AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 my happy little pill.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jude Rosenbach
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 10/08/2014
› baisers volés : 19
› avatar : niall horan
› crédits : anaëlle
› pseudo : agile beast.

MessageSujet: my happy little pill.   Dim 10 Aoû - 11:06


rosenbach, jude
perhaps fuck off might be too kind.
❖❖❖
nom rosenbach. prénom(s) jude. âge vingt-et-un ans. date, lieu de naissance le vingt novembre à anchorage. origines américain, avec apparemment du sang allemand quelque part. statut civil célibataire. orientation sexuelle hétérosexuel. étude ou boulot étudiant en histoire-géographie. caractère bourré d'humour ≈ toujours à l'écoute ≈ fidèle à lui-même ≈ loyal en amitié ≈ sociable ≈ plein d'imagination ≈ optimiste ≈ passionné ≈ généreux ≈ joueur ≈ original ≈ pas rancunier ≈ indifférent ≈ chieur ≈ je m'en foutiste ≈ bordélique ≈ dilettante ≈ insouciant ≈ tête-brulée ≈ a des tendances rebelles ≈ trop fêtard ≈ pousse les gens dans leurs limites ≈ gamin. groupe lavender. avatar niall horan.
casse-cou(ille), il adore faire chier son monde en se mettant dans des situations improbables. ~ parfois à côté de la plaque, il est tellement indifférent à tout ce qui se passe autour de lui que ça en devient énervant pour les autres. ~ bourré d'humour et d'auto-dérision, le mec n'arrête pas de sourire et de semer la bonne humeur partout où il va. ~ jude ne sort jamais sans ses lunettes de soleil. ~ il a un peu plus d'une centaine d'insultes dans son répertoire et peut se montrer très créatif parfois. le garçon jure tout le temps comme un charretier de toute façon. ~ il peut passer pour un con parfois, mais c'est très loin d'être le cas. ~ les études ça n'est pas ce qui le passionne le plus au monde et ça se voit. ~ c'est quelqu'un de bourré d'imagination et très rêveur, même si en général ça n'est pas quelque chose que l'on remarque tout de suite chez lui. ~ malgré son côté je-m'en-foutiste, le rosenbach est quelqu'un d'extrêmement fidèle en amitié et toujours très à l'écoute. même s'il n'est pas forcément le meilleur pour donner des conseils, il sait garder un secret. ~ insouciant et fêtard, c'est avec lui qu'il faut sortir si l'on veut se vider la tête et passer de bons moments sans pression. parfois, ça en est même un peu agaçant. ~ jude déteste se sentir privé de sa liberté et se bat corps et âme pour son autonomie. ~ pas sportif pour un sou, il préfère de loin faire la grasse matinée ou s'étaler de tout son long sur son canapé plutôt que de bouger ne serait-ce que le petit orteil. par contre, regarder les matchs, il aime bien.
que pensez-vous de la légende? y croyez-vous? j'ai jamais été du genre à croire toutes ces conneries, à mon avis ce sont juste des histoires que les vieux se racontent au coin du feu, pour faire peur aux gosses et justifier leur vie pourrie. Rien de plus. Les problèmes d'amour viennent des gens, pas des mauvais sorts. parlez-nous de votre vie sentimentale, de manière générale. on va dire que ça va et ça vient. Je ne m'en fais pas trop pour l'instant, ça n'est pas quelque chose qui m'importe énormément, du moment que j'ai mes potes à mes côtés ça me suffit. Enfin... j'ai bien quelqu'un en vue pour l'instant, mais c'est presque rien, et encore moins de l'amour. C'est juste que j'aime bien la regarder, parfois. êtes-vous plus du genre fétard ou flemmard? un fêtard flemmard ça existe ? Le truc c'est que j'adore sortir, me mettre une mine pas possible et avoir mal à la tête le lendemain, parce que je considère que je suis jeune et que je dois en profiter. Mais y'a aussi des jours où j'ai juste envie de rester dans mon canapé pendant des heures, avec mon pc sur les genoux, à regarder des vidéos plus pourries les unes que les autres. voir des couples heureux, ça vous fait quoi? rien du tout, à vrai dire. L'amour ça m'intéresse pas tant que ça, je suis pas du genre rancunier quand mes potes ont une copine et pas moi, de toute façon j'ai jamais été vraiment amoureux et je n'en ai jamais ressenti le besoin. pensez-vous que la malédiction à joué sur votre vie sentimentale? du tout, ma vie sentimentale s'est plutôt bien portée jusque là. Bon j'ai jamais été du genre bouquet de fleurs et repas de la saint valentin de toute façon, mais j'ai eu plusieurs copines, qui ont duré plus ou moins longtemps (plutôt moins que plus, d'ailleurs), mais je n'ai jamais été malheureux en amour.


prénom/pseudo june - agile beast. âge dix-huit ans. tu es... un personnage inventé   comment as-tu découvert le forum? bazzart je crois. t'en penses quoi? c'est beauuuu.   fréquence de connexion 7/7. un petit mot? pizza.

Code:
<taken>niall horan</taken> ♢ <nm>jude rosenbach.</nm>



Dernière édition par Jude Rosenbach le Lun 11 Aoû - 4:33, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude Rosenbach
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 10/08/2014
› baisers volés : 19
› avatar : niall horan
› crédits : anaëlle
› pseudo : agile beast.

