple à vivre mais il était vraiment loin d'être le pire.

L'ambiance sembla néanmoins changer légèrement. Elle regarda l'homme se lever et, bien malgré elle, son coeur se serra. C'était donc déjà fini ? Cependant, elle regarda la main qu'il lui tendit et, se concentrant sur ce qui l'entourait, elle compris enfin. Un large sourire se dessina sur son visage de poupée. Elle posa sa main dans celle d'Isaac. Au contact de sa peau contre la sienne, Sharlie ne pu s'empêcher de frissonner. Les battements de son coeur eurent même un raté. Docilement, et sans le lâcher, elle le suivit. A nouveau, elle était totalement incapable de le quitter du regard. Si elle clignait des yeux, elle avait comme peur de se réveiller et de voir que ceci n'était qu'un rêve, qu'Isaac n'était pas avec elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Daniels
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 05/08/2014
› baisers volés : 98
› avatar : Colton Haynes
› crédits : Magiks
› pseudo : Daniels


MessageSujet: Re: Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars? PV Sharlie   Jeu 14 Aoû - 20:01

Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars?



❝ I could reall use a wish right now, wish right now, wish right now. Yo, I could use a dream or a genie or a wish to go back to a place much simpler than this ❞


Isaac avait toujours trouvé que le courant entre lui et Sharlie passait vraiment très facilement, mais il avait vraiment l'impression de retrouver ses habitudes avec elle en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Mais celles qu'il avait oublié, par exemple le fait de chercher à la faire rougir le plus possible était devenu un vrai petit jeu pour lui à l'époque. Et, quand miss O'Brien se mit à rosir, un petit sourire amusé s'afficha sur le visage de Isaac. « Merci. Shea sera contente de le savoir aussi. »Isaac sourit une nouvelle fois et décida de taquiner encore un petit peu plus la blonde qu'il préférait le plus au monde. « Que vos tartelettes à la fraise sont à tombées ou que je ne t'ai jamais trouvée inintéressante? » demanda-t-il, armé de son éternel sourire en coin. Elle semblait rougir toujours autant, et si cela n'avait pas changé, il savait que cela risquait de la faire rougir une nouvelle fois. Ce n'était peut-être pas très fairplay de sa part, mais on ne se refaisait pas, que voulez-vous. Isaac resta très vague lorsqu'il lui raconta ces dernières années, mais s'ils reprenaient contact il lui raconterait des souvenirs qui reviendraient au fur et à mesure. Parce qu'il espérait bien la revoir après ce soir. Mais il mentionna néanmoins son chat, qui était venu s'ajouter à la colocation des cousins il y a quelques semaines maintenant. « Et quel est son nom ? Mais surtout, comment peut-il survivre avec les jumeaux et toi sous le même toit ? » Isaac rigola et bu un peu de sa boisson avant de lui répondre. Sharlie connaissait très bien sa passion pour le vieux rock et plus spécialement Nirvana, alors il avait hâte de voir la tête qu'elle ferait quand elle saurait comment il a baptisé cette petite boule de poil. « Kurt » se contenta-t-il donc de répondre en premier lieu, avec un sourire amusé. « Et il vit avec nous dans le bonheur sans doute parce que c'est un mâle aussi » plaisanta-t-il. « La seule différence avec Devon c'est qu'il ne laisse pas traîner ses affaires partout dans l'appartement... »

Quelques secondes après, il se releva de son siège et tendit une main à Sharlie pour l'inviter à venir danser. Cette dernière mit un peu de temps à répondre et Isaac se demanda brièvement si elle allait refuser, puisqu'il avait bien vu la petite lueur danser dans ses beaux yeux verts. Avant qu'elle ne dépose sa main dans la sienne, le faisant sourire une nouvelle fois alors qu'il l'entraînait sur la piste. Arrivé à cet endroit, il hésita une fraction de secondes, avant de décider d'avoir les gestes qu'il avait envie d'avoir avec elle. De toute manière si elle était trop dérangée, il savait que Sharlie n'hésiterait pas à le repousser. Ainsi, il glissa ses bras autour de la fine taille de Sharlie, et l'entraîna avec lui à tournoyer doucement sur eux-mêmes, au rythme de la musique. Il était plus grand qu'elle et ses cheveux lui chatouillaient la joue, mais il ne dit rien, bien au contraire. Son odeur n'avait pas changé, et ça le fit sourire une nouvelle fois. Stupidement peut-être, mais normalement elle ne pourrait pas le voir celui-là. « Tu m'as manqué » finit-il par avouer à voix basse. Mais il savait qu'elle l'entendrait, son oreille se trouvant toute proche de sa bouche. « Pourquoi tu ne m'as rappelé quand je suis venu rapporté mon numéro de téléphone à la boulangerie? » demanda-t-il par la suite, continuant à danser avec elle.

