AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 i am collapsing in stellar clouds of gas (gwilym)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gwilym Bellamy
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 25/04/2014
› baisers volés : 310
› avatar : Daniel Sharman
› crédits : Wιɢɢα (avatar)
› pseudo : Daily Planet (Marine)


MessageSujet: i am collapsing in stellar clouds of gas (gwilym)   Lun 12 Mai - 7:43


Bellamy, Gwilym Aaron Septimus
catch me if you can
❖❖❖
nom Bellamy, rien de bien exceptionnel à raconter là-dessus. Juste qu’un français de je sais plus quel siècle en a fait un roman et que ça m’a pourri mes années lycée, parce qu’évidemment même si ça ne s’écrit pas de la même manière, le prof de français avait toujours le chic pour m’interroger. Bah oui, comprenez, c’est drôle : « Prenez la page 10. Bellamy, veuillez commencer la lecture de… Bel ami ». prénom(s) Gwilym Aaron Septimus, sans rancune fiston. Non, pas du tout. Bon, faut pas en vouloir mon cher père, le premier janvier, lendemain de réveillon, personne n’est très frais. Le premier est un hommage aux origines maternelles, et voulant dire « strong-willed warrior ». Celui-là il est cool. Aaron, bon celui-là, ça va à peu près, c’est un prénom hébreu signifiant « fort », pourquoi pas. Jusque-là, tout va bien, ça se tient, c’est après que ça se corse. Septimus, allez-vous en savoir ce qu’il leur a passé par la tête, prénom latin signifiant « le septième » sauf que je suis pas le septième de la fratrie, je suis premier. Enfin, heureusement, je n’utilise que le premier et n’en supporte pas les diminutifs. C’est Gwilym, ni plus ni moins. âge 25 ans probablement 10 de moins dans ma caboche. Un problème avec ça ? date, lieu de naissance Casse pompon un jour, casse pompon toujours, Gwylim a pointé le bout de son nez un certain 31 décembre, avec un mois d’avance par rapport au terme prévu de la grossesse. Le tout à l’hôpital de Cardiff. Autant dire que Papa Bellamy a passé un des plus merveilleux réveillons de sa vie, ce qui peut être lu sur l’état civil de son fils aîné. origines gallois par ma mère et américain par mon père statut civil Célibataire, officiellement et de manière toute à fait méritée. officieusement, jeune papa, un an après que la petite fille soit née, il n'est toujours pas au courant, évidemment... orientation sexuelle Hétérosexuel, ceci sans aucun doute. étude ou boulot Pilote de chasse de formation, relégué au poste de pilote de drones, à supposer que l’on puisse piloter un drone, sinon c’est plus un job de surveillance. C’est moins dangereux ainsi. caractère S’il fallait résumer, compliqué irait à merveille au caractère de Gwylim. Ce dernier est lunatique, autant il sera adorable avec certaines personnes et notamment ses proches, autant il peut s’avérer être un véritable idiot totalement imbuvable. Il est volage, c’est le moins qu’on puisse dire et ramène dans sa garçonnière fréquemment de nouvelles conquêtes d’un soir. On peut parfois le prendre pour un fou mais qu’on ne s’y méprenne pas, Gwilym est très intelligent et stratège, ce qui fait qu’il ne laisse jamais rien au hasard. Il est aussi méfiant et ne se confie qu’à des personnes de confiance. Par ailleurs, peu connaissent certains aspects de son passé plutôt sulfureux. Le jeune homme est aussi fêtard, rebelle (il a parfaitement choisi son métier ça lui a même valu une rétrogradation) et sportif. groupe Lavender, il ne croit absolument pas à cette légende avatar Daniel Sharman