MessageSujet: Re: my happy little pill.   Dim 10 Aoû - 11:06

good to know you
≈ two things we are never prepared for : twins.
Avy il est où mon calcif ? la tête blonde émergea d'en-dessous du lit, ce qui fit sursauter l'intéressée, absolument pas au courant que son frère se trouvait à cet endroit. Déjà de un : qu'est-ce que tu fais dans ma chambre, et de deux : on dit caleçon. répondit-elle en levant les yeux au ciel, lassée du comportement de son frère. Ils avaient le même âge, avaient été élevés de la même manière et pourtant beaucoup de choses semblaient les séparer au niveau du comportement. Il est où mon calcif ? réitéra le gaçon sur le même ton, pour embêter sa soeur mais aussi parce qu'il n'avait que faire de son langage. Il avait appris que les gens comprenaient mieux quand on ne s'entourait pas de politesses, et de toute façon il préférait largement la spontanéité, même si l'on trouvait ça malpoli. Avery poussa un gros soupir avant de lui répondre. Connaissant son jumeau, il ne quitterait pas le sol de sa chambre si elle ne lui donnait pas ce qu'il voulait. J'en ai aucune idée et ça m'étonnerait qu'il soit là, demande à maman. Le blond se redressa, époussetant ses vêtements. C'est fou comme tu ne m'es d'aucune aide. déclara-t-il en la regardant dans les yeux, ce qui la fit voir rouge. Il faisait preuve d'une insolence désarmante depuis sa plus tendre enfance et ça mettait toujours Avery en colère. Casse-toi de ma chambre toute suite ! hurla-t-elle en le poussant tant bien que mal et claquant la porte derrière lui, comme si le message n'était pas assez bien passé. Jude haussa les épaules comme si rien ne s'était passé : ce genre de disputes devenaient habituelles au fur et à mesure que les deux grandissaient, prenant des chemins légèrement différents. Il descendit alors les escaliers, mais ça n'empêcha pas Avy de l'entendre crier Maman, il est où mon calcif ? elle ne put s'empêcher de pouffer discrètement de rire, parce qu'il fallait avouer que même s'il était extrêmement chiant, Jude avait au moins le mérite d'être drôle. Pourquoi j'ai hérité d'un jumeau pareil... marmonna-t-elle avant de reprendre la lecture de son livre qu'il avait interrompu quelques minutes plus tôt. Ils avaient treize ans.

Ses doigts effleurèrent le visage de sa soeur et elle grimaça. Un hématome énorme lui faisait un oeil au beurre noir. Voyant sa douleur, il enleva sa main et serra les poings. Qui est le connard qui a osé te faire ça ? Les lèvres d'Avery tremblèrent. Elle était prête à pleurer et malgré la rage qui lui tordait les boyaux, Jude sentit la tristesse le submerger. Personne n'avait le droit de faire ça à sa soeur jumelle, c'était juste une idée impensable. Comment pouvait-on avoir l'idée de briser une personne aussi simple et gentille qu'elle ? Putain réponds-moi Avy, sinon je sens que je vais péter un plomb. elle brisa son mutisme après ces paroles qui l'avaient effrayée. Andrew, dans ta classe. Une vague de colère plus forte l'emporta. Putain. Dire que ce connard agissait avec Jude comme s'il était son pote et qu'il pouvait lui faire confiance. Au lieu de ça, il s'amusait à maltraiter sa soeur. Depuis combien de temps ça dure ? demanda le blond la voix tremblante d'énervement. En face, elle le fixait, craintive, ne l'ayant jamais vu dans cet état-là. Lui qui se fichait habituellement de tout, c'était un gros changement. Elle hésitait à répondre, mais le fit quand même, incapable de cacher quelque chose à son frère. Trois semaines... Ses ongles rentrèrent plus intensément dans sa peau. Il devait garder son calme, mais c'était impossible, pas avec ce qu'il venait d'apprendre. Pourtant, il ne trembla plus en parlant. Au contraire, son ton fut glacial. Je reviens dans une heure. Avery ouvrit la bouche, mais aucun son ne sortit, alors qu'elle aurait voulu arrêter son jumeau. De toute façon, il ne l'aurait pas écoutée. Le garçon sortit rapidement de chez lui et marcha dans les rues d'Anchorage jusqu'à chez le dénommé Andrew, qui ne perdait décidément rien pour attendre. La fenêtre de sa chambre était ouverte, alors il cria du trottoir Mec, descend, faut que je te montre un truc. L'adolescent avait dit ça du ton le plus naturel possible, histoire qu'il ne se doute de rien. L'autre passa sa tête à travers la fenêtre, et reconnaissant le blondinet, il sortit de chez lui peu après, l'air de rien. Hey Jude, qu'est-ce que tu voulais me faire voir ? Ça. fut la seule réponse du Rosenbach, avant de coller son poing sur le visage du garçon en face, au même endroit qu'était le bleu d'Avy. Cadeau de la part de ma soeur, connard. L'autre qui avait eu l'air complètement choqué comprit alors et une lueur de peur passa dans ses yeux. Au final, même si Jude n'était pas du genre bagarreur, il avait fait une exception en laissant toute sa rage prendre le dessus. Il avait donné plus de coups qu'il n'en avait reçu, même s'il en avait encaissé un bon nombre. Il revint chez lui une heure plus tard comme il l'avait promis, le dos et les bras anéantis ainsi qu'un oeil au beurre noir qui était raccord avec celui de sa soeur jumelle. Celle-ci éclata en sanglots en le voyant revenir dans cet état et se précipita dans ses bras, les larmes trempant son t-shirt de toute façon dans un sale état. Malgré la fatigue et les blessures, il la serra de toute ses forces. Je laisserais jamais quelqu'un te faire du mal. murmura-t-il, ce qui causa de nouveaux sanglots de la part de la brune. Je t'aime Jude. Moi aussi Avy, moi aussi... Ils restèrent dans cette position un moment, avant que la fille n'aille chercher dans l'armoire à pharmacie quelque chose qui pourrait le soulager. Qu'importaient les représailles des parents en voyant son état, le garçon venait de dire à sa soeur qu'il l'aimait, il s'était battu pour elle et ça n'était pas quelque chose à prendre à la légère venant de lui. Ils avaient seize ans.