(c) sweet.lips


_________________


I've come undone, but you make sense of who I am like puzzle pieces in your hand. Then I'll see your face... I know I'm finally yours. I find everything I thought I lost before. You call my name, I come to you in pieces... So you can make me whole.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharlie O'Brien
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 23/05/2014
› baisers volés : 360
› avatar : dianna agron
› crédits : nuit parisienne
› pseudo : pan. (manon)


MessageSujet: Re: Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars? PV Sharlie   Ven 22 Aoû - 3:11


isaac sharlie
En entendant le nom qu'il avait donné à son chat, la jeune femme ne pu s'empêcher de rire légèrement. Pourquoi avait-elle posé la question ? La réponse était si évidente ! Isaac n'avait jamais caché sa passion, son adoration pour Nirvana. Après des mois, deux années, à vivre à ses cotés, elle l'avait rapidement compris. « - Et il vit avec nous dans le bonheur sans doute parce que c'est un mâle aussi. La seule différence avec Devon c'est qu'il ne laisse pas traîner ses affaires partout dans l'appartement... » A nouveau, Sharlie laissa échapper un petit rire d'entre ses lèvres à peine ouvertes. Il 'avait pas changé. Pas le moins du monde. Et ses petites notes d'humour signées Daniels étaient toujours aussi subtiles. Chose dont elle ne s'était jamais lassée et qui, au cours de ces dernières années, lui avait manquée. « - C'est déjà un bon point ! » Elle lui adressa simplement un petit sourire en coin en guise d'accompagnement suite à ses paroles.

Lorsque ses doigts fins entrèrent en contact avec ceux de l'homme, elle ne pu cacher un frisson. Oui, Isaac lui faisait toujours de l'effet. Elle le suivit, docilement et, le sentant s'approcher encore plus d'elle, Sharlie eut l'impression que son coeur s'apprêtait à bondir hors de sa poitrine. Tandis qu'il posait ses mains sur sa taille fine, elle réduisit l'espace entre leurs deux corps au néant. Elle entoura sa nuque de ses bras et alla même jusqu'à poser sa petite tête blonde contre le torse de l'homme. Ses yeux clairs se fermèrent l'espace d'une seconde afin qu'elle puisse humer son parfum, se replongeant ainsi dans le passé. « - Tu m'as manqué » Elle ne répondit pas tout de suite, se laissant aller contre lui. L'américaine resserra son étreinte autour de lui et soupira doucement. Ses yeux s'ouvrirent mais elle ne changea pas de position pour autant. « - Tu me manques. » Contrairement à lui, Sharlie avait parlé au présent. Elle n'aurait su dire si c'était une chose volontaire ou non. Dans tous les cas, elle l'avait dit. Elle décolla sa tête afin de plonger son regard dans les yeux verts de son compagnon du soir. Comme bien souvent, la blonde s'y perdit, ayant du mal à remonter à la surface. « - Pourquoi tu ne m'as rappelé quand je suis venu rapporté mon numéro de téléphone à la boulangerie? » Excellente question. Une petite moue se dessina sur son visage de poupée alors qu'elle haussa les épaules. « - J'en sais vraiment rien. J'en avais envie. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Daniels
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 05/08/2014
› baisers volés : 98
› avatar : Colton Haynes
› crédits : Magiks
› pseudo : Daniels


MessageSujet: Re: Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars? PV Sharlie   Ven 22 Aoû - 4:24

Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars?