(+) Gwilym ne supporte aucun surnom, que ce soit lié à son prénom comme à son nom de famille. D'ailleurs, son ex copilote se faisait une joie de lui en trouver des plus ridicules les uns que les autres, Bells en fût un. "Bonjour, j'm'appelle Cloche selon ma partenaire", on reconnaît tout de suite une homme crédible (+) Il aime beaucoup trop faire la fête (+) C'est un grand shooté au thé. Non pas qu'il fume les sachets de thé, encore heureux, c'est juste qu'il peut en boire toute la journée. (+) Gwilym est aussi, contre tout attente, très maniaque. (+) Son indicateur de vol était 'Wisdom', ou sagesse dans la langue de Shakespeare, ce qui est plutôt ironique quand on sait comment il a été rétrogradé et pourquoi. (+) Il n'a été amoureux qu'une seule fois, n'a jamais voulu se l'avouer, sûrement par orgueil. Le regrette amèrement maintenant. (+) Il s'est prostitué pour payer ses études quand son père a perdu son job d'avocat. Très peu de personnes le savent, c'est pas comme si cela représentait une quelconque fierté pour le gallois. (+) Lorsqu'il était encore pilote, il surnommait son avion Belinda. Malheureusement, Belinda est maintenant en compagnie des petits poissons et du Titanic grâce à Gwylim (+) Sansa, Naël et Shanley sont ses meilleurs amis depuis toujours. D'ailleurs Gwylim vit en colocation avec Sansa (+) Il a une petite soeur, de 4 ans sa cadette prénommée Sky qu'il aime plus que tout et qui ne connaît rien des activités passées plutôt sulfureuses de son frère. (+) Gwylim est un grand sportif, au lycée il faisait partie de l'équipe de natation et plus tard, lorsqu'il s'est engagé, il s'est mis aux arts martiaux et est devenu assez bon en combat rapproché.  
que pensez-vous de la légende? y croyez-vous? La légende ? T'es sérieux ? Nah mais c'est juste un conte de bonne femme. C'est tout simplement pas possible que le surnaturel influe sur une vie amoureuse. Enfin, j'suis juste réalise, je suis célibataire, un vrai salopard (faut dire ce qui est) que ce soit en Alaska ou au Pérou ça ne change rien.parlez-nous de votre vie sentimentale, de manière générale. Eum... comment dire... Il y en a eu une que j'ai aimé mais j'ai tout foutu en l'air, ne voulant pas m'attacher. Ah oui, car je n'aime pas m'attacher, j'ai trop peur de souffrir et de faire souffrir. Mais j'veux pas l'avouer, vous vous rappelez quand j'disais que j'étais compliqué comme garçon. C'est pourquoi je privilégie les relations sans sentiments, et enchaîne les coups d'un soir. Le tout en étant parfaitement protégé, j'suis pas stupide non plus. Quoique, j'ai bien du l'être une fois, c'est même sûr sinon, j'aurais pas une petite fille d'un an. êtes-vous plus du genre fêtard ou flemmard? J'aime beaucoup trop la fête. C'est catastrophique mais en même temps, faut bien occuper son temps. Seulement, rester sur un canapé à regarder des films tout en mangeant une glace c'est pas trop mon trip. Bon d'accord, ça m'arrive de temps en temps, mais faut pas le dire. Et quand je suis de sortie, je reste un minimum sobre, 2 verres pas plus. Je tiens pas à rester la tête dans la cuvette toute la nuit moi. Et puis ça m'étonnerait que ça plaise à Sansa d'avoir un demi cadavre dans le couloir.voir des couples heureux, ça vous fait quoi? Je suis content pour eux. C'est tout. Cela montre qu'il y a des gens qui arrivent à être heureux en amour. Et donc ça me conforte dans mon opinion sur la légende. Peut être même qu'au fin fond de moi, ça me donne l'espoir d'un jour être en couple, posé et heureux. Mais bon, il faut creuser profondément pour voir ça. pensez-vous que la malédiction à joué sur votre vie sentimentale? J'ai pas besoin de la malédiction pour foirer tout ce qui touche à ma vie sentimentale, je me débrouille très bien tout seul pour ça. D'un je ne veux pas m'attacher, de deux, même quand je m'attache, je finis par dire le truc qu'il ne faut pas ou faire quoi que ce soit d'autre qu'il ne faut pas. Certains doivent être faits pour rester célibataire à vie, et ça doit être mon cas. Alors bon, en attendant que le vent tourne pour moi, j'préfère être réaliste et me dire que j'ai tout foiré sans intervention surnaturelle. Ce serait me voiler la face pour rien.


prénom/pseudo marine/daily planet âge toujours 18 ans tu es... un personnage inventé voire réinventé comment as-tu découvert le forum? les magies de la dream team t'en penses quoi? j'aime énormément, quelle question  Rolling Eyes  fréquence de connexion aussi souvent que possible, tous les jours pour les consultations, le week end pour les RP   un petit mot? j'vous aime   