≈ you can count on me to misbehave.
Tu poses encore une fois les yeux sur cette part de pizza et c'en est fini de toi. menaça le brun assis à côté de Jude, et jamais il n'avait paru aussi sérieux. Ce dernier laissa échapper de sa bouche un souffle tout à fait gracieux pour montrer son désaccord, mais l'autre n'en avait que faire. Au lieu d'ajouter quelque chose, il s'enfila la part tant convoitée par le blond et mit fin à cette guerre silencieuse. Ils étaient quatre chez le Rosenbach cette nuit-là ; les parents du garçon étaient partis en amoureux pendant une semaine et Avery en avait profité pour sortir avec une copine. Une soirée jeux vidéos dans le salon avait fini par être improvisée et il fallait avouer qu'ils étaient tous un peu stone à cette heure avancée de la nuit, ça les rendait plus enclins à rire pour n'importe quoi. Désolé d'interrompre cette passionnante conversation, mais VOUS VENEZ JOUER OU PAS ? s'impatienta l'un des garçons, la manette à la main. Il attendait depuis dix minutes que les deux flemmards du canapé daignent se bouger pour pouvoir commencer la partie et les connaissant ça pouvait traîner encore longtemps. Non mais c'est bon, il va se calmer Rafiki. avait articulé le blond en se levant pour le rejoindre. Rafiki, c'était le surnom de son pote ; tous les quatres s'étaient donné des noms de code en rapport avec les dessins animés un jour où ils devaient encore une fois avoir trop forcé sur une quelconque drogue. Depuis, l'habitude était restée ancrée dans le groupe et ils ne s'appelaient plus que comme cela lorsqu'ils étaient entre eux. Jude avait hérité de Roublard, le chien dans Oliver et Compagnie, et à vrai dire il n'était pas peu fier, puisqu'apparemment pour lui, c'était « le clébard le plus cool de la planète ». Toujours était-il que les quatre garçons se disputaient une partie acharnée devant la télé, mais ça se déroulait plutôt mal pour le Rosenbach : il avait toujours été horriblement mauvais à Mario Bros. Aujourd'hui ne faisait pas exception et bientôt ses cris de désespoir retentirent dans tout le salon, pendant que Timon -oui comme le suricate-, incontestable vainqueur, n'arrêtait pas de répéter Je suis un dieu. Décidément je suis le meilleur. On avait rarement fait plus vantard que lui. Jude stoppa cette effervescence qui lui faisait mal à la tête à force de cris, en se rendant compte d'un détail. Il est passé où Kuzco ? les deux autres froncèrent les sourcils en se rendant compte qu'ils n'étaient plus quatre, mais bien trois et qu'il n'y avait aucun signe de leur compagnon qui semblait avoir disparu. Ce fut à ce moment-là qu'ils entendirent une faible voix leur dire Je suis là les mecs... Ils se regardèrent, l'incompréhension lisible sur leur visage, consternés. Je me suis enfermé dans les chiottes et je peux plus en sortir, venez m'aider merde ! reprit la voix étouffée. Dix secondes de blanc complet face à cette révélation, puis ils éclatèrent tous de rire en même temps. Ils s'en tordaient les côtes, en pleuraient même. Tout ça dura bien cinq minutes. Cinq interminables minutes où ils devaient se tenir les côtes tellement ça leur faisait mal. Cinq minutes où on pouvait entendre Kuzco cracher les plus belles insultes existant au monde, ce qui ne calmait absolument pas le reste de la bande, définitivement écroulée de rire. Je devrais peut-être appeler les pompiers. balbutia Jude entre deux éclats de rire. Les deux autres hochèrent la tête, se calmant tant bien que mal. Le garçon se leva alors pour composer le 911. Il donna l'addresse de sa maison avant de dire C'est pour mon ami qui est... enfermé dans les toilettes. Ne pouvant pas s'en empêcher, il lâcha un nouveau éclat de rire qui fit replonger les garçons dans l'état d'hystérie qu'ils venaient de quitter quelques secondes auparavant. Essayant tant bien que mal de conserver son sérieux au téléphone, Roublard ne répondit que par des monosyllabes à ce que lui disait la personne à l'autre bout du fil jusqu'à ce qu'il raccroche. Ils arriveraient dans un quart d'heure, le temps de se faire une nouvelle partie de Mario Bros. Ils avaient dix-sept ans.