❝ I could reall use a wish right now, wish right now, wish right now. Yo, I could use a dream or a genie or a wish to go back to a place much simpler than this ❞


Plaisanter avec Sharlie lui avait manqué, il aurait presque oublié à quel point elle était bon public pour son humour douteux. Mais il n'avait pas oublié à quel point il aimait son rire cela dit, ni ses deux petites fossettes lorsqu'elle souriait ou lorsqu'elle rigolait. Non, la voir n'était définitivement pas une bonne chose s'il voulait l'oublier, mais à force il avait réalisé il y a quelques temps déjà que j'en étais tout simplement incapable. Et voir qu'elle était autant réceptive à ce qu'il pouvait bien raconter ne faisait que l'enfoncer dans cet espèce de cercle vicieux. Plus il la voyait, plus il avait envie de la voir. Il ne s'était jamais drogué, mais il avait déjà assez entendu parler de dépendance pour savoir ce que cela faisait. Et l'effet aimant que Sharlie avait sur lui était tout à fait ce qu'une bonne dose de drogue pouvait avoir sur un junkie qui n'avait pas eu accès à sa dose depuis une éternité. A la différence que normalement Sharlie n'était pas nocive pour la santé, ou du moins ce n'était pas quelque chose auquel il avait goûté jusqu'à maintenant. Quoiqu'il en soit, Sharlie rigola une nouvelle fois lorsqu'il lui parla de son chat ainsi que de ses ressemblances avec les jumeaux ou lui-même. « C'est déjà un bon point ! » Le pompier lui adressa un sourire malicieux pour toute réponse, avant de l'emmener sur la piste de danse.

Réaliser que Sharlie lui avait encore plus manqué que ce qu'il avait bien pu imaginer était quelque chose, mais lui avouer qu'elle lui avait manqué était autre chose. Il y parvint cependant, parlant à voix basse pour ne pas briser ce moment de parfaite quiétude. Il cru pendant un moment avoir fait une boulette cela dit, puisqu'elle resta longuement muette avant de soupirer doucement. « Tu me manques. » Il n'avait pas manqué que "sa" blondinette avait parlé au présent, contrairement à lui. La vérité était qu'il n'avait pas oublié comme il avait eu le coeur brisé, lorsqu'il avait appris qu'elle en avait embrassé un autre. Ils n'avaient jamais reparlé du sujet, puisque Isaac était parti et avait tout envoyé valser après les confessions de Sharlie. Il faudrait qu'ils en parlent de l'avis du jeune homme, mais peut-être pas maintenant. Puis il la questionna sur ce fameux bout de papier contenant son numéro de téléphone, plongeant dans ses beaux yeux verts. « J'en sais vraiment rien. J'en avais envie. » Isaac ne répondit rien à cela, mais il la regarda pendant quelques instants supplémentaires dans les yeux avant de reprendre la parole, tout en continuant de les faire valser doucement sur eux-mêmes. « J'aimerais beaucoup qu'on puisse se revoir après ce soir » fit tranquillement Isaac sans montrer à quel point son coeur pouvait s'accélérer à l'idée qu'elle réponde non. « Peut-être aller boire un verre, aller au cinéma ou au restaurant... Tu sais. » Oui un rencard, dis-le Isaac. Parce que même s'ils devaient parler, le jeune homme avait envie de jouer à l'autruche pendant encore quelques temps. A l'époque il s'était imaginé que Sharlie s'était mise en couple avec cet homme qu'elle avait embrassé, et finalement il était moins pressé que cela de savoir la vérité. Le jeune homme se mit à jouer avec le bas de ses cheveux blonds sans réellement le réaliser, une chose qu'il aimait beaucoup faire à l'époque. Il pouvait passer des heures à enrouler ses cheveux sur ses doigts.


(c) sweet.lips


_________________


I've come undone, but you make sense of who I am like puzzle pieces in your hand. Then I'll see your face... I know I'm finally yours. I find everything I thought I lost before. You call my name, I come to you in pieces... So you can make me whole.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars? PV Sharlie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars? PV Sharlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
thunder love :: bridal veil island :: mcginley's pub-