Code:
<taken>daniel sharman</taken> ♢ <nm>gwilym bellamy</nm>



Dernière édition par Gwilym Bellamy le Ven 27 Juin - 2:42, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwilym Bellamy
STAFF + on veille sur vous!
avatar
› date d'arrivée : 25/04/2014
› baisers volés : 310
› avatar : Daniel Sharman
› crédits : Wιɢɢα (avatar)
› pseudo : Daily Planet (Marine)


MessageSujet: Re: i am collapsing in stellar clouds of gas (gwilym)   Lun 12 Mai - 7:43

✈ childhood memories
Enfance + L’enfance de Gwilym n’est pas des plus exceptionnelles. Tout commence il y a vingt-cinq ans, un 31 décembre au cours d’un réveillon dans le domaine familial de Cardiff, là où vivent les grands parents de Gwilym.  La fête bat de son plein lorsque la mère, qui au demeurant n’aurait pas dû faire le voyage depuis Bridal Veil Island, commence à ressentir les premières contractions. Quelques heures plus tard, peu avant minuit, le fils aîné pousse son premier cri et la famille Bellamy fêtent la nouvelle en même temps que la nouvelle année dans une petite chambre de l’hôpital de Cardiff et ce un mois avant le terme prévu de la grossesse. Quatres années plus tard, ce sera la venue de Sky que la petite famille fêtera dans d'autres circonstances. Le petit garçon et sa sœur grandirent bien assez vite pour leurs parents sur la petite île non loin d’Anchorage. Gwilym sut très tôt ce qu’il voulait faire de sa vie. Etant féru d’Histoire et connaissant par cœur les combats aérien qui pouvaient exister depuis la Seconde Guerre Mondiale, l’enfant décida de devenir pilote de chasse et s’en donna les moyens, ses parents quant à eux s’assurant du financement de ses études lorsqu’il arriva à des degrés plus élevés d’études.

✈ tomáme de los pies a la cabeza porque quiero ser la lava que derrama tu volcán de míel. ~ éxtasis, pablo alborán
20 ans + Néanmoins, alors que Gwilym entama sa deuxième année d’apprentissage dans une prestigieuse école militaire de Seattle, le père perdit son travail d’avocat qui assurait de bons revenus à la famille Bellamy et qui permettait le financement des études des jeunes gens. Le grand brun refusa de laisser ses parents galérer pour l’aider comme ils l’avaient fait jusqu’à présent et voulut trouver un travail en parallèle de ses cours.  Il chercha pendant quelques jours un job, en vain, la période ne se prêtant pas à l’embauche de nouvelles personnes. Il n’eut pas d’autre choix que d’utiliser ce que la nature lui avait donné pour gagner de l’argent et commença à se prostituer, mettant de côté son amour propre.  

*

Un soir, il fut engagé par une jeune femme brune, de son âge environ, afin de se faire passer pour son petit ami lors d’une soirée avec des amies toutes casées limite mariées. Intrigué par ce genre de requête, Gwilym accepta, après tout, il ne voulait pas mourir idiot et puis cela changerait sûrement de la routine insipide qu’étaient devenues ses soirées.  Elle lui fit un topo rapide sur elle, histoire de ne pas se retrouver dans l’embarras, et ils se rendirent à la fameuse soirée. Elle se déroula sans accroc, Gwilym avait une bonne mémoire et ne se fit pas piéger par les amies de sa fausse petite amie, Jazz. Evidemment, la jeune femme finit par profiter des services moins catholiques du jeune homme qui repartit le matin même, la laissant endormie dans le lit défait de la chambre d’hôtel qu’ils avaient occupé. Sortant de l’hôtel, le jeune homme fourre son enveloppe dans la poche revolver de son blouson en cuir et s’en retourne dans son appartement dormir quelques heures de plus avant de retourner en cours. Ses camarades devaient bien se demander ce qu’il faisait de ses nuits. Chaque jour, il déboulait avec des cernes plus marquées que la veille. Néanmoins, tant que les autres n’avaient aucune idée de ses véritables occupations, cela convenait au gallois. C’était son dirty little secret, pas question que quiconque n’en sache quoi que se soit, après tout, il avait réussi à faire croire à ses parents et à sa sœur qu’il travaillait en tant que mécanicien. Et c’est sur cette lancée que le gallois acheva ses études avec brio, finissant second de sa promotion.