Il venait d'avoir une idée d'enfer et n'en était pas peu fier. Jude était parti avec Timon, qui était en général son acolyte attitré pour toutes les conneries qu'ils pouvaient faire. Timon, c'était un peu le même esprit que lui, toujours à repousser ses limites et à faire chier les gens. Un peu le duo infernal du clan. Les deux autres étaient en général plus calmes, moins aventuriers mais tout de même aussi dérangés. Le blond sortit son téléphone et composa le numéro d'un des garçons. Mec ? Ouai. T'es avec Rafiki là ? C'est bien, rejoignez-nous devant la piscine dès que vous pouvez, et mettez votre maillot de bain. Ouai à toute ! il raccrocha, alors que Timon le regardait d'un air interrogateur. Ils arrivent dans cinq minutes. La réponse lui fut satisfaisante. Les deux garçons avait décidé de piquer un bain de minuit dans la piscine municipale, chose tout à fait illégale et donc dangereuse pour eux s'ils se faisaient prendre, mais ça en valait la chandelle. Ils n'avaient plus qu'à attendre, et effectivement Kuzco et Rafiki firent leur apparition cinq minutes plus tard, un sac à dos sur les épaules. J'préfère même pas demander comment vous avez fait. dit l'un des deux pendant que Jude ouvrait la porte d'entrée du bâtiment sans rien répondre. Moi j'ai envie de savoir. Comment t'as eu la clé Roublard ? demanda l'autre, toujours curieux de connaître les rouages des plans tordus du garçon. Il y était habitué, mais c'était toujours intéressant de comprendre comment il faisait pour parvenir à penser à toutes ces conneries qu'on pouvait faire lorsqu'on était jeune. C'est Avy qui est sortie avec le capitaine de l'équipe de natation un jour, me demande pas comment elle l'a récupéré, mais maintenant c'est à nous. J'ai du user de mes charmes pour qu'elle veuille bien nous la passer. ajouta l'acolyte, un sourire en coin vissé sur les lèvres, ce qui lui valut un coup d'épaule du Rosenbach. Après ce qui était arrivé à sa soeur jumelle lorsqu'ils avaient seize ans, il avait du mal à blaguer sur le sujet amour et attirance. Probablement la seule fois où il était protecteur envers quelqu'un. L'un de vous touche à ma soeur, je l'éclate. menaça-t-il avant de rentrer dans l'enceinte de la piscine, bientôt suivi des autres qui ne trouvèrent pas utile de répliquer quelque chose, ils savaient quand s'arrêter. Quelques minutes après, la totalité des garçons s'étaient changés et venaient de sauter ensemble dans le bassin, créant d'énormes remous qui éclaboussaient le sol. Je suis sûr que je vous bat au crawl. affirma Kuzco, toujours adepte de compétition. Mais le mec, comment il se la pète j'hallucine... ricana Rafiki. Ce dernier croisa le regard de Jude et comprit tout de suite où le blond voulait en venir. C'était ça l'amitié, à force de traîner ensemble tous les jours on finissait par connaître les autres aussi bien que soi-même. Des âmes fusionnelles, quatres parties d'un puzzle. Les deux plongèrent la tête dans l'eau et tirèrent sur les pieds du vantard pour le faire couler. On l'entendait encore une fois crier des insultes, pendant que le quatrième, complètement à côté du drame qui se déroulait, était en train de faire la planche un peu plus loin. Il se releva soudainement quand une voix inconnue leur cria Qu'est-ce que vous faites ici ? J'appelle la police ! Probablement le veilleur de nuit qui venait faire sa ronde habituelle, mais aucun d'eux n'avaient pensé à ça. Ce fut Timon qui brisa leur silence en hurlant merde... COURREZ ! Ni une ni deux, la bande au complet sortit de la piscine, prit les affaires qui se trouvaient au bord et s'enfuirent en courant sans prendre le temps de remettre leurs vêtements au préalable. Mieux valait se choper un rhume plutôt que de finir la nuit au poste. Complètement cons ces gosses. Ils avaient dix-huit ans.

≈ me and you, we could rule the world.
Ils étaient tous les cinq sur la terrasse avec vue sur la plage. La maison de vacance des parents de Kuzco leur était réservée tous les ans pendant un mois, alors la bande y était au complet, avec Avery en plus. C'était une sorte de grande famille qu'ils formaient là, même si la seule fille se plaignait toujours d'avoir du mal à les supporter. En ce moment même, ils étaient tous avec une bière à la main, à regarder les derniers touristes replier leur serviette avant de s'en aller. Bientôt l'endroit serait rempli de jeunes venant faire la fête auxquels ils se joindraient sûrement. Ça sentait bon l'été. Je vous jure les potes, je reste ici toute ma vie. avait décrété Timon, allongé confortablement dans un transat. C'est le paradis, y'a pas de plus bel endroit. ajouta-t-il, les autres hochant la tête pour l'approuver. San Diego était le lieux rêvé pour passer un bon séjour. Faut bien se mettre à bosser un jour quand même, on peut pas être en vacances toute notre vie. répondit sagement Rafiki. C'était pour ça qu'il avait hérité de ce surnom ; le garçon devait être le plus intelligent du groupe, celui qui les raisonnait parfois, quand ils allaient trop loin. Bien sûr, ces paroles lui valurent une claque à l'arrière du crâne de la part de Timon, qui n'avait pas vraiment envie d'entendre ça en ce moment. T'es un peu rabat-joie tout de même. ajouta Jude en soutien à son acolyte favori. Le sage haussa les épaules, se doutant très bien que ça n'était d'aucune utilité de surenchérir, ils se rendraient bien compte de la vérité de ses paroles quand le moment serait venu. Kuzco ne prenait même pas part à la discussion, il préférait regarder l'horizon en pensant à dieu ne savait quoi. Ça lui donnait un air mystérieux et renforçait l'image qu'il voulait se donner d'homme ténébreux, toujours à se mettre en valeur. Avery pour sa part fixait un point plus loin, en fronçant les sourcils. C'est quoi ça là-bas ? demanda-t-elle à l'assemblée. Ma bi... elle coupa son frère avant même qu'il ne puisse finir sa phrase. T'es vraiment trop con. ...te. Il était toujours aussi vulgaire au fur et à mesure que les années passaient, au grand désespoir de sa jumelle. Elle soupira fortement, signe de son irritation, et tourna le dos à son frangin. C'est bon la Belle au bois dormant, fais pas comme si tu connaissais pas ton frère. Kuzco était sorti de son mutisme pour lancer une pique à Avery. Le reste de la soirée risquait d'être mouvementé si tous les deux s'y mettaient. Rafiki jeta un coup d'oeil à ses deux autres potes, signe que ça allait devenir marrant et qu'aucun d'eux ne devaient intervenir. Déjà tu m'appelles pas Belle au bois dormant, je suis pas dans votre délire idiot de se donner des surnoms de dessins animés. commença-t-elle en grinçant des dents, signe qu'elle risquait d'exploser à n'importe quel moment. Jude connaissait bien ça pour l'avoir vécu des milliers de fois. Et ensuite, j'ai beau connaître mon frère, j'ai le droit de me plaindre quand il fait le gamin. Roublard ouvrit grand la bouche. Qu'est-ce que j'ai fait encore moi ? les paroles s'étaient échappées sans qu'il puisse les retenir. Elle le fusilla des yeux, tandis que Timon se retenait d'éclater de rire. Oh c'est bon calmez-vous, allez vous chercher un peu de weed, vous êtes tendus comme pas possible. Jude se racla la gorge, gêné. À ce propos, il est possible que Kuzco et moi l'ayons finie hier soir... La réaction de ce dernier ne se fit pas attendre. Oh nan Roublard tu fais chier, on avait dit de faire porter le chapeau à Timon ! QUOI ? Bande d'enfoirés j'hallucine ici ! s'exclama le garçon en mettant aux deux une claque derrière le crâne, comme il avait l'habitude de le faire. Pour la énième fois depuis qu'ils se fréquentaient, ce fut Rafiki qui du les calmer, comme à son habitude. Stop ! On ira en rechercher demain, y'a bien des gens qui doivent revendre ici. Maintenant fermez-la et buvez votre foutue bière. Jude et Timon marmonnèrent tous les deux des insultes silencieuses au plus sage sans oser répliquer quelque chose de clairement audible. Pendant ce temps-là, Avery et Kuzco s'étaient allumés une cigarette, se réconciliant silencieusement par la même occasion. Ils avaient dix-neuf ans.

Dans le canapé, Timon et Roublard étaient en train de regarder le Victoria's Secret fashion show, plus pour regarder les mannequins que comparer les sous-vêtements qui étaient présentés. La conversation allait bon train, chacun se disputait pour savoir laquelle était la plus belle, n'arrivant pas à se mettre d'accord. A côté d'eux, un paquet de chips et deux bières, comme ils en avaient l'habitude. La porte derrière eux claqua, suivie par des pas lents. Les gars, il est passé où le cendar ? demanda le nouvel arrivant, ce à quoi Jude lui répondit tout de suite. Dehors. Interdiction de fumer à l'intérieur maintenant. Ça fit souffler Kuzco, qui se dirigea donc vers le balcon. Les quatre garçons vivaient ensemble maintenant. Ce qui au départ devait être l'appartement du Rosenbach et de Timon a vite accueilli le reste de la bande ; de toute façon ils ne gagnaient pas assez à eux deux pour rester ici, et comme ils faisaient tout ensemble, Rafiki et Kuzco s'étaient rajoutés comme une évidence. Le quotidien était en général plutôt mouvementé, mais ce qui était certain c'est qu'ils ne manquaient jamais de rire entre les conneries, les soirées pizzas et les fois où ils revenaient bourrés tous les quatres d'une fête. Parfois, ils avaient la visite d'Avery qui ne pouvait s'empêcher de se plaindre du bordel qu'ils mettaient partout, mais ça l'amusait plus qu'autre chose. Lindsay Ellingson, c'est où elle veut, quand elle veut. annonça Timon, les yeux toujours fixés sur l'écran pendant que Jude regardait les messages sur son portable -ceux de Rafiki, qui lui écrivait qu'il rentrait bientôt avec leurs commandes de chez taco bell-. T'es fou mon gars, Candice Swanepoel défonce tout, y'a pas à tortiller. répondit le blond, ce qui lui valut un froncement de sourcils et un hochement de tête négatif de la part de l'autre. Jamais ils n'arrivaient à se mettre d'accord sur les filles, c'était bien l'une des rares choses qui les différenciaient. Au loin, ils entendirent Kuzco crier du balcon La seule mannequin qui valait le coup, c'était Miranda Kerr ! Là, ils ne répondirent rien. Miranda Kerr, c'était leur fantasme à tous, leur seul terrain d'entente. Si vous vous trouviez de vraies copines au lieu de ça ? demanda Rafiki, qui venait de passer le pas de la porte, des sachets plastiques à ses bras. Il rigola en voyant le regard affamé de ses colocataires se tourner vers lui, les trois en même temps. L'un finit sa clope en un temps record pendant que les autres sautaient du canapé pour prendre leur repas. Faut vraiment que vous alliez chez le médecin, vous devez avoir des vers dans l'estomac c'est pas possible autrement. se contenta de dire le garçon, ce qui lui valut un regard dégoûté de la part de ses potes. Et tous les quatres se tassèrent dans le canapé pour regarder l'émission ensemble. Il avait beau se foutre d'eux, Rafiki n'était pas forcément mieux. J'suis pas sûr que ta copine soit d'accord pour que tu regardes ce genre de trucs mec. blagua le Rosenbach, ce qui lui valut un coup de coude de la part de l'autre. Ta soeur pourrait carrément bosser pour Victoria's secret Roublard.. déclara innocemment Timon, ce qui lui valut un regard noir de l'intéressé, toujours autant protecteur vers sa jumelle. Jamais de la vie. Et toi arrête de matter Avy. répondit-il sèchement. Même si c'était son meilleur pote, il y avait certaines choses qui avaient du mal à passer chez le blond. D'ailleurs en parlant d'elle, ça fait un moment qu'on l'a pas vue à l'appart, elle devient quoi ? demanda Kuzco. De tout le groupe, c'était celui qui s'engueulait le plus avec la Rosenbach, mais même s'il se plaignait toujours de ne jamais la supporter, le reste du groupe savait bien qu'ils s'adoraient. A vrai dire, il était peut-être aussi protecteur envers elle que Jude l'était, c'est dire. Le jumeau haussa les épaules, signe qu'il n'en avait aucune idée. Je sais pas. Apparemment elle est à la recherche d'une coloc, peut-être qu'elle l'a enfin trouvée et qu'elles sont devenues les meilleures amies du monde. Le frère et la soeur n'étaient pas du genre à se donner des nouvelles toutes les heures, bien au contraire : ils savaient que l'autre était là et ça suffisait. Ils avaient vingt ans.