✈ tell the world I’m coming home ~ coming home, dirty money
23 ans + Gwilym reçut sa première affectation en tant que pilote de chasse sur une base militaire d’Anchorage où il avait réussi à se faire transférer. Il y rencontra sa copilote et cette rencontre ne fut pas sans surprise. En effet, ce matin-là, Gwilym foulait le tarmac de la piste d’un pas décidé en direction de son appareil très enthousiaste à l’idée de voir pour la première fois son copilote, un certain ’Jasper’. L’indicateur de vol de son partenaire était la seule information qui lui avait été donnée et il s’attendait à trouver un autre homme. Perdu, il trouva une jeune femme brune, habillée comme lui d’une combinaison kaki et assise sur l’aile de l’oiseau d’acier. Cette femme n’était autre que Jazz, son ancienne cliente. « Regardez qui voilà ? J’ai failli t’attendre chéri. On y va on a une patrouille à réaliser » s’exclama Jazz avant de disparaître dans le cockpit. Ah bah ça alors, elle s’était bien gardée de lui dire qu’elle était pilote elle aussi quand elle lui avait dévoilé une partie de sa vie pour le bien de sa mission de l’époque. Gwilym dut avoir l’air bien con d’un coup et mit plusieurs minutes avant  de monter à son tour dans l’appareil.

*

Lorsque Gwilym revint à Bridal Veil Island, il prit un appartement en location, cependant, il découvrit bientôt que la vie était bien morne dans un appartement aussi grand pour une seule personne. Il passa alors une annonce dans un journal avant de trouver un colocataire. Ce fut Sansa qui décrocha la place. Elle s’était présentée à sa porte pour la colocation, il l’avait dévisagée, l’analysant des pieds à la tête avant de lui annoncer le prix du loyer. La jeune femme avait répondu qu’elle le trouverait tous les mois. Au moins ça, c’était fait, il restait encore un petit détail : les règles… Il fit mine de réfléchir, histoire de faire durer le suspense et ne pas lui donner trop facilement la réponse que la brune attendait « Très bien alors bienvenue à l'appartement. Je préfère te dire toute suite, il n'y a aucune règle ici. Si j'ai envie de me promener à poil je le ferai, si j'ai envie d'amener une fille pour baiser je le ferai, si j'ai envie de foutre le bordel dans ma chambre pareil. »  Ce qui avait le mérite d’être clair, Gwilym n’était pas connu pour faire dans la dentelle quand il s’agissait de mettre les points sur les i. Et visiblement, Sansa n’était pas du genre à se laisser faire : « Pas de soucis, tu fais ce que tu veux, tu fais ta vie et je fais la mienne, la seule chose que je te demanderai c'est de laisser les toilettes propres et de baisser la cuvette ! »  La réponse de la jeune femme lui plut, et il dut à grand peine se retenir de répliquer qu’il visait très bien et qu’ils fêteraient son installation autour d’une partie de fléchettes afin de vérifier ses capacités mais bon, cela aurait fait désordre. Le gallois se contenta seulement d’un grand sourire en demandant :  « Ça marche alors tu emménages quand ? »De là les deux jeunes gens apprirent à vivre ensemble, devenant de vrais amis au fur et à mesure. Sansa et Gwilym étaient comme chien et chat, ne cessant de se lancer des piques et pourtant derrière cette façade, ni l’un ni l’autre n’aurait apprécié que quelqu’un fasse du mal à l’autre car ces deux-là s’adorent.

✈ crash crash, burn let it all burn ~ hurricane, thrity seconds to mars

24 ans + C'est un an après avoir été promu pilote, et quelques jours après son anniversaire, que Gwilym ficha tout en l'air sur un coup de tête. Il s'ennuyait durant une patrouille, fit un looping. Il n'entendit pas Jazz le prévenir de l'arrivée d'un autre appareil, il se prirent le souffle de l'autre avion. Gwilym perdit le contrôle du sien, qui finit en vrille pour terminer sa course dans l'océan. Plus de peur que de mal heureusement, ni lui ni Jazz ne furent blessés mais cela n'empêcha pas le pilote d'être assigné à comparaître devant un tribunal militaire. Il se débrouilla pour endosser toute la responsabilité de l'accident, ses sentiments probables et non révélés pour sa partenaire prenant le dessus. Car pendant cette année là, Jazz et Gwilym s'étaient tournés autour, avaient fini par coucher ensemble sans pour autant avouer qu'ils s'aimaient. On ne changera jamais Gwilym, il a peur de s'attacher et préfère la boucler plutôt que souffrir. S'il avait su... Jazz ne vint pas le soutenir lors de sa comparution. Il n'eut d'ailleurs plus de nouvelles pendant quelques jours, après le verdict. Parlant du verdict, Gwilym fut rétrogradé, d'abord au poste de chef de piste, puis, une nouvelle section s'ouvrant pour les drones, il y fut affecté.

*

Il envoya des mails à Jazz puisqu'elle ignorait ses coups de fil. Et finalement, en ayant sûrement marre, elle finit par répondre à un de ses appels "Arrête ça, Gwilym, tu en as trop fait. Si j'ai envie de revenir vers toi, alors je le ferai. En attendant, je peux prendre soin de moi toute seule." Ces trois phrases aussi glaciales que mystérieuses eurent le mérite de clouer le bec du jeune homme qui n'eut plus de nouvelles de Jazz depuis. Comme disait la chanson "Only know you love her when you let her go"...
Ce fut la goutte de trop qui fit déborder le vase, déjà que perdre son job lui tapait sur le système, il ne lui en fallait pas plus. Gwilym regretta amèrement ses actes, voulut remonter le temps, tapa comme un forcené sur son punching-ball pendant des jours et finalement le gallois fit son deuil progressivement grâce à sa colocataire et leur bande d'amis composée de Naël, Shanley, X et lui même. Toutefois, cela conforta le jeune homme dans son avis sur l'engagement sentimental même implicite : on ne l'y reprendrait plus. Et c'est ce qu'il fit, oh bien sûr il ne devint pas curé pour autant, il profita tout simplement de conquêtes d'un soir comme du temps où il était un gigolo pour payer ses études.  

✈ friendship never ends, whatever happens
25 ans +
Depuis qu'il a emménagé avec Sansa, Gwilym a eu l'occasion d'en voir passer du monde dans leur appartement, ces quatre personnes là, Gwilym a fini par les considérer comme sa deuxième famille.
Parmi elles, Naël, son meilleur ami. Qui l'eut cru d'ailleurs que c'est deux là auraient fini comme cul et chemise ? Certainement pas eux. En effet, adolescents, Messieurs Fitzgerald et Bellamy se livraient une bataille sans merci en cours de sport. Faisant partie de deux bandes de potes différents et ayant un certain esprit de compétition, il se la jouaient à qui courra le plus vite, qui marquera le plus de but, que sais-je encore ? Tout ça pour embêter l'autre, le reste du temps, ils s'ignoraient, tout bonnement et simplement. Gwilym est parti pour ses études, ils se sont perdu de vue mais quelle fut pas la surprise des deux anciens rivaux de se retrouver lorsque Sansa devint la colocataire du pilote. L'atmosphère fut tendue pendant quelques temps, contraints de se fréquenter malgré eux jusqu'à ce jour là.
*