≈ yours is the only ocean.
Avy chérie ? Il était rentré dans l'appartement de sa soeur, elle lui avait donné ses clés au cas où. En général, il ne venait pas à l'improviste et se rendait chez elle quand il en avait vraiment besoin, mais aujourd'hui c'était juste par pure envie de voir sa jumelle. Ça n'arrivait pas souvent, autant en profiter. Avery ? Demanda-t-il de nouveau, sans réponse. Bien entendu c'était quand on avait envie de la voir qu'elle n'était pas là. Un raclement de gorge le fit tourner la tête vers la gauche. Excuse-moi, tu es ? Une fille plus jeune se tenait dans l'encadrement de la porte, sûrement sa chambre. Pendant une demi-seconde, il crut s'être trompé d'appartement, idée complètement idiote. Puis le blond se reprit ; ça devait être la colocataire qu'il n'avait toujours pas rencontrée, celle dont Avy lui parlait souvent parce qu'apparemment, c'était quelqu'un de génial. Jude, le frère jumeau du monstre qui habite avec toi. Lula c'est ça ? répondit-il d'un léger sourire. Elle laissa échapper un petit rire cristallin, il n'avait jamais entendu de chose pareil, ça changeait des bruits de gorge que faisaient ses trois potes. Je suis désolée, elle est partie y'a une dizaine de minutes, tu veux l'attendre ? Proposa la jeune fille par pure politesse. Elle avait vraiment l'air jeune et innocente, se disait le Rosenbach, le contraire de sa soeur en somme. Ça l'amusait de voir qu'elles s'entendaient si bien, aux dire d'Avery. Non, je vais pas te déranger, j'repasserais plus tard c'était pas important de toute façon. Il haussa les épaules, ne quittant pas son sourire. Et le garçon repartit vers la porte d'entrée comme il était venu, quand tout à coup son regard se posa sur l'armoire juste à côté. C'est à toi le cd de Bob Dylan ? Il fixait la pochette, surpris. C'était l'un des seuls qu'il n'avait pas à l'appartement. Affirmatif. Mon préféré. Le garçon fronça les sourcils quelques secondes, puis fixa du regard la fille en face de lui. J'vais peut-être rester finalement. L'affirmation lui valut un éclat de rire. Elle prit le cd dans ses mains et s'empressa d'aller le mettre dans la chaîne hi-fi du salon. L'harmonica se fit entendre et Jude se sentit heureux. Effectivement, la coloc de sa soeur avait l'air pas mal, puisqu'elle aimait son artiste préféré. Lula était revenue, s'asseya en face de lui et comprit d'un seul coup. Ah, mais c'est pour ça que ta soeur disait qu'elle avait l'impression d'être, je cite "dans la chambre de mon frère, le bordel en moins" ! Le Rosenbach éclata de rire en hochant la tête ; c'était du typique Avy. Elle savait choisir les gens qui l'entouraient, c'était certain. Et maintenant qu'il venait de la rencontrer, Jude n'avait plus qu'à faire connaissance avec Lula. Ils avaient vingt et un ans.