Sansa était absente, partie en tournée shopping avec Shanley et X, Gwilym n'ayant rien de mieux à faire de sa carcasse pour la journée lézardait dans le loft. Il avait rangé sa chambre, car même s'il avait explicitement précisé à sa colocataire qu'il mettrait le bordel dans sa chambre quand bon lui semblait, le jeune homme était plutôt du genre maniaque. Le lit fait au carré, son uniforme repassé par ses soins n'étaient que des détails de l'ordre qui régnait dans son antre. Il avait investi depuis quelques temps dans une maquette d'avion télécommandée, le modèle réduit de sa chère Belinda et il s'occupait à en faire les finitions sur le comptoir de la cuisine. La sonnette retentit, venant perturber la concentration du brun. Jurant tout ce qu'il pouvait, il alla ouvrir. Naël, autant être franc et dire que Gwilym ne sauta pas de joie à le voir dans l'encadrement de sa porte. "J't'en prie entre, Fitzgerald." Allez Gwilym, sois un gentil colocataire : "Tu veux boire quelque chose ? Sers toi, tu connais le chemin" Raté, essaie encore.  Gwilym repartit à son champ de bataille en silence, ce n'était pas un professionnel de la communication, c'était le moins qu'on puisse dire. Achevant son oeuvre dans les minutes qui suivirent, le jeune homme profita du temps de séchage de la colle pour reporter son attention sur son invité surprise et tenter une approche plus amicale. "Sansa n'est pas là, elle est partie avec les filles en tournée shopping." déclara sur le ton de la pure constatation avant de paraître paniqué : "Tu sais pas où je pourrais me cacher ? J'ai bien peur de finir enterré vivant sous ses paquets." Cela devait être bien la seule fois que tu avais commencé à tripper avec le jeune homme, élaborant par la suite plein de scénario afin de sauver le soldat Bellamy d'une asphyxie sous sacs de shopping. Ce fut le coup de foudre amical, ni plus ni moins, et c'est ainsi que tout commença. Le tandem de super-héros de Bridal Veil venait de se former, envers et contre tous.        

✈ let's start over again, why can't we start it over again. ~ exogenesis part 3 : redemption, muse
juin 2014 + Il est 10 heures ce dimanche et cela doit bien faire deux heures que Gwilym tourne sa cuillère dans son bol de thé désormais froid, le regard perdu dans le vide, des cernes se dessinant sous ses yeux. Et pour cause, le jeune homme a reçu un texto plutôt inattendu la veille au soir. D'ailleurs, il l'a sous les yeux, ne sachant quoi en faire. "Good morning sunshine !" La voix de sa colocataire se tut, faisant une pause et constatant l'ampleur des dégâts " Wow en fait non pas sunshine. T'as vu un fantôme ou quoi ? " Sansa et sa première pique de la journée, se tenait droit devant lui de l'autre côté du comptoir de leur cuisine américaine. "Première option, en quelque sorte. Constate par toi-même." Inutile de cacher quoi que ce soit à la jolie brune, elle le tannerait jusqu'à ce qu'il lui raconte ce qui le mettait dans un tel état comme lui même l'avait fait plus tôt dans l'année lorsque l'italienne n'allait pas bien. Ainsi, déverrouillant son iPhone, Bellamy lui montra le fameux texto :
Spoiler:
 

La brune reposa avec soin le téléphone et répliqua froidement : "Sérieusement ? Elle pouvait pas se décider plus tôt ? Qu'est ce qu'elle te veut d'abord ?" Gwilym répondit, d'une voix monocorde :  "J'en sais absolument rien. J'sais pas quoi faire. J'ai passé ma nuit à y réfléchir et j'ai toujours pas trouvé de solution" Le silence se fit dans l'appartement avant que Sansa réponde à son tour : "Depuis quand tu veux mourir plus aigri et idiot que tu ne l'est déjà, Gwil' ?" "Hey ! J'suis pas aigri et encore moins idiot, miss bouffeuse compulsive de glace à la vanille !", répliqua le brun, souriant légèrement à la pique qu'il venait de lui lancer. Faisant le tour du comptoir, Gwilym passa un bras autour des épaules de sa colocataire et planta un bisou sur ses cheveux  : "Qu'est ce que je ferais sans toi parfois Sansa ? Merci". "Rien du tout Bellamy." Et c'était reparti pour une nouvelle journée dans l'appartement Everdeen-Bellamy et Gwilym accepta finalement l'invitation de son ex-copilote et sexfriend, sans savoir ce qu'il l'attendait.          
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

i am collapsing in stellar clouds of gas (gwilym)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» see her come down through the clouds, I feel like a fool ✈ 16 MAI, 18H21, SASHA.
» Chut ! Y'en a qui lisent ! [Pv Melodia Shuhebi, Nathanaël Lutalis et Hannah Clouds]
» The sky is blue, the clouds are white. Why? Anew Lara
» c'est l'histoire d'un pingouin qui respire par le cul, il s'assoit et il meurt. Ҩ imogen-thaïs "némo" clouds
» Like a bird, I fly with clouds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
thunder love :: okay? okay. :: this is a part of me :: today, you're moving in-