Complètement déglingués, autant les uns que les autres. Encore une soirée dans l'appartement de la bande, avec quelques personnes en plus, des potes de l'université ainsi qu'Avery et Lula. L'endroit était un peu petit pour accueillir le monde, mais ils s'en fichaient complètement, l'alcool dans le sang brouillant complètement leurs sensations. Rouuuuuuublard ! s'écria son meilleur ami en courant vers lui. Je crois qu'on te demande dans la cuisine. Et il s'affala sur le canapé du salon à côté de Kuzco et Avy qui se disputaient une partie de chifoumi enragée. Ils devaient encore se disputer sur un sujet complètement débile, comme ils en avaient le secret. Alors le blond partit dans la cuisine, d'où ressortait Rafiki, dans un sacré état. Pourtant il avait quand même réussi à mettre le grapin sur une fille qui paraissait pas trop laide, en tout cas d'après la vision plus ou moins déformée du Rosenbach. Ah toi, y'a Lula qui te cherche. Articula-t-il avant de s'éclipser aver l'inconnue. La coloc de sa soeur n'était pas loin, le bras posé sur le plan de travail. Comme les autres, elle semblait avoir bu plus que de raison. Ça se voyait, parce que si elle avait été complètement sobre, elle aurait accueilli Jude d'une remarque sarcastique. C'était leur manière de se saluer, s'envoyer des piques constants, un peu comme Avery et Kuzco mais en plus amical. Eux, quand ils se disputaient, c'était pour de vrai. Jude et Lula, c'était leur moyen de communiquer. Parce qu'ils s'entendaient extrêmement bien, en fait. Mais là, pas de remarque, juste cette exclamation. Ah, voilà mon sauveur ! Puis elle pouffa de rire, suivi de près par le Rosenbach, sa bonne humeur étant communicative. J'ai besoin de ton aide. J'arrive pas à enlever mes chaussures et t'es le seul à qui je fais confiance ici. Ajouta la fille d'un ton très sérieux. Et moi qui croyais que c'était vraiment quelque chose d'important... Répondit-il, levant les yeux au ciel. Tais-toi esclave, et obéis. En aucun cas il ne l'aurait laissé lui dire ça s'il avait été dans son état normal, mais justement Jude était bien au-delà de ça, parti depuis quelques heures dans les contrées reculées de son cerveau.  Le blond s'agenouilla et prit le pied qu'elle lui tendit, enlevant la boucle des chaussures à talons que la jeune fille portait. L'une, puis l'autre. Elel avait perdu quelques centimètres et il la dominait d'au moins une tête maintenant. Madame est satisfaite ? Questionna-t-il, baissant la tête pour la regarder dans les yeux, un sourire en coin gravé sur son visage. Elle hocha la tête sans rien dire et sa main effleura celle du garçon lorsqu'elle voulut reprendre les chaussures qu'il tenait dans ses mains. C'était sûrement à cause de l'alcool que le contact avait été électrique, complètement différent de d'habitude. Leur peau réagissait d'une manière étrange et ça les perturbait. La bouche de la fille forma un 'o' d'étonnement, et sans savoir comment ni pourquoi, leurs lèvres s'entrechoquèrent la seconde d'après. Un court instant, mais suffisant pour que la sensation de chaleur s'imprègne dans tout leur corps. Jude passa sa main dans les cheveux de Lula, sans trop savoir ce qu'il faisait, profitant juste de ce qu'il était en train de vivre. L'alcool faisait décidément vivre d'étranges choses. Puis ils se détachèrent l'un de l'autre et se quittèrent sans dire un mot. De toute façon, ils oublieraient tout demain matin, c'était une certitude vu tout ce qu'ils avaient bu. Mais quand même, il ne s'attendait pas à ça. Bien sûr que le Rosenbach se surprenait parfois à regarder Lula un peu plus longtemps que les autres filles, mais c'était juste parce qu'elle était belle et drôle, c'était tout. Rien de plus. Bordel je suis complètement bourré. Marmonna-t-il pour lui-même avant de rejoindre ses meilleurs potes dans le salon. Avery s'était endormie sur Timon et Kuzco. Ce dernier releva d'ailleurs la tête sur le bouclé, interrogateur. T'étais passé où ? Il haussa les épaules pour toute réponse, et prit sa soeur dans ses bras pour l'emmener dans sa chambre. Elle ne bougea presque pas et se laissa faire lorsqu'il la glissa sous les draps. Jamais il ne l'aurait laissé revenir chez elle dans cet état. Comme lorsqu'ils étaient bébés, ils dormiraient à deux cette nuit. Comme ça, ça l'éviterait de penser à ce qui venait de se passer quelques minutes plutôt. Pour autant, il n'avait rien oublié le lendemain matin. Ils avaient encore vingt-et-un ans.


Dernière édition par Jude Rosenbach le Lun 11 Aoû - 11:33, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dixon
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 13/06/2014
› baisers volés : 82
› avatar : nikolaj coster-waldau.
› crédits : pomeline (avatar) + silver lungs (code sign) + tumblr (gifs)
› pseudo : vala29.


MessageSujet: Re: my happy little pill.   Dim 10 Aoû - 21:53

bienvenue   j'adore le prénom   bon courage pour ta fiche   

_________________
never grow up
You're little hands wrapped around my finger and, it's so quiet in the world tonight. You're little eyelids flutter cause you're dreaming. To you, everything's funny, you got nothing to regret. I'd give all I had, honey if you could stay like that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Hastings
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 12/06/2014
› baisers volés : 163
› avatar : Perrie Edwards
› crédits : avatar (off limit) ~ sign @tumblr
› pseudo : Spectrophobia ✰ lottie


MessageSujet: Re: my happy little pill.   Dim 10 Aoû - 22:44

bienvenue et bon courage pour ta fiche

_________________
cause I give you all of me and you give me all of you
drunk in love ✰ il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. d’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude Rosenbach
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 10/08/2014
› baisers volés : 19
› avatar : niall horan
› crédits : anaëlle
› pseudo : agile beast.

MessageSujet: Re: my happy little pill.   Dim 10 Aoû - 23:04

merci à vous deux  

_________________
tu m’dis tout bas que c’est pas la mer à boire, parle pour toi car en moi ça tangue j’te jure, ça tangue. tu n’es plus là, si c’est pas l’amour à boire en tout cas vu comme je me noie ça y ressemble. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Daniels
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 05/08/2014
› baisers volés : 98
› avatar : Colton Haynes
› crédits : Magiks
› pseudo : Daniels


MessageSujet: Re: my happy little pill.   Lun 11 Aoû - 1:20

Hey Jude, j'adore ton prénom :D

Bienvenue par ici et bonne chance pour ta fiche I love you

_________________


I've come undone, but you make sense of who I am like puzzle pieces in your hand. Then I'll see your face... I know I'm finally yours. I find everything I thought I lost before. You call my name, I come to you in pieces... So you can make me whole.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude Rosenbach
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 10/08/2014
› baisers volés : 19
› avatar : niall horan
› crédits : anaëlle
› pseudo : agile beast.

MessageSujet: Re: my happy little pill.   Lun 11 Aoû - 1:24

Merciiii   

_________________
tu m’dis tout bas que c’est pas la mer à boire, parle pour toi car en moi ça tangue j’te jure, ça tangue. tu n’es plus là, si c’est pas l’amour à boire en tout cas vu comme je me noie ça y ressemble. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharlie O'Brien
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 23/05/2014
› baisers volés : 360
› avatar : dianna agron
› crédits : nuit parisienne
› pseudo : pan. (manon)


MessageSujet: Re: my happy little pill.   Lun 11 Aoû - 2:01

juuuuuuuuuuude ! un prénom que j'adore bienvenue ici

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude Rosenbach
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 10/08/2014
› baisers volés : 19
› avatar : niall horan
› crédits : anaëlle
› pseudo : agile beast.

MessageSujet: Re: my happy little pill.   Lun 11 Aoû - 2:17

awwwww merci   

_________________
tu m’dis tout bas que c’est pas la mer à boire, parle pour toi car en moi ça tangue j’te jure, ça tangue. tu n’es plus là, si c’est pas l’amour à boire en tout cas vu comme je me noie ça y ressemble. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naël Fitzgerald
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 13/06/2014
› baisers volés : 385
› avatar : Tyler Blackburn
› crédits : Shiya
› pseudo : Australia.


MessageSujet: Re: my happy little pill.   Lun 11 Aoû - 5:50

Bienvenue parmi nous, et bonne chance pour la fin de ta fiche I love you

_________________
    le choix
    ET SI FINALEMENT J'AVAIS CHOISI LA FACILITE ET NON LA REALITE? JE L'AIME, JE T'AIME, ON S'AIME! ON DEVRAIT ETRE POLYGAME, C'EST PLUS SIMPLE.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude Rosenbach
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 10/08/2014
› baisers volés : 19
› avatar : niall horan
› crédits : anaëlle
› pseudo : agile beast.

MessageSujet: Re: my happy little pill.   Lun 11 Aoû - 7:17

Merci  

_________________
tu m’dis tout bas que c’est pas la mer à boire, parle pour toi car en moi ça tangue j’te jure, ça tangue. tu n’es plus là, si c’est pas l’amour à boire en tout cas vu comme je me noie ça y ressemble. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nola Harrington
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 16/06/2014
› baisers volés : 55
› avatar : shantel vansanten.
› crédits : luna.
› pseudo : yellowgreen (léa).


MessageSujet: Re: my happy little pill.   Lun 11 Aoû - 7:50

un second niall    welcome parmi nous    et bon courage pour le reste de ta fiche   d'ailleurs, j'ai lu quelques parties et j'ai vraiment aimé    que ce soit l'histoire ou bien le personnage     réserve-moi un petit lien  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hazel Whitelaw-Blanket
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 02/08/2014
› baisers volés : 60
› avatar : Shailene Woodley
› crédits : SmileAlways
› pseudo : Priss.


MessageSujet: Re: my happy little pill.   Lun 11 Aoû - 8:02

Bienvenue ici (a).
Jolie le prénom  
Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas le staff est là  

_________________

   
It's gonna be alright
“ Il ne sait pas combien leur relation lui a fait du bien, combien elle en avait besoin, combien elle se sentait perdue et éparpillée avant lui. Il ne sait pas qu’il l’a empêchée de perdre pied à un moment délicat de sa vie. ” ~ byendlesslove.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude Rosenbach
MEMBRE + les pilliers de la société
avatar
› date d'arrivée : 10/08/2014
› baisers volés : 19
› avatar : niall horan
› crédits : anaëlle
› pseudo : agile beast.

MessageSujet: Re: my happy little pill.   Lun 11 Aoû - 10:02

Merci, ça me fait super plaisir   et bien sûr que je te réserve un lien  

_________________
tu m’dis tout bas que c’est pas la mer à boire, parle pour toi car en moi ça tangue j’te jure, ça tangue. tu n’es plus là, si c’est pas l’amour à boire en tout cas vu comme je me noie ça y ressemble. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naël Fitzgerald
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 13/06/2014
› baisers volés : 385
› avatar : Tyler Blackburn
› crédits : Shiya
› pseudo : Australia.


MessageSujet: Re: my happy little pill.   Mar 12 Aoû - 4:36

Et bien je t'annonce que tu es officiellement validé, bonne chance pour le reste et si tu as des question la dream team est là pour y répondre. I love you

_________________
    le choix
    ET SI FINALEMENT J'AVAIS CHOISI LA FACILITE ET NON LA REALITE? JE L'AIME, JE T'AIME, ON S'AIME! ON DEVRAIT ETRE POLYGAME, C'EST PLUS SIMPLE.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: my happy little pill.   

Revenir en haut Aller en bas
 

my happy little pill.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Happy B-day tooooooo youuuuuuuuuuuu! ^^
» POURQUI ET POURQUOI DES DRAGES AUX COCHONS???HAPPY FATHER S DAY !
» Happy Gilmore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
thunder love :: okay? okay. :: this is a part of me :: today, you're moving